Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Oak Ridge National Laboratory se tourne vers l’architecture NVIDIA « Fermi » pour son nouveau supercalculateur


Rédigé par Communiqué de Nvidia le 2 Octobre 2009

Le supercalculateur Oak Ridge s'appuie sur la technologie GPU Computing de NVIDIA pour atteindre des performances astronomiques par rapport au supercalculateur le plus puissant à ce jour.



Oak Ridge National Laboratory (ORNL) présente son projet de nouveau supercalculateur qui utilisera la nouvelle génération de l'architecture GPU CUDA de NVIDIA, nom de code « Fermi ». Le supercalculateur d'ORNL sera utilisé pour effectuer des recherches dans les domaines de l'énergie et du changement climatique et devrait être 10 fois plus puissant que le supercalculateur le plus rapide à ce jour.

Jeff Nichols, directeur associé pour les sciences informatiques et computationnelles d'ORNL, a rejoint Jen-Hsun Huang, co-fondateur et CEO de NVIDIA lors de son discours inaugural de la GPU Technology Conference de NVIDIA. Il a déclaré aux 1400 chercheurs et développeurs présents dans la salle que « Fermi » occasionnerait des percées scientifiques remarquables qu'il aurait été impossible d'obtenir sans cette nouvelle technologie.

« Ce sera la première architecture co-processeur déployée par Oak Ridge pour des travaux scientifiques et nous sommes ravis des opportunités qu'elle crée pour résoudre d'énormes défis scientifiques », a déclaré M. Nichols. « Grâce à la technologie NVIDIA, Oak Ridge propose de créer une plate-forme informatique qui donnera naissance à l'informatique exascale dans les dix années à venir ».

L'ORNL a également annoncé la création du Consortium Hybrid Multicore. Les objectifs de ce consortium sont de collaborer avec les développeurs des principaux codes scientifiques pour que ces applications puissent tourner sur la nouvelle génération de supercalculateurs utilisant les GPU.

« Les deux premières générations de l'architecture GPU CUDA ont permis à NVIDIA de faire des incursions concrètes dans l'informatique scientifique, et d'accroître fortement les performances d'un grand nombre d'applications », a déclaré Bill Dally, chief scientist chez NVIDIA. « L'architecture « Fermi » est un véritable moteur scientifique et, avec le soutien des laboratoires de recherches comme l'ORNL, les possibilités sont infinies ».




Commentaires
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.