Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Mariages de compétences


Rédigé par le 25 Janvier 2007

L’heure n’est pas aux méga-fusions, mais cela n’empêche pas les rapprochements entre plus petites entreprises. Qu’il s’agisse de partenariats ou de rachats, les acteurs du décisionnel semblent adeptes du dicton « l’union fait la force ». Mais ces rapprochements restent équilibrés.



La semaine dernière c’était le rachat de la modeste société Celequest par Cognos qui recherchait ici une entrée rapide dans le monde des applications à la demande. Cette semaine c’est tout d’abord Hyperion qui rachète Decisioneering, une petite société du Colorado. Une société au nom relativement inconnu, mais dont le produit parlera certainement plus à nos lecteurs : Decisionneering est en effet l’éditeur de Crystal Ball, un logiciel de modélisation et d’analyse prédictive reconnu comme un des meilleurs du marché. Le rachat de cette technologie permettra à Hyperion de proposer des solutions départementales, simples à déployer et orientées vers les utilisateurs pointus d’outils statistiques et prédictifs. Tout le monde de maîtrise pas les bases mathématiques de la méthode de Monte-Carlo, mais les heureux élus apprécient de retrouver ces outils conjugués à la simplicité d’utilisation de Crystal Ball et de Microsoft Excel.
Une acquisition parfaitement en phase avec l’évolution du marché. Dans le décisionnel, il ne suffit plus de constater le passé (c’était le rôle du reporting), ni même de comprendre le présent (ce que font les outils de business intelligence), il faut maintenant proposer au client d’anticiper le futur, par l’usage de méthodes et d’outils d’analyse prédictive.
La combinaison de Hyperion et de Crystal Ball est donc un bon choix.

Autre rapprochement annoncé, même s’il s’agit là d’un simple partenariat, dans le domaine de l’open source, Talend et Jaspersoft. Talend édite un ETL en open source qui fait couler beaucoup d’encre électronique depuis un peu plus d’un an. Jaspersoft propose depuis plusieurs années un des rares outils de reporting en open source. Les deux sociétés devraient annoncer en début de semaine prochaine à l’occasion du salon Solutions Linux, leur collaboration formelle et le développement d’une offre conjointe. Talend deviendrait alors l’ETL de la suite décisionnelle de Jaspersoft attendue pour ce premier trimestre 2007.
Cet écosystème de l’open source répond à des critères comparatifs différents du domaine propriétaire. Mais sauf « nouvelle économie » dont le succès aurait échappé aux économistes, la réussite de ces sociétés continuera de se mesurer sur le revenu direct qu’ils seront capables de générer à terme. Annoncer des millions de téléchargements c’est bien, confirmer cet intérêt par des millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est mieux, et c’est même indispensable.