Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Outiror et SAS : le décisionnel au service de la performance commerciale


Rédigé par SAS le 18 Janvier 2007


Avec une solution SAS adaptée aux PME



Créé en 1965 par André et Réjane Roor, Outiror est le spécialiste de la vente de matériel de jardinage, de bricolage, d’équipement pour la maison et la voiture sur les marchés. Avec 75 camions-magasins sillonnant la France, 1700 marchés visités chaque mois, 65 millions de catalogues distribués par an, 500 produits par catalogue, 250 salariés et 11000 m2 d’entrepôts, Outiror conforte sa place de numéro 1 de la distribution non sédentaire.



Outiror, qui souhaitait mettre en place une politique de marketing direct plus efficace en même temps qu’une meilleure gestion de ses stocks, a décidé en 2006 de se doter d’un système décisionnel performant. SAS, leader mondial de l’informatique décisionnelle, en partenariat avec 13II, cabinet de conseil en implémentation de systèmes d’information et d’aide à la décision, a développé une solution décisionnelle particulièrement adaptée à ses besoins, qui apporte simplicité, réactivité et souplesse dans la gestion au quotidien des activités des équipes marketing, commerciale et logistique de l’entreprise.



Un an plus tard, cette solution décisionnelle fait ses preuves. Elle permet aujourd’hui à Outiror d’effectuer des analyses et des prévisions précises des flux clients sur les marchés, ainsi que les prévisions produits. De plus, il devient possible de réaliser des croisements entre données clients et données produits, donc de calculer les taux de rendements des produits. « En clair, elle offre une grande finesse d’analyse, une homogénéisation des informations, pour une meilleure visibilité et de meilleures prises de décision » commente Anna-Christine Timbert, directrice Marketing d’Outiror.



SAS : des solutions pensées aussi pour les PME

L’implémentation d’une telle solution conforte SAS en tant qu’interlocuteur privilégié des PME/PMI en termes de décisionnel. Les solutions SAS sont proposées sous la forme de deux suites décisionnelles complètes, l’une analytique, l’autre orientée Business Intelligence, comportant chacune l’ensemble des fonctionnalités nécessaires de l’extraction des données à la diffusion d’informations stratégiques. Elles offrent un maximum de flexibilité afin de prendre en compte le déploiement progressif et les évolutions de l’entreprise. Rapides à mettre en œuvre et s’intégrant naturellement aux standards, elles composent chacune une solution immédiatement exploitable. Elles développent toute la puissance nécessaire, alliée à une ergonomie d’utilisation spécialement étudiée. Avec ces solutions SAS, le pilotage des performances devient accessible à toutes les PME/PMI.





Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par pascal le 16/01/2008 21:08
Bonsoir,
L'image "Airbus" donnée par FM conseil est un peu crue car l'ami Erwan est loin, très loin, d'être un stagiaire !
Cordialement,

20.Posté par FM Conseil le 08/01/2008 15:08
Je trouve le commentaire de David coerchon très pertinent.

Un stagiaire aux commandes d'un airbus 380 fera surement un superbe crash aérien. Est ce que c'est de la faute à Airbus ?

19.Posté par David Coerchon le 07/01/2008 16:09
Pour essayer d'élever le débat (je ne suis pas et n'ai pas été client de cette société), cela montre que l'outil décisionnel peut aider à la performance mais ne la garantit pas. Pour etre efficace, il doit etre mis en oeuvre avec des objectifs précis, et des indicateurs clairs, par une direction qui a une stratégie. Ensuite, les signaux qu'il envoie doivent etre clairement interprétés. En bref, comme le disait un spationaute français à un evenement organisé par un éditeur de BI Français (en 2004), les tableaux de bord ne servent plus à grand chose en situation de danger. A ce moment là, c'est le pilote qui fait la différence. A mon sens, la valeur ajoutée des outils que nous proposons, utilisons ou mettons en oeuvre est dans ce paradoxe : il faut savoir s'en servir, ils sont utiles pour voir venir une crise, mais ils ne remplacent pas l'humain au plus fort de la bataille...

18.Posté par BLANC le 05/01/2008 16:26
J'ai passé une commande en janvier 2007 qui n'est toujours pas soldée par contre le chèque de suite encaissé et moi blousé ,malgrés tel ,courriers etc ,personne ne répond .C'est de l'escroqurie et en plus ils continuent d'envoyer des catalogues aux clients ils n'ont pas de honte!!!
Bravo la maison OUTIROR

17.Posté par Pascal le 24/08/2007 15:46
Salut Erwan,
Je suis content de voir de tes nouvelles. Visiblement "exit" l'appellation "SAS Decision Pack for PME" mais il y a une equipe marketing toujours aussi efficace : publier une "success story" sur une entreprise en faillite ! Mais je te souhaite de pousuivre avec succès.
Cordialement,
Pascal

16.Posté par Mottier Monique le 13/08/2007 19:54
même plainte pour une cde du 12.4 07 par courrier,chèque en encaissé.
J'ètais à Tours ce week end en famille.
Je suis allée chez "OUTIROR"quelle chance!
J'ai pu repartir avec ma cde,la nouvelle société joue le jeu.
Le +,il m'a été proposé de choisir dans le catalogue un article pour les
frais de port.
Evidemment je n'aurais pas fait le déplacement du Havre,mais ce message rendra peut être service aux personnes proches .
Bon courage.

15.Posté par E Prud'homme le 04/07/2007 11:31
Bonjour,

Je découvre tous les commentaires...
Une société est composé d'une multitude métiers. Attibuer au décisionnel, la bonne marche ou l'échec d'une société me parait malhonnete voire "nombriliste".

Il ne m'appartient pas de donner ici les raisons de la situation actuelle d'OUTIROR.

Quant à la partie décisionnelle, elle fut traitée dans une enveloppe de 70jours de conseil/accompagnement. Des objectifs chiffrés ont été décidés au début du projet. Ils ont été tenus et même dépassés. Les estimations de flux au camion se sont révélées fines.

Il m'apparait hasardeux d'attribuer à un système décisionnel le pilotage globale d'une entreprise. Ce n'est qu'une des briques du processus de pilotage de l'entreprise.

Quant aux tarifs des solutions, ... Leurs couts ont été amortis dès la 1ère année.

Bien cordialement,

E Prud'homme

14.Posté par Consultant JR. le 28/05/2007 15:17
En effet l'acharnement qui suit cet article en devient lassant.

Toutefois cet etat de fait relève bien d'un phénomène: Le marketing du plus disant.

Je suis un jeune diplomé et je viens de passer la dure epreuve des entretiens d'embauche à repétition pour les stages / emplois... Mais avant cela j'ai tenu à m'informer sur les sociétés et les technos suceptibles de m'intéresser, j'ai commencé par leurs sites web puis par le bouche à oreille puis je suis allez au feu, et je tenais à vous dire que je me suis bien marré...

Entre les "meilleurs", les "réferences", les "leaders" et autres (qu'ils soient intégrateurs ou éditeurs) je trouve que franchement une valeur manque à ce milieu (et notamment comme le dit Stefan aux personnes qui le font) : l'humilité.

13.Posté par Stefan le 28/05/2007 01:59
ouh là, on va loin avec ces remarques, ça devient pénible

de plus, vos plaintes y compris, rien de constructif, que des accuses envers outiror et SAS , alors que le responsable de ces erreurs peut être très bien le fonctionnel , la direction ou encore l'intégrateur.

faute d'information et/oui de preuves, moi je me garderais de faire de telles afirmations/accusations sur un forum publique. puis rien de plus lâche que d'attaquer une entreprise déjà par terre ou de jeter la faute sur un logiciel. derrière les erreurs il y a toujours des PERSONNES.

à bon entendeur


12.Posté par RAYAN le 27/05/2007 07:37
Le 'merveilleux' système décisionnel performant SAS pour améliorer le marketing et la gestion des stocks semble, un an après, avoir fait la preuve de son inefficacité à en juger par les résultats:
- mise en règlement judiciaire.
- clients forts mécontents de la gestion des stocks et de la gestion clientèle.
(même avant la mise en règlement judiciaire)
Peut être a t'il été la cause de ce dénouement malheureux, vu son coût.

1 2 3