Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les composants open source de BI géosptiale GeoMondrian et Spatialytics sont disponibles


Rédigé par Communiqué de l'Université de Laval le 18 Juin 2009



Après la diffusion hier, d'une nouvelle version de GeoKettle, son outil ETL spatial open source, le groupe de recherche GeoSOA de l'Université Laval à Québec, Canada est heureux de vous annoncer la disponibilité, sous la forme de deux nouveaux projets open source, de GeoMondrian, la première implémentation d'un serveur Spatial OLAP (SOLAP) et de Spatialytics, un composant cartographique qui permet la navigation dans les cubes de données SOLAP. GeoKettle, GeoMondrian et Spatialytics sont des composants de la suite logicielle complète de BI (Business Intelligence ou Intelligence d'Affaires) géospatiale que conçoit et développe le groupe de recherche GeoSOA.


GeoMondrian :

GeoMondrian est une version "spatialisée" du serveur OLAP open source Mondrian (aussi nommé Pentaho Analysis Services) développé par Pentaho. GeoMondrian est ainsi une implémentation d'un serveur Spatial OLAP (SOLAP). Pour autant que nous sachions, il s'agit de la première mise en œuvre d'un tel serveur et elle est open source!

GeoMondrian ajoute à Mondrian un type de données Geometry, permettant le stockage des propriétés de membres et des mesures contenant des géométries vectorielles (points, lignes, polygones) nativement dans le cube de données. Des extensions au langage d'interrogation MDX supportant ce type de données sont aussi fournies. Elles permettent d'ajouter des capacités d'analyse spatiale au coeur même des requêtes analytiques.

GeoMondrian fournit ainsi une intégration cohérente des objets spatiaux dans la structure même des cubes de données OLAP, et diffère ainsi des approches où les données spatiales sont stockées à l'extérieur du cube, à savoir dans des SGBD, des services web ou encore des fichiers SIG externes. Pour faire simple, GeoMondrian apporte au serveur OLAP Mondrian, ce que PostGIS apporte au SGBD PostgreSQL, i.e. un support cohérent et puissant de la composante spatiale.

Spatialytics :

Spatialytics est un composant cartographique léger et open source qui permet la navigation dans les cubes de données Spatial OLAP (SOLAP). Il vise à être intégré dans différents frameworks de tableau de bord afin de produire de véritables tableaux de bord géo-analytiques interactifs. Ils permettront de supporter le processus de décision en incluant la dimension spatiale au cœur de l'analyse des données d'entreprise.

Spatialytics est basé sur le client cartographique OpenLayers et utilise olap4j pour réaliser la connexion à des sources de données OLAP. Pour l'heure, il requiert GeoMondrian afin de pouvoir afficher les membres d'une dimension géospatiale sur une carte.

Spatialytics permet ainsi:

* la connexion à un serveur SOLAP tel que GeoMondrian
* la navigation dans les cubes de données géospatiales
* et la représentation cartographique de mesures et de membres d'une dimension spatiale sous la forme, pour l'heure, de cartes choroplèthes (intervalles fixes ou intervalles égaux dynamiques)


GeoKettle, GeoMondrian et Spatialytics ont déjà été adoptés par certaines organisations, comme par exemple le projet GeoBI. GeoETL est ainsi GeoKettle, GeOLAP n'est autre que GeoMondrian et GeoReport devrait bénéficier bientôt des capacités de Spatialytics (un étudiant financé par le programme Google Summer of Code 2009, sous l'égide de l'OSGeo, travaille actuellement à cette tache à l'Université Laval).




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.