Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Mille fois plus de données disponibles dans les transports en commun qu’en ligne


Rédigé par Communiqué de EMC le 30 Octobre 2014

Dans les grandes villes, la circulation des données dans les différents moyens de transport expose quotidiennement les informations à des risques très élevés



Mozy par EMC dévoile aujourd’hui les résultats de son étude Data Miles, un projet de recherche qui, pour la toute première fois, apporte un éclairage sur les volumes de données qui circulent « physiquement » dans six des plus grandes villes du monde, dont Paris.

Si la circulation des données en ligne est relativement bien connue, l’étude réalisée pour le compte de Mozy par EMC révèle la véritable ampleur des mouvements de données stockées dans les ordinateurs portables, smartphones, clés USB et autres disques durs que les habitants de New York, San Francisco, Londres, Paris, Berlin et Munich transportent avec eux lors de leurs trajets quotidiens. D’énormes volumes de données circulent lors des déplacements quotidiens : à titre d’exemple, les usagers des différents moyens de transport emportent 1 000 fois plus de données qu’ils en envoient sur Internet.

Chiffres clés
o Lorsqu’ils quittent leur bureau, les employés emportent en moyenne 471 Go
o C’est mille fois plus que le volume de données qu’ils échangent sur Internet dans le même laps de temps1
o Chaque jour, 350 Po de données traversent la seule ville de Paris, soit 3,5 fois plus que le volume total de données produites par le supercalculateur du CERN depuis 20 ans2
o Au cours des 12 derniers mois, 41 % des utilisateurs ont perdu un appareil stockant des données ; d’énormes quantités de données professionnelles sont en péril aux heures de pointe3.
o Le métro parisien achemine chaque jour 138 Po de données.
o Des moyens de transports en commun comme le RER A en provenance de Cergy pourraient accumuler jusqu’à 45 Po de données au moment où ils arrivent à Paris.
o Chaque jour, 350 Po de données circulent dans la seule ville de Paris, soit 3,5 fois plus que le volume total des données produites par le supercalculateur du CERN au cours des 20 dernières années.

Profil de l’utilisateur français
Le volume moyen de données transporté par un utilisateur français est de 471 Go. Les données parcourent en général 16,83 km. En région parisienne, Cergy (Val d’Oise) est une des zones où la densité de données est la plus élevée – 65 % des employés transportent au total 36 Po de données. Les Parisiens transportent davantage de données (471 Go) que les Londoniens (461 Go) ou les Berlinois (379 Go), mais moins que les New-Yorkais (594 Go)

« Alors que l’utilisation des ordinateurs portables, des smartphones et autres tablettes provoque une véritable explosion du volume de données professionnelles que les employés transportent chaque jour entre leur bureau et leur domicile, il est plus important que jamais de protéger les données contre la perte et le vol. De même qu’elles n’enverraient pas leurs données sur Internet sans un niveau de chiffrement et de protection approprié, les entreprises ne doivent pas laisser leurs employés quitter le bureau à la fin de la journée sans une sauvegarde adaptée. »
Dave Robinson, Directeur chez Mozy par EMC

Le voyage des données
Les itinéraires empruntés influencent fortement la circulation des données, mais les trajets les plus fréquentés ne contribuent pas toujours aux mouvements de données les plus importants. Ceci est lié au fait que les volumes de données déplacées par individu peuvent varier considérablement. Les goulots d’étranglement qui jalonnent les itinéraires urbains —ponts, tunnels et terminus de transport publics — deviennent de véritables « hotspots » où des pétaoctets de données professionnelles séjournent pendant une période étendue, s’exposant à de nombreux risques.

Et dans le monde
o Chaque jour, 1,4 exaoctets de données circulent dans la seule ville de New York, soit davantage qu’en une journée sur Internet
o À San Francisco, pas moins de 33,5 Po de données traversent tous les jours le pont de la baie d’Oakland
o Quelque 49 Po de données franchissent chaque jour le Lincoln Tunnel qui relie Manhattan au New Jersey
o Aux heures de pointe, dans un wagon du métro de New York il serait possible de s’emparer de plus de 100 To de données
o À Londres, jusqu’à 328 Po de données voyagent quotidiennement dans le Tube
o Jusqu’à 69 Po de données quittent chaque jour la gare centrale de Munich

Les risques liés à la circulation des données
41 % des utilisateurs déclarent avoir perdu un appareil contenant des données au cours des 12 derniers mois, ce qui souligne le risque élevé que courent les données transportées chaque soir dans les grandes villes. Mozy par EMC invite les entreprises à ouvrir les yeux face à la menace que représente le déplacement physique des données, et à leur appliquer la même attention qu’aux informations qu’elles échangent sur les réseaux numériques.

1D’après les informations citées par Cisco dans le document Cisco VNI Forecast 2013-2018
2 Chiffres fournis par le CERN sur son site - http://home.web.cern.ch
3 Statistiques relatives aux données perdues, selon l’étude consacrée par Mozy aux « objets trouvés » en 2012 : Lost and Found.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.