Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Microsoft rachète Proclarity


Rédigé par le 3 Avril 2006

Microsoft poursuit son emprise sur le décisionnel, et repousse un peu plus encore les limites de son offre en rachetant la société Proclarity, éditeur jusqu’à ce jour partenaire de Microsoft.



Microsoft rachète Proclarity

En rachetant Proclarity, Microsoft confirme encore, pour les rares qui avaient encore des doutes, l’importance que revêt pour elle le marché de l’informatique décisionnelle. Et elle confirme également son intention d’en couvrir les fonctions principales par une offre directe, laissant de moins en moins de place aux partenaires éditeurs.
Le lancement de SQL Server 2005 en octobre dernier, montrait déjà l’intégration des fonctions d’alimentation, de stockage relationnel, de stockage multidimensionnel, et de reporting. Certaines fonctions avancées de data mining étaient même présentées.
Avec le rachat de Proclarity, Microsoft ajoute les cordes de l’analyse et du reporting avancé à son arc décisionnel.
Cette acquisition n’est pas une révolution produit, les deux solutions travaillaient déjà depuis plusieurs années en symbiose presque parfaite. Proclarity avait fait un choix 100% Microsoft, et les deux sociétés disposeraient de 1200 clients en commun.
Cette opération risque en revanche d’être plus difficile à digérer par les autres éditeurs compatibles ou partenaires de l’offre Microsoft, au premier rang desquels figure Panorama. Mais les autres éditeurs du marché comme Business Objects, Cognos, Symtrax, Harry Software… verront leurs relations avec Microsoft se compliquer un peu plus.
Pour Panorama, la situation est plus délicate. L’éditeur se réclame souvent de sa proximité avec les laboratoires de Microsoft. Et les solutions Panorama et Proclarity étaient bien souvent comparées. Avec l’acquisition de Proclarity, Microsoft a clairement fait connaître son choix.