Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Les promesses du Big Data dans le secteur de l’énergie


Rédigé par Didier Schreiber, Cloudera le 17 Août 2015

Le premier facteur de développement d’une entreprise moderne, innovante et pilotée par les données, qui fournit de l’énergie, réside dans l’adoption des technologies dites de « réseaux intelligents » (smart grids en anglais). Un phénomène qui a débuté ces dernières années. Historiquement, seuls des experts étaient capables de lire des compteurs, d’identifier des équipements défaillants ou volés, d’assurer la distribution et de prévenir le gaspillage.



Par Didier Schreiber, Directeur Marketing Europe du Sud, Cloudera
Par Didier Schreiber, Directeur Marketing Europe du Sud, Cloudera
La transformation véhiculée par les réseaux intelligents
Bien que beaucoup d’entreprises de ce secteur continuent à utiliser des systèmes traditionnels pour gérer et assurer la distribution des ressources, l’effet combiné des nouvelles réglementations, de la baisse des coûts d’infrastructure et d’équipements, de la demande des clients, de la consolidation du secteur et de la compétition accrue d’une nouvelle génération de fournisseurs (par exemple d’énergie éolienne, solaire, etc…) a accéléré l’adoption de technologies intelligentes. Ces technologies tirent parti de la télémétrie et offrent des opportunités de croissance via une analyse pointue des données. Selon une étude d’Oracle de 2013, une entreprise moyenne typique de ce secteur dans le monde, qui sert 1 million de clients, prévoit de dépenser environ 180 millions de dollars dans les technologies de « réseaux intelligents » (smart grids) et de « compteurs intelligents » (smart metering), d’ici à 2018.

Cependant, ces technologies produisent d’énormes volumes de données réclamant notamment un traitement additionnel, du stockage et des fonctions d’administration. Comme on l’a vu précédemment dans d’autres secteurs, l’explosion des volumes de données – ici produits par des switches, des disjoncteurs et d’autres équipements – a au départ posé un problème aux architectures traditionnelles. Ces dernières étaient capables d’archiver ou des stocker des données, mais ne pouvaient pas s’adapter pour gérer cette vague de données non-structurées et issues de multiples sources, qui servent à garantir la bonne marche des opérations quotidiennes de l’entreprise.

Au-delà de la prévision : l’optimisation prédictive
Au-delà de la fiabilité et de la régularité de la distribution, les fournisseurs d’énergie se concentrent plutôt sur l’optimisation du voltage en prévision de la demande. Une véritable approche de gestion pilotée par les données transcende l’objectif actuel d’une utilisation moyenne standardisée et d’une meilleure lecture des compteurs. Elle vise plutôt à un équilibrage constant et dynamique du voltage sur une base « par mètre », qui aboutit à une parité à 100% d’utilisation/allocation des installations disponibles. Ceci permet non seulement d’améliorer l’efficacité, mais également de réduire les coûts et de faciliter les mises à jour et les cycles de maintenance.

Un hub de données d’entreprise, basé sur Hadoop, permet de développer des modèles prédictifs qui améliorent les prévisions de planification énergétique, accroissent l’efficacité et renforcent les conditions opérationnelles dans les centrales. Des algorithmes de machine learning permettent d’obtenir une meilleure analyse et d’identifier des tendances, sur la base d’un gros volume de données historiques. Ils enrichissent grandement les fonctionnalités analytiques avancées d’un système pour bénéficier de prévisions précises et fiables, ainsi que la capacité à déterminer des liens de causalité et des corrélations entre les conditions du marché et les événements dans le futur. En conséquence, ces systèmes doivent être enrichis avec des jeux de données bien plus étendus et diversifiés, pour isoler des signaux pouvant ultérieurement être testés et exploités dans le but d’obtenir de meilleurs résultats.

La valeur métier d’un hub de données d’entreprise
La plus grande promesse du Big Data pour les entreprises du secteur de l’énergie réside dans les questions métiers que celles-ci n’ont jamais pu ou ont toujours eu peur de poser, que cela soit dû à un manque de cohérence dans leurs données ou au coût prohibitif des outils spécialisés. Implémenter un hub de données d’entreprise encourage plus l’exploration et la découverte, car il permet de bâtir de véritables fonctionnalités analytiques. Pour la première fois, ces entreprises sont en mesure d’éliminer l’obstacle qui les a empêché de rattraper les entreprises d’autres secteurs, non seulement en adoptant ces technologies intelligentes, mais également en utilisant une plate-forme moderne et innovante de gestion des données pour piloter la planification, la stratégie et les opérations.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.