Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Nouvel iPad : quels éditeurs de Business Intelligence vont le mettre à profit en premier ?


Rédigé par le 8 Mars 2012

Le nouvel iPad a été annoncé hier par Apple, comme prévu. Avec une quinzaine de millions d'appareils vendus par trimestre et des contrat de plusieurs milliers de machines dans certaines entreprises, l'iPad est un fantastique outil personnel, mais aussi un terminal professionnel de plus en plus répandu.



Nouvel iPad : quels éditeurs de Business Intelligence vont le mettre à profit en premier ?
Trois évolutions fonctionnelles pourront avoir un impact sur nos applications décisionnelles.

L'écran "Retina Display". Il est d'ailleurs mis en avant comme évolution principale par Apple qui le qualifie de "résolutionnaire". Il affiche 3,1 millions de pixels avec une résolution de 2048 x 1536, soit 33 % de plus qu'un écran de télévision HD. La saturation des couleurs serait, selon Apple, supérieure de 44 % ce que proposait l'iPad 2.
Les éditeurs de solutions de visualisation de données comme Yellowfin, QlikView, Tableau, Roambi, Microstrategy et ceux qui ne manqueront pas de s'y mettre, exploiteront sans doute cette résolution pour des restitutions encore plus détaillées, permettant des zooms encore plus précis et plus d'interactivité.

Tout comme Apple a redéveloppé ses propres logiciels iPhoto, iMovie, pour faire de l'iPad une véritable plateforme de création et pas simplement de restitution; il serait intéressant que les éditeurs de solutions décisionnelles fassent de même. Les applications iPad ne sont pas forcément limitées à la restitution. Le défi pour les éditeurs qui veulent investir ce support, est de développer leurs applications d'interrogation ad-hoc, de créations de rapports et de graphiques, directement sur le iPad. Aujourd'hui la plupart des applications de BI sur iPad se contentent de visualiser des présentations conçues sur un poste de travail traditionnel. En s'inspirant de ce que Apple a développé sur ses propres logiciels, les éditeurs de BI devraient être convaincus que l'iPad est devenu un segment à part entière des terminaux informatiques, et qu'ils peut être utilisé comme support de création. Peut-être les éditeurs BI, qui tous hésitent à développer des applications Mac, auront moins de scrupules à tenter de pénétrer sur un marché de plusieurs millions de tablettes en très forte croissance.
Il me semble donc plausible que 2012 voit apparaitre les premières véritables applications décisionnelles sur iPad capables de créer des visualisation complètes.

Autre fonction, l'arrivée d'un appareil photo de 5 millions de pixels au dos de l'iPad (le même que celui de l'iPhone 4). Ce sont les fonctions sociales qui utiliseront le mieux ce périphérique. Mais ces fonctions sociales peuvent également être professionnelles. La photographie d'un rayon dans lequel est mis en place une promotion; l'ouverture à f/2,4 permettra de prendre des photos d'intérieur même avec peu de lumière. Capable d'enregistrer des films en HD (1080p), il est possible d'imaginer là encore des interactions entre applications professionnelles et ces fonctions sociales.

Alors, quels éditeurs de solutions décisionnelles annonceront en premier une nouvelle version qui tirera profit des fonctions du nouvel iPad ? Et quel éditeur osera le premier considérer l'iPad comme une plateforme de création et fournira une application décisionnelle complète et autonome sur iPad ?




Commentaires

1.Posté par Alexandre Schneider le 08/03/2012 12:30
Bonjour Philippe,

Je me permet d'ajouter à cet article que Prelytis a inclut le support de l'iPad depuis la version 1, et la version actuelle de LiveDashBoard tient déjà compte de l'affichage retina display present sur l'iphone.
Vous soulevez le point de la création de tableaux de bord depuis un iPad. Pas de problème ! LiveDashBoard vous propose 100% des fonctionnalités de la plateforme accessibles du bout du doigt dont la création des tableaux de bord et des indicateurs avec la prise en compte des "gestures" spécifiques à l'iPad.

Nous considérons les tablettes comme de vrai outils professionnels et tout les clients Prelytis peuvent utiliser toutes les tablettes du marché pour utiliser, créer et publier leur tableaux de bord.

Bien cordialement

2.Posté par Philippe Nieuwbourg le 08/03/2012 12:42
Je me suis dans doute mal exprimé. Je parle d'applications iPad autonomes, pas d'un accès à distance à une application hébergée. Je sais bien que cela existe déjà.

En revanche, c'est une opinion personnelle, mais je trouve que les services 100% hébergés ne répondent qu'à une certaine catégorie de population : les travailleurs mobiles qui ne bougent pas beaucoup :-)
En effet, ces services hébergés imposent d'avoir une connexion en permanence pour fonctionner. Lundi dans le Paris-Lausanne, j'ai regardé... 1h de connexion 3G sur 4h de trajet. Idem mardi sur le Genève-Paris, 1h sur 3h de trajet. Sur mon Paris-Bernay de 1h15, j'ai 40' de connexion maxi. Et en dehors des grandes villes on est bien souvent obligé de repasser en 2G.
A l'étranger cela devient un problème de coût.
Et les réseaux Wifi en France sont encore très peu développés comparés à certains pays comme le Canada par exemple.

Je trouve donc qu'une véritable application, autonome et qui synchronise ses données lorsque la communication est possible, est bien plus pratique qu'un service 100% en ligne.
Mais cela ne correspond qu'à mon usage, c'est sans doute différent pour d'autres profils d'utilisateurs.

En tous cas bravo pour la prise en compte de l'affichage Retina Display. Cela veut dire que vos graphiques sont en 2048x1536 ?

Si vous avez une perception différente de ma préférence "applications", et que vous avez des retours clients à partager, n'hésitez pas, c'est un débat, et je suis convaincu que ma perception peut ne pas être celle de tous.

3.Posté par Alexandre Schneider le 08/03/2012 22:08
En effet, nous avons fait un choix différent en ne proposant d'applications locale et ce pour 3 raisons principales :
- La sécurité : les équipements mobiles se perdent et sont volés, perdre ses applications meteo ou bourse et quelques photos, pourquoi pas, mais qu'en est il des informations clés de l'entreprise ? Les sociétés sont sensibles sur ce point.
- La portabilité : Inutile d'imposer une contrainte supplémentaire (et donc des coûts) aux DSI qui ont (et auront) déjà bien à faire quant à la gestion de multiple équipements mobiles. Avant c'était plus simple il n'y avait que windows, maintenant et dans les années qui viennent, combien d'OS differents sur les terminaux dans les entreprises ?
- La collaborativité et le temps réel : à mon avis c'est une tendance forte de l'usage du décisionnel en entreprise, surtout si l'on donne accès au middle management et aux opérationnels.

Vous soulevez à juste titre le point de la connection. J'utilise un iPad depuis quelques temps et la plupart des applications requièrent une connection, même épisodique. A ce titre, je pense que la connectivité fait partie des fonctions de base d'une tablette et en raisonnant à l'inverse, je pense que je n'aurais pas autant d'intérêt pour l'iPad si je ne pouvais pas être à 90% du temps connecté, que ce soit en 3G ou 2G.

Si on raisonne en plus dans le contexte d'une organisation qui utilise des solutions en SaaS, on voit bien que ces équipements se doivent d'être connecté quasi en permanence si ils veulent trouver leur place dans le monde professionnel.

Voilà en quelques mots mon avis et pourquoi nous avons fait le choix 100% HTML5 avec une interface qui tient compte également des spécificités ergonomiques des différents équipements mobiles. Je comprends également la préférence pour l'application locale, mais à part pour écouter de la musique ou jouer à des jeux, je n'en ai pas encore trouvé dans mon usage pro. (Je suis ouvert aux suggestions... ;-)

PS: Nos graphiques sont dessinés dans les navigateurs (pour qu'ils soient également interactifs comme des appli flash) ce qui fait qu'ils sont vectoriels et s'adaptent aux capacités de la machine. Nous avons développé cela lors de la disponibilité de Retina Display dans l'iphone 4S. Mais attention, trop de courbes tue l'information ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.