Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Métiers du big data : L'étude State of Business Intelligence souligne un gain d'intérêt pour les carrières liées au traitement analytique des données


Rédigé par Communiqué de Teradata le 30 Avril 2013

L'accès aux technologies évoluées et au big data : un pré-requis pour se former aux métiers du traitement analytique du big data



Les perspectives de carrière sont plutôt positives pour les étudiants qui souhaitent s'orienter vers les métiers de la business intelligence ou du traitement analytique des données. Mais pour conforter les compétences dans ces domaines, les étudiants doivent pouvoir accéder au big data pendant leur cursus. Un diplôme ou une spécialisation en business intelligence ou en traitement analytique des données constituent certes un avantage, mais n'est pas suffisant. Au-delà des compétences techniques, des qualités de communicant et des compétences business sont attendues des étudiants qui envisagent de s'orienter vers l'analyse des données. Telles sont les principales conclusions de l'étude State of Business Intelligence (état des lieux de la Business Intelligence), menée à l'occasion du Business Intelligence Congress, un évènement que sponsorise Teradata University Network. Il s'agit de la troisième étude de ce type menée auprès d'enseignants universitaires, d'étudiants et d'employeurs depuis 2009.

Principaux résultats de l'étude
- Un tiers des employeurs participant à l'enquête font part du manque d'expérience leur principal défi, suivi par des compétences business déficientes pour 26% d'entre eux. La faiblesse des compétences techniques et la rareté des candidats ressortent en troisième position (22% des personnes interrogées). Le manque d'expérience sur des outils réels et des compétences de communication insuffisantes sont des défis à relever pour 21% du panel. 44% des sondés estiment que les étudiants doivent savoir communiquer, tandis que les compétences business sont les compétences non-techniques les plus importantes pour 38% du panel.
- Pour relever ces défis, 80% des employeurs offrent des formations supplémentaires pour les nouveaux embauchés : cours de formation, parrainage en interne, stages et prise en charge des frais de scolarité.
- Les managers qui recrutent dans le domaine de l'analyse de données ont présenté les principaux profils souhaités pour les jeunes diplômés embauchés : analyste informatique et système (35%), développeurs applicatifs (32%), data managers (30%) et business analysts (22%).
- Les professeurs ont identifié 6 domaines dans lesquels les entreprises peuvent intervenir et aider : fourniture de référentiels volumineux de données (45%), étude de cas (31%), actualisation des approches utilisées et de pratiques (29%), support et formation technique (29%), expérience de terrain pertinente (26%) et un accès aux logiciels d'entreprise actuels (26%).
- Sur l'ensemble des programmes universitaires ou de formation continue des managers, 41% des professeurs déclarent avoir enrichi leurs cours de business intelligence et de traitement analytique de données par rapport à 2010, année de la précédente enquête. Moins de 7% déclarent avoir allégé leur cours et programmes sur ces disciplines, pendant cette même période.
- Les étudiants interrogés se montrent très intéressés par des carrières liées au traitement analytique des données. Deux étudiants sur trois estiment que ce secteur présente de réelles opportunités. Plus de 40% d'entre eux s'orientent vers des métiers liés aux données : business analyste, professionnels de l'informatique et du traitement analytique des données, ou un rôle commercial/marketing qui nécessite de comprendre le traitement analytique de données. 4 étudiants sur 10 souhaitent utiliser leurs compétences en business intelligence dans le domaine du marketing (22%) ou de la finance (20%). 16% envisagent une carrière de data scientist (experts des données).
- Les étudiants qui ont déjà eu des cours en business intelligence ou en traitement analytiques déclarent avoir fait ce choix compte tenu de l'intérêt de ces disciplines et d'une volonté d'en savoir davantage sur ces domaines. Ces étudiants estiment que leur choix est important pour leur carrière future et indiquent que ces cours étaient exigés dans le cadre de leur programme.
- 76% des cours de business intelligence et d'analyse de données font partie d'un cursus universitaire en informatique ou système d'information. Suivent ensuite les cursus scientifiques et de mathématique (28%), de sciences décisionnelles (23%), de recherche opérationnelle (19%) et de sciences de l'information (17%). Parmi les disciplines plus orientées business, ces cours sont proposés essentiellement dans les cursus marketing (19%), de comptabilité (10 %) et de finance (9%).

L'enquête a été menée par Barbara Wixom, Professeur de commerce à la McIntire School of Commerce de L'université de Virginie et Chercheur au Center for Information Systems Research de la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology ; Thilini Ariyachandra, Professeur de Gestion des Systèmes d'Informations au Williams College of Business de Xavier University, et John Mooney, Professeur en Systèmes d'Informations au Graziadio School of Business and Management de Pepperdine University et Chercheur au Center for Information Systems Research de la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology. Les résultats de l'enquête ont été initialement dévoilés par le Special Interest Group for Decision Support Systems et Teradata University Network à l'occasion du Business Intell igence Congress 3 en Décembre dernier.
Teradata University Network compte, à ce jour, plus de 3 400 universitaires, plus de 1 600 universités dans 95 pays et des milliers d'étudiants utilisateurs. Teradata University Network est un organisme essentiellement piloté par des universitaires et non des entreprises, ce qui explique en grande partie son succès. L'objectif est de faire collaborer le monde universitaire avec celui des entreprises pour ainsi préparer les diplômés à l'univers actuel du traitement analytique du big data.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.