Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Micropole : chiffre d’affaires du 1er trimestre 2012 en progression de 5,5 % à 30,4 m€


Rédigé par Communiqué de Micropole le 3 Mai 2012

Une croissance organique de 4,5 %



Micropole, groupe international de conseil et d'ingénierie, spécialisé dans les domaines de la Business Intelligence, de l’e-Business, de l’ERP et du CRM, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 30,4 millions d’euros sur le premier trimestre 2012, en hausse de 5,5 % par rapport à la même période en 2011.

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires organique sur le premier trimestre s’établit quant à lui à 30,1 millions d’euros, soit une progression de 4,5 % par rapport à la même période en 2011.



Malgré une situation conjoncturelle de la zone euro relativement morose et un marché du service informatique probablement en stagnation sur ce premier trimestre 2012, la croissance du chiffre d’affaires du groupe s’est donc poursuivie sur une dynamique légèrement ralentie par rapport au rythme connu au cours de l’exercice précédent.



Si l’activité commerciale du premier trimestre s’avère correcte, le manque de visibilité en ce qui concerne les perspectives de l’exercice en cours reste d’actualité. Dans ce contexte, Micropole, fort de la solidité de sa situation financière, va évidemment continuer à investir et à s’appuyer sur ses atouts majeurs que sont son positionnement industriel et la diversité de son portefeuille et de ses offres clients.

« Cette progression de notre chiffre d’affaires est conforme aux perspectives communiquées en début d’année. Si les fondamentaux économiques des entreprises restent tout-à-fait satisfaisants, notamment celles orientées vers les marchés internationaux, la complexité de la situation macro-économique incite cependant nos clients à décaler ou à segmenter certains de leurs projets » commente Christian Poyau, Président-Directeur Général de Micropole.