Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les 4 conseils clés de Concur aux DAF pour mieux tirer parti du Big Data


Rédigé par Communiqué de Concur le 16 Mars 2015

Le Big Data n’est un pas un concept nouveau, cependant de nombreux cadres dirigeants, n’ont pas encore trouvé comment exploiter au mieux son potentiel. Selon une étude IDC publiée en 2012, seules 23% des organisations ont mis en place une stratégie de Big Data à grande échelle. Depuis, ce pourcentage a augmenté bien sûr, mais nous sommes encore loin d’avoir exploré toutes les possibilités qu’offrent les données (structurées ou non) pour améliorer les stratégies d’entreprise.



Alors que les entreprises commencent à s’intéresser de plus près au Big Data, les directions financières ont un rôle clé à jouer. En aidant à établir les priorités qui vont ponctuer les décisions, les DAF peuvent aider les analystes de données à savoir ce qu’il faut chercher et comment en interpréter les résultats.

Concur, (Nasdaq: CNQR), leader des solutions de gestion des déplacements et des frais professionnels dans le monde, présente ses conseils destinés aux Directeurs Financiers pour les aider à profiter du potentiel qu’offre le Big Data.

1) Connaissez le type de données que vous collectez
Toute action, aussi minime soit elle – du plus petit clic au moindre changement de texte – est enregistrée quelque part. En revanche, ce qui est stocké, et la manière dont cela est fait, varie selon les entreprises. Il est important de savoir exactement quels types de données votre entreprise récupère, pourquoi, et s’assurer que vous avez un aperçu global de la situation. Des informations manquantes ou incomplètes peuvent mener à des interprétations erronées. Comprendre pourquoi, comment et quand un ensemble de données a été collecté pourra vous aider à l’interpréter plus précisément – et vous éviter les écueils.

Toutes les données ne sont pas égales. Une « bonne donnée » doit être neutre, sans risque légal ou éthique potentielle. Il s’agit d’une donnée brute, non filtrée et prête à être analysée.

2) Evaluez les possibilités que vous offrent les données
Le « big » de Big Data est là pour une raison. La quantité de données générée par les utilisateurs, les employés et la supply chain est impressionnante et peut paraître insurmontable si vous n’avez pas les bons outils à disposition. Il existe un certain nombre d’options pour filtrer et trier les données brutes. Quel que soit l’usage des données, s’assurer qu’elles sont interprétées correctement est majeur.

C’est pourquoi le dialogue avec les analystes est crucial pour les DAF. Prendre le temps de comprendre leurs modes de fonctionnement peut faire la différence dans les résultats que vous obtiendrez. Comprenez leur façon de travailler, leur besoins, et partagez vos objectifs. Une collaboration réussie peut engendrer des résultats surprenants et excitants.

Par exemple, lorsqu’il s’agit de frais et déplacements professionnels, l’œil neuf de l’analyste peut détecter des anomalies, fraudes, comportements répétés non conformes aux politiques de l’entreprise que le DAF n’aurait pu repérer sans son aide.

La diversité est ce qui rend le Big Data plus utile. De nombreuses entreprises commencent à voir la valeur ajoutée apportée par les Data Scientists issus d’horizons divers. Selon DJ Patil, Data Scientist, « [les recruteurs cherchent des candidats] qui peuvent utiliser des idées venant d’un domaine pour les appliquer à un autre ». Les data-scientists sont formés pour analyser de grandes quantités de données et sont capables de définir des schémas et de dégager des tendances. Ils permettent de mettre en lumière des informations nouvelles et à forte valeur ajoutée.

3) Protégez vos données
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et le Big Data ne fait pas exception. Les lois sur la transparence et les différentes failles de sécurité qui ont été remontées ont montré à quel point il était important de gérer les données avec précaution. La protection des données doit être une priorité si les entreprises veulent obtenir la confiance de leurs publics.

Il faut s’assurer que les outils utilisés sont sécurisés et adaptés aux nouvelles menaces. Les tests de failles et contrôles réguliers sont un bon moyen de s’assurer que des personnes non autorisées n’ont pas accès à des informations sensibles. Pour finir, soyez transparents. Montrez à vos clients et utilisateurs qu’ils font bien de vous faire confiance en prenant le temps de leur expliquer la manière dont vous protégez leurs données.


4) Gardez une longueur d’avance
Le Big Data est une ressource capitale pour de nombreuses organisations. Bien utilisées, les données aident à réduire les risques, contribuent à l’optimisation du service client et à accroître les marges. Le Big Data n’est pas un remède à tout, mais il offre aux DAF la possibilité d’améliorer leurs méthodes de travail – parce que jouer avec les chiffres, est parfois la la meilleure stratégie.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.