Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le modèle ASP ne convainc pas les professionnels du décisionnel


Rédigé par le 9 Octobre 2006

On parle beaucoup de mode ASP, SaaS, dans les réunions de projets informatiques. Le Gartner nous prédit que 25 % des nouvelles applications seront vendues en 2011 sous forme de services applicatifs. Mais qu’en pensent les professionnels du décisionnel ? Se sentent-ils concernés ? Nous leur avons posé la question.



Le modèle ASP ne convainc pas les professionnels du décisionnel
Le mode ASP c’est bien… pour les autres. C’est en tous cas ce que pensent les professionnels utilisateurs et fournisseurs du décisionnel. Ainsi 46 % des personnes interrogées ne voient pas d’avenir pour le modèle ASP/SaaS dans le domaine du décisionnel. Ils considèrent que ce modèle n’est pas appliqué aux applications d’aide à la décision. 54 % y voient un intérêt total ou partiel. Parmi ces 54 %, seuls 7 % pensent néanmoins ce modèle est adapté à l’ensemble des applications décisionnelles.
Mais si l’on détaille la perception des professionnels en fonction des catégories d’applications, certaines paraissent bien plus adaptées au modèle ASP que d’autres. Ainsi 35 % des personnes interrogées considèrent que les outils de restitution, de reporting pourraient bénéficier de ce nouveau modèle. Inversement, ils ne sont que 9 % à imaginer que la fonction alimentation, et 4 % que la fonction stockage, pourraient être externalisées et proposées sous forme de service.
La logique de l’offre semble préservée. Business Objects via Crystal Decisions a été un des premiers à proposer une offre hébergée de tableaux de bord. Informatica et Sunopsis s’essayent timidement dans le domaine des ETL. Nous verrons si les intégrateurs proposent prochainement des services complets externalisés.




Commentaires

1.Posté par Emmanuel Amon le 13/10/2006 21:57
Les utilsateurs de décisionnel ne sont pas mûrs pour l'ASP, ou l'ASP n'est il pas mûr pour le décisionnel ?

Ce qui est vrai sur cette solution ne l'est pas dès que l'on évoque le reporting financier et la consolidation. Depuis Un an et demi, Viareport commercialise Cartesis en ASP auprès des groupes de taille moyenne et des experts comptables. Avec plus de 25 clients à ce jour, cette solution révèle aux utilisateurs un modèle sans contrainte informatique ni d'administration.

On peut dire que l'ASP a trouvé un modèle avec Viareport !!

Pour plus d'information, vous pouvez nous contacter sur notre site (www.viareport.com) ou nous rejoindre lors de l'évènement que nous organisons avec Cartesis le jeudi 19 octobre à 14 heures à l'Atelier, 5 avenue Kléber Paris (inscriptions sur www.viareport.com)

Cordialement,

Emmanuel Amon

2.Posté par Dino Scanzello le 14/10/2006 14:44
En Français:
Je suis 100% d’accord avec ce que dit Emmanuel !
C’est sûr que les participants du sondage étaient des professionnels du décisionnel du marché « corporate » existant. Pourtant, il y a un nouveau type de client émergeant : il s’agit des PME qui veulent se servir des outils décisionnelles. Mais elles n’ont pas de ressources pour les implémenter ou les maintenir en service. On retrouve le même problème dans certaines grandes entreprises.
Selon un article extrait du magasine « 01 Informatique » paru ce 21 avril 2006 : « …de plus en plus d’informaticiens migrent des entreprises vers les SSII » et «… les fonctions de support et de production ne font plus recettes dans les DSI » !
Chez Zandan, nous fournissons le « business intelligence » pour le secteur « mobile data services ». Notre offre est basée sur Business Objects et Oracle qui est une solution ASP où nos clients peuvent accéder leurs rapports « on-line ». Parmi notre clientèle se trouvent des PME ainsi que des grands comptes dont certains d’entre eux sont des clients de BO. Peut-être ce n’est pas pour demain, mais ça arrive !
Cordialement,
Dino Scanzello
Director of Operations
Zandan