Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Pour TIBCO, plus d’événements, plus de partage et donc de nouveaux besoins d’aide à la décision


Rédigé par le 15 Octobre 2013

Il y aurait sur terre plus de téléphones mobiles que de brosses à dents… est-ce une bonne chose ? En tous cas, les téléphones mobiles génèrent plus de données que les brosses à dents ! Ce qui nous amène à prendre de meilleures décisions, face à cette avalanche d’informations… big data… encore ????



Pour TIBCO, plus d’événements, plus de partage et donc de nouveaux besoins d’aide à la décision
La visualisation n'intervient qu'en fin de parcours, et c'est la raison du rachat de Spotfire il y a quelques années par TIBCO. Mais le métier de TIBCO est embarqué au cœur des applications que nous utilisons, le plus souvent sans le savoir, dans notre quotidien. Bourse, trains, avions, banques, postes… les messages transitent entre applications grâce aux solutions de messageries interapplicatives de TIBCO ou de ses concurrents. Demain l’internet des objets et sans doute après demain l’internet des corps, génèreront de nouveaux messages, donc de nouveaux besoins de sélection, d’interactions et d’aide à la décision. Les investissements de TIBCO dans la collecte, le stockage, l’analyse et la sélection d’informations ne devraient donc pas diminuer, bien au contraire.

Plus de messages, mais ne dramatisons pas !

« Vos enfants ne s’abonneront jamais à un magazine papier, n’installerons jamais de ligne de téléphone fixe chez eux, n’iront jamais emprunter un livre dans une bibliothèque, et ne seront plus jamais perdus », prédit Vivek Ranadive le fondateur de TIBCO. Il ne nous dit cependant pas si les enfants des clients de TIBCO continueront à venir à Las Vegas pour se réunir autour de lui ! Ces prédictions sont sans doute exagérées mais elles illustrent le monde de l’information dans lequel notre siècle a plongé. Qu’il s’agisse de « big » data ou tout simplement de données, de plus en plus d’objets de notre quotidien capturent et traitent des données. Ils seront tous demain dotés de cette capacité à communiquer, à nous alerter, à nous informer. C’est à dire de nous faire plonger encore un peu plus dans cet excès d’information qui fait déborder nos boites email, nos fils Twitter, nos pages Facebook, etc.
Comme on l’explique fréquemment, aucun média ou presque n’a remplacé le précédent. Nous continuons à téléphoner, à écouter la radio (en streaming ou en podcast), à regarder la télévision (au travers de notre connexion internet), à consulter nos boites à courriers électroniques, et à parcourir quelques milliers de kilomètres parce que « what happens in Vegas stays in Vegas ! ».

Mobilité et mise en contexte

Pour le fondateur de TIBCO, quelques forces se dégagent de cette génération numérique : cette explosion des volumes de données, mais aussi l’émergence de la mobilité. Il aurait fallu 10 ans pour que le monde s’équipe d’un milliard de téléphones mobiles, et il n’aura fallu qu’un an pour qu’un milliard de téléphones intelligents se déploient. Ces chiffres semblent difficiles à vérifier, mais la tendance est dessinée. L’accélération du déploiement des appareils capables de communiquer et d’échanger de la donnée, a généré dans les entreprises de nouveaux besoins, ceux qui consistent à faire communiquer leurs propres applications, le plus rapidement possible, et à partager ces informations avec des terminaux extérieurs (clients, partenaires, fournisseurs). Le temps réel est devenue la clef, mais la bonne information doit être envoyée au bon moment, à la bonne personne, dans le bon contexte. Certes Qualcomm a présenté sa montre communicante qui vous permet d’être informé des alertes parvenant sur votre téléphone mobile. Mais être averti toutes les minutes d’une information sans importance ne vous aidera pas à mieux vivre. En revanche, si le système est capable de détecter que vous êtes au cinéma et que seule une véritable urgence (détecteur incendie, ou un problème avec vos enfants) mérite que vous soyez dérangé ; ou inversement que dans les transports vous disposez de temps inutile et pouvez donc répondre à des messages parvenus précédemment. Cette croissance des messages d’information ou d’alerte, va nécessiter la mise en place de nouvelles applications d’aide à la décision, basées sur le contexte et l’analyse du passé.

Forez, forez, et vous finirez par trouver !

Le forage de données (data mining) est évidemment toujours présent. On ne parle plus de l’interaction des couches culottes et de la bière dans le comportement des consommateurs, mais les couches pour bébés restent manifestement un sujet brulant. Ainsi Vivek Ranadive
nous explique que l’analyse des transactions par cartes de crédit a démontré que si vous achetez en même temps des couches, du champagne et des lames de rasoir, il y a de grandes chances que la transaction soit effectuée à partir d’un carte de crédit volée…

Autre force soulignée lors de cette conférence d’ouverture par le fondateur de TIBCO, celle des mathématiques et des statistiques. Nous sommes entrés dans un monde de modélisation. « Si A et B se produisent, nous savons aujourd’hui qu’il y a de grandes chances que C se produise également ». Et nous sommes en mesure de l’anticiper, donc de réagir correctement.

Le métier de TIBCO touche donc de plus en plus l’informatique décisionnelle. Comme l’explique son fondateur, « notre travail consiste à identifier et extraire des comportements, à partir des données passées ; c’est à dire à comprendre le passé, puis à l’appliquer dans le contexte actuel ». Cela inclut évidemment la notion de localisation des événements. TIBCO Software, qui a racheté récemment Maporama, développe d’ailleurs une intégration entre ses outils Spotfire et Maporama, afin de valoriser la localisation d’un événement comme un élément important de son contexte.

L’internet des objets n’en est encore qu’à ses débuts, mais au fur à mesure que les objets de notre quotidien, ceux de notre entreprise, comme ceux de notre vie acquerront de nouvelles capacités de communication, les applications de gestion de ces messages comme celles de TIBCO se révèleront indispensables. Mais la valeur ne résidera pas dans la « tuyauterie » de ces messages, mais bien dans leur analyse, leur sélection, leur compréhension et leur présentation.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.