Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les médias sociaux rejetés par les CIO : 67% d’entre eux bloquent Facebook


Rédigé par Communiqué de Easynet le 26 Septembre 2012



Une étude réalisée par Easynet et Ipanema Technologies révèle que les CIO européens rechignent à admettre les avantages des médias sociaux pour les entreprises. Les entreprises risquent de perdre des clients, de mettre en place des stratégies marketing inefficaces, de démotiver le personnel et de perdre leur avantage concurrentiel si elles ne tiennent pas compte des médias sociaux. L’étude « Killer Apps 2012 » a démontré que :

· 67% des CIOs et des Directeurs IT européens déclarent bloquer Facebook

· 60% bloquent YouTube

· 49% bloquent Twitter

· 56% bloquent toutes les vidéos online


Lisa Myers, CEO de Verve Search, une agence spécialisée en SEO & Social Media, explique : « Il est risqué de bloquer les réseaux des médias sociaux. Je suis fortement étonnée par ces statistiques démontrant qu’autant d'entreprises le font. Le retour sur investissement des médias sociaux est simplement la garantie de l’existence de votre entreprise d’ici cinq ans. Plus de la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans et n'a jamais connu un monde sans Internet. Pour ces jeunes, Internet - et les médias sociaux par conséquent - est un mode de vie. Les entreprises ont besoin d'intégrer le pouvoir des médias sociaux pour ensuite l'utiliser, au lieu de le combattre, afin de fidéliser leur personnel et améliorer leur expérience client ».

« Le gouffre entre la génération X et la génération Y ne fait que s’agrandir », déclare Justin Fielder, CTO chez Easynet. « Il ne s’agit pas seulement d'attirer et de garder les jeunes talents, mais surtout de créer un dialogue bien meilleur avec les clients et ainsi les fidéliser. Les médias sociaux sont devenus indispensables pour tous les jeunes de moins de 30 ans. Ils occupent une place cruciale en matière de communication, d'éducation et d'information. Cette réalité a un énorme impact sur la réussite des entreprises ». Il poursuit : « Il est essentiel que les chefs d'entreprise - généralement de la génération X - le comprennent sous peine de mettre l’avenir de leur entreprise en péril ».

Thierry Grenot, Vice-Président chez Ipanema Technologies, nous révèle que « l’achat récent du réseau social professionnel Yammer, destinée aux entreprises, par Microsoft, démontre l’importance des réseaux sociaux dans les milieux professionnels. Il semblerait toutefois que les CIOs européens aient un retard à rattraper ». A lui d’ajouter : « La plupart des challenges envisagés au préalable lors de l’utilisation des médias sociaux ont été résolus, et notamment l’impact sur le réseau d’entreprise. Il est donc grand temps pour les CIOs de réévaluer leur stratégie par rapport aux médias sociaux ».

Justin Fielder rejoint ce point de vue et déclare : « Quelques-uns de nos clients ont fait part de leurs inquiétudes par rapport au fait de limiter l’accès aux réseaux lorsque le personnel souhaite utiliser ses propres outils de communication pour accéder aux médias sociaux. Cependant, de simples précautions peuvent suffire à éviter des mesures draconiennes telles que le blocage de l'accès aux médias sociaux ».

Fielder et Grenot suggèrent aux CIOs d’utiliser le Smart MPLS pour les réseaux intelligents. Celui-ci permet une gestion innovante des applications afin que les départements informatiques aient une vision claire du trafic réseau, des priorités pour l’entreprise et des implications au niveau de la bande passante.



###



A propos de l’étude

Le rapport « Killer Apps 2012 » a été compilé sur la base d’enquêtes de terrains conduites cette année en ligne auprès de 550 répondants uniques constitués de DSI (25%), Directeurs IT (25%), Responsables IT (25%) et Gestionnaires de réseaux (25%). Les répondants sont des employés de grandes entreprises à travers l’Europe (40% avec un chiffre d’affaire de £500m, 20 % avec un chiffre d’affaire entre £500m - £100m). Les répondants proviennent du Royaume Uni, la France, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et le Benelux.

La répartition des répondants par pays est la suivante :

· Royaume Uni - 210

· France - 100

· Espagne - 41

· Italie - 71

· Benelux - 129




Commentaires

1.Posté par Philippe Nieuwbourg le 26/09/2012 13:32
Intéressant, alors que d'un autre coté, les entreprises souhaitent elles, être de plus en plus présentes sur les médias sociaux, demandent à leurs employés de porter leur marque, et par ailleurs, utilisent les réseaux sociaux pour analyser leurs clients et leurs employés...

2.Posté par Rachel Delacour le 26/09/2012 16:06
Je vous rejoins Philippe, surtout à l'heure où les nouveaux géants de type Salesforce ne parlent que de "Business is social" et construisent une grande partie de leur croissance sur cette dimension "sociale". Les réseaux sociaux et leur utilisation naturelle (càd au quotidien et par tous) sont de vrais avantages compétitifs. Les bloquer envoie un sacré signe négatif (interne & externe), je suis moi-même CEO et grande consommatrice de réseaux sociaux...ce qui nous permet d'avoir des contacts à l'international démultipliés. Ces réseaux sont une chance et ne pas faire confiance à ses salariés sur leur utilisation pro et perso est dommageable je trouve.

3.Posté par Agence web le 28/09/2012 08:04
C'est sans appel tout passe par les réseaux sociaux en ces périodes où la technologie connait un grand ampleur! Je suis du même avis que vous par ailleurs Rachel en disant que cet outil est une véritable chance pour les entreprises!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.