Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le tableur reste l’outil de restitution privilégié du décisionnel


Rédigé par le 22 Janvier 2006

Malgré les progrès réalisés par les applications dédiées à la restitution de données décisionnelles, et l’ajout de fonctions d’aide à la décision dans les applications métier, le tableur reste pour 46 % des personnes interrogées l’outil idéal.



Le tableur reste l’outil de restitution privilégié du décisionnel
Le tableur devance ainsi très largement les outils décisionnels dédiés (21 %), les navigateurs web (16 %) et les nouvelles interfaces graphiques interactives (13 %).
Ces dernières sont encore peu développées et n’ont pas pu réellement dévoiler leurs atouts aux utilisateurs ; Il sera intéressant de voir dans les années à venir si elles sont plutôt amenées à remplacer les outils décisionnels classiques ou les tableurs.
Les applications métiers ne sont pas véritablement considérées par les utilisateurs comme aptes à la restitution décisionnelle. Ils ne sont que 4 % à leur donner un rôle prépondérant.

La question posée portait sur la présentation des données décisionnelles. Le tableur reste le plus flexible et le plus personnalisable des outils. Même si les manipulations de données y sont parfois plus complexes que dans un outil dédié, les capacités de personnalisation fine des présentations lui confèrent un avantage certain. L’an dernier, les premières applications décisionnelles exportant leurs données vers Microsoft Powerpoint sont apparues, mais elles ne semblent pas encore avoir convaincu.

L’avenir semble donc sourire à court terme en tous cas aux tableurs, dont bien entendu au premier rang d’entre eux Microsoft Excel dont la version 12 annoncée pour la fin de cette année 2006 apportera de nouvelles fonctions de manipulation des données décisionnelles, dont les très attendus Excel Services. Les outils qui s'appuient sur des tableurs pourront également bénéficier de cet engouement (Temtec, Qlikview, Professional Planner ou Cubus pour les propriétaires, mais aussi Palo pour les ‘open source’) ainsi que les outils proches des tableurs comme Quantrix.




Commentaires

1.Posté par OKIT'OTETE ON'AHATA Jeannot le 23/01/2006 13:52
Bonjour,Nouveau lecteur de decideo.com; je souhaite avoir quelques informations sur ces chiffres :- Qui a réalisé l'enquête (source)- De quelle manière celle-ci a été effectué : téléphone, enquête papier, Internet (par click des Internautes) ...- Sur un échantillon de combien de personnes ou combien de personnes ont répondu (ou voter).Merci,Cordialement

2.Posté par Philippe NIEUWBOURG le 24/01/2006 05:18
Vous avez parfaitement raison. Je ne précise pas à chaque fois, à tort, l'ensemble de l'environnement de nos enquêtes. Ces mini-sondages sont réalisés sur la base des lecteurs du site Decideo.fr, uniquement par Internet donc. Sur cette enquête le nombre de répondants étant de 93. Mais ce nombre varie bien entendu en fonction des sujets.Nous ne publions un sondage que lorsque le nombre de participants est suffisant pour que les résultats en soient significatifs.

3.Posté par Jeannot OKIT'OTETE ON'AHATA le 24/01/2006 15:05
Merci, cordialement

4.Posté par Jean-Philippe Jauffret le 30/01/2006 11:01
Ce sondage ne me surprend pas du tout.C'est d'ailleurs pour cela que dès 2004, nous avions choisi de faire tourner la dernière version de BristolReport sous Excel.J'aurais appécié que BristolReport soit cité parmi les solutions qui non seulement s'appuient sur Excel, mais y sont totalement intégrées.(voir communiqué de presse La Division WorldPanel de TNS ...)

5.Posté par Olivier Deforge le 31/01/2006 09:19
Ce mini-sondage ne cache t'il pas en fait un manque de formation (les collaborateurs ne veulent pas du changement ?) sur les outils décisionnels (les vrais) car si je me réfère aux différents témoignages de responsables informatiques, "Excel et Access sont le cauchemar des DSI en terme de maintenance et de maitrise du système d'information". bricoler les calculs ou les définitions, même légèrement ou de manière bien intentionnée, fait perdre du temps à d'autres collaborateurs lors de l'agrégation des résultats en rapports trimestriels. Des informations conflictuelles amènent à prendre de mauvaises décisions ou à agir à l'encontre des objectifs fixés. Plus sérieusement, les entreprises qui s'accommodent de plusieurs versions de la réalité risquent d'enfreindre les réglementations légales. Fiabilité des données et visibilité sont pourtant deux facteurs prépodérants pour passer le Next level of Performance.