Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Microsoft Windows Azure prêt pour l’e-administration et l’open data


Rédigé par Communiqué de Microsoft le 4 Juillet 2011

Grâce à deux nouveaux add-ons, la plate-forme Windows Azure devient la première solution de Cloud Computing compatible avec les e-services de l’Administration, et offre un environnement prêt pour la mise à disposition de données publiques, accessibles à tous.



Microsoft annonce la disponibilité de deux kits logiciels pour Windows Azure, destinés à faciliter le développement de l’e-administration et de l’open data. Windows Azure devient la première plate-forme de Cloud computing à adopter le protocole PRESTO, défini par la DGME pour permettre l’interopérabilité des e-services de l’Administration et des Collectivités Territoriales. Grâce au second kit OGDI (Open Government Data Initiative), Windows Azure offre également tout l’environnement nécessaire à la publication des données publiques, à des fins de développement d’applications pour les citoyens. Ces deux kits sont gratuits, proposés sous licence libre.



Kit de démarrage PRESTO 2 (PRotocole d’Echanges STandard Ouvert) pour Windows Azure

Le pré-requis pour que se développent des services administratifs en ligne est la mise en place d’une infrastructure d’échange, de confiance et interopérable, permettant de véhiculer les données entre les systèmes d’information des différents acteurs. Face à ce constat, la DGME (Direction Générale pour la Modernisation de l’État) a développé, dans le cadre d’une démarche d’informatisation et d’urbanisation des échanges électroniques, le PRotocole d’Echanges STandard Ouvert de l’Administration (PRESTO).

Ce protocole est aujourd’hui disponible sur Microsoft Windows Azure, l’offre de « Platform as a Service (PaaS) » de Microsoft, sous forme d’un kit de démarrage téléchargeable gratuitement depuis la plateforme de développement coopératif Fusion Forge de l’ADULLACT (Association des Développeurs et des Utilisateurs de Logiciels Libres pour l'Administration et les Collectivités Territoriales) ainsi que depuis le Centre de téléchargement Microsoft.

Le kit de démarrage est destiné aux architectes, aux développeurs ainsi qu'à toutes les personnes et organisations voulant proposer ou exploiter des services en langage PRESTO, tel que recommandé par le Référentiel Général d’Interopérabilité (RGI) publié par la DGME. Pour rendre ce kit disponible, de nombreux tests d'interopérabilité ont été menés à l’« Interop Lab » de Microsoft France, en partenariat avec Logica France, Oracle France, Petals Link ainsi que la DGME. Ces tests incluent les implémentations Apache Axis 2 et Oracle WebLogic du protocole PRESTO 2.

Le kit est également disponible pour Microsoft Windows Server AppFabric, la plateforme de middleware commune à Windows Server et à Azure, permettant de développer, déployer, et gérer des applications métier web et composites, et vient compléter les services déjà existants sur Microsoft BizTalk Server.

Pour plus d’informations sur PRESTO, consultez le livre blanc « PRESTO, un protocole d’échange pour les besoins de l’administration électronique ».

Kit de démarrage OGDI (Open Government Data Initiative)

Le kit de démarrage OGDI se présente sous la forme de composants qui permettent de mettre en œuvre immédiatement une approche open data. Associé à Windows Azure, ce kit permet aux collectivités et aux organismes publics de disposer d’une solution ouverte et complète pour publier des ensembles de données. Les données sont publiées à l'aide de protocoles ouverts et sont facilement accessibles à partir de n'importe quelle plate-forme et depuis de très nombreux outils de consultation et d’interrogation.

Le kit de démarrage OGDI se base sur le protocole Web OData (Open Data Protocol). Celui-ci constitue une extension de technologies Web largement acceptées telles que http, XML, AtomPub, JSON, etc.
Cet engagement et l’adhésion envers les principes fondamentaux du Web et ses standards permettent à OData d’offrir une intégration des données simplifiée et une plus grande interopérabilité : les spécifications du protocole OData sont ouvertes, publiques et libres d’implémentation ainsi que précisé dans l’OSP (Open Specification Promise).

Les trois composants principaux du kit de démarrage OGDI :

● Un chargeur de données : une application graphique permet de charger les données au travers d’une interface claire et intuitive pour l’utilisateur ;
● Un service de données de type REST (Representational State Transfer). Les données peuvent être téléchargés aux formats CSV, Microsoft Office Excel ou encore DAISY, dont le but est de rendre le contenu publié accessibles aux personnes souffrant de déficiences visuelles ou de dyslexie ou directement accessibles via le protocole oData ;
● Un kit de développement interactif, à destination des utilisateurs finaux et des développeurs. Les données peuvent être visualisées sous forme de tableaux, cartes, graphiques à barres ou diagrammes circulaires...

Le chargeur de données est destiné à s'exécuter en interne (on-premise) et le service de données à être hébergé dans Windows Azure. Il en est de même par défaut pour le kit de développement interactif. Les informations publiques résident également dans le Cloud.

Le kit de démarrage OGDI est téléchargeable directement depuis download.microsoft.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.