Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Pourquoi l'OSBI ?


Rédigé par Sébastien COGNET le 23 Janvier 2008

C'est désormais un fait dans les environnements professionnels d'informatique décisionnelle, de nouveaux acteurs sont présents aux cotés des acteurs historiques comme Cognos, BO, ...etc...
Pour ma part je les ai découverts à travers la suite décisionnelle Pentaho. Ils sont à ce jour cachés derrière cette abréviation OSBI (OpenSourceBusinessIntelligence).



Pourquoi l'OSBI ?
Dans un premier temps les communautés OS (OpenSource) se sont axées sur les outils de reporting, offrant la mise en page de données hiérarchisées issues d'odre Sql que les utilisateurs devaient saisir directement ! Pas vraiment le summum de la fonction générateur Sql que nous avaient déjà brillamment proposé depuis longtemps les offres dites désormais propriétaires. Les attraits étaient tout de même déjà de pouvoir si nécessaire ouvrir la boîte noire pour tenter une personnalisation du fonctionnement de l'outil et bien entendu, généralement les utiliser gratuitement sans compter le temps passé à l'apprentissage.

Pentaho est apparu sur le web en 2005 comme un acteur faisant partie de cette famille des OSBI et ayant dès le départ décidé de couvrir l'ensemble des fonctions Bi à savoir un portail d'accès aux solutions avec son outil de workflow, un outil de reporting, un outil de tableaux de bord dynamiques, un outil d'analyse de type OLAP, un vrai outil ETL graphique d'alimentation des bases décisionnelles et un outil de Datamining. A partir de ce moment là, pour la première fois, un acteur OS offrait ce que l'on peut nommer une suite décisionnelle complète bâtie par des anciens acteurs des solutions du marché. Les offres OSBI concurrentes à ce jour comme SpagoBI, JasperReport et autres ne couvrent quant à elle qu'une partie des fonctions BI.

En ce début d'année 2008, trois années se sont écoulées.

Si vous avez l'occasion d'utiliser Pentaho 1.6 vous vous direz en qualité d'utilisateur que finalement, il n'y a rien d'extraordinaire en terme de fonctionnalité face aux outils que vous connaissez.
Si vous vous dites que cette plateforme vous permet de réaliser vos projets BI en consacrant la majorité de votre budget à l'intégration des seules solutions dont vous avez besoin et non aux négociations de licences, votre jugement va peut-être évoluer.
Si dans la foulée vous vous penchez sur le moteur et que vous découvrez que l'ensemble des sources utilisent les derniers standards technologiques Java, Xml, Ajax, Jboss et bientôt LifeRay sans compter le nouveau standard Olap4j, votre regard va certainement devenir intrigué.
Si fort de votre curiosité légendaire dans la BI en pleine évolution, vous décidez de réaliser un projet avec cet outil et que pour la première fois vous définissez l'ensemble de vos process,
- sans ne plus avoir de restriction de nombre d'utilisateurs,
- sans avoir à perturber vos choix de systèmes d'exploitation existants,
- et sans être intrusif dans vos applications existantes.

Alors méfiez-vous car votre regard sur les solutions propriétaires va devenir critique et vous risquez de malmener votre commercial préféré lors de son prochain passage destiné à vous convaincre de migrer vers sa nouvelle version, magnifique et indispensable mais comportant un prix de licence vous donnant l'impression de racheter une énième fois son produit !

De part les sources accessibles de cet outil OSBI, je ne vous parlerai pas des possibilités de clustering ni de la faculté de n'utilisez que ce dont vous avez besoin.
Je vous dirai plutôt qu'avec les outils OSBI :
 ce sont les grands comptes qui vont enfin pouvoir réaliser de vrai diffusion en masse sans passer par des montagnes de code visant à ne pas acquérir 3000 licences utilisateurs.
 ce sont les grandes entreprises qui vont pouvoir généraliser le déploiement de leur offres BI en ne les réservant plus exclusivement aux keyusers de la finance,
 et ce sont les PME qui vont pouvoir accéder enfin aux outils BI proposés jusqu'alors à des prix prohibitifs pour elles.

Enfin je ne vous ferai pas croire que les OSBI offre un univers fait que de gratuité. Je vous dirai plutôt que les OSBI ont su tirer profit des erreurs tarifaires des grands éditeurs de ces dernières années et qu'ils vous proposent des services payants de support, de formation et d'assistance spécifique permettant à votre directeur financier favori de planifier une dépense fixe et linéaire dans le temps et non des amortissements incorporels sans fin. A cet effet je fais souvent le parallèle avec la téléphonie mobile. L'OSBI c'est comme les téléphones portables, vous ne payez pas la valeur technologique du bijou que vous utilisez, mais une redevance forfaitaire le temps de votre usage.

Et si c'était ça le gagnant gagnant de la BI d'aujourd'hui ?

Pour en savoir plus :
http://www.sctoile.com




Commentaires

1.Posté par Aristide SOUFIS le 24/01/2008 10:20
Bonjour,

Rien de bien nouveau …

Depuis 2003, LATITUDES solution de BI Full web, propose :
-Un modèle de tarification basé sur une licence serveur unique, quelque-soit le nombre d’utilisateurs et leur profil, offrant l’ensemble des fonctionnalités que vous citez (Reporting, Pilotage, Olap, diffusion…).
-Un coût de licence bien éloigné des montants astronomiques que vous laissez entendre.
-L’utilisation des derniers standards technologiques permettant un réel gain en termes de productivité et de facilité de mise en œuvre.
-Elle est totalement intégrable au sein de l’environnement existant, ne nécessite aucune infrastructure dédiée, et tire parti des ressources existantes du système d’information.

Les différences profondes résident dans :
-La fiabilité, la robustesse et l’évolutivité de la solution dite libre.
-La contrepartie ressources mises en œuvre par la MOE pour assurer l’intégration et la mise en production de la solution dans de bonnes conditions,
-La facilité d’appropriation de l’outil par les end-users, grâce notamment à des couches d’abstraction autorisant le reporting Ad-hoc.

Et tout ceci a un coût.

Aristide SOUFIS
Responsable de l'offre LATITUDES

2.Posté par Yves de Montcheuil le 24/01/2008 10:33
Je voudrais apporter une précision: JasperSoft couvre également tout le stack BI, avec un ETL, un outil de reporting, un outil d'analyse, un moteur OLAP...
Et n'oublions pas non plus les pure play ETL, comme Talend, qui se focalise exclusivement sur les aspects d'intégration de données, et donc offre une solution plus riche dans ce domaine, allant au delà des besoins BI et couvrant aussi l'intégration opérationnelle, de plus en plus difficile à séparer de l'ETL pur.

3.Posté par Marc SALLIERES le 28/01/2008 13:22
J'aimerais apporter aussi un commentaire sur la couverture fonctionnelle des autres suites que Pentaho, càd SpagoBI et JasperBi Suite. Comme l'a précisé Yves, Jasper BI Suite couvre la totalité des briques du décisionnel avec l'ETL powered by Talend, JasperServer et JasperStudio qui intégre les 2 produits phares de JasperSoft (JasperReports et iReport) mais aussi qui propose un outil de conception de rapports dédiés aux utilisateurs finaux (Ad hoc editor) et JasperAnalysis pour attaquer un cube OLAP Mondrian.
L'approche de SpagoBI est un peu différente des 2 autres puisque :
1 - SpagoBI est une plateforme d'intégration des meilleurs composants du décisionnel (Open Source ou non) - reporting = Jasper, Birt, BO, Microsoft Services Analysis, OpenLazlo, ...
2 - SpagoBI est full Open Source. Il n'y a pas de version commerciale
3 - SpagoBI apporte dans sa dernière version stabilisée (1.9.4) des fonctionnalités que l'on ne retrouve dans aucune autre plateforme même propriétaire :
* Gestion collaborative des Documents : Gestion des commentaires et analyses associés aux rapports. (AddMotes)
* Dossier de publication de rapports (Booklet)
* outil de cartographie intégré (MapServer et Qbe)
Enfin, pour terminer, je pense qu'il ne suffit pas de faire beaucoup de bruit au niveau marketing pour être reconnu. Il faut aussi des références et des projets en production.

4.Posté par Sébastien COGNET le 28/01/2008 16:30
Messieurs,
Vous m'accorderez que l'on ne peut que se féliciter de cette concurrence dans le marché de l'intégration des OSBI destinée à titiller les offres "propriétaires". Je vous remercie des compléments apportés sur Jasper et Spago, même si je note que pour Jasper, cela est lié au partenariat avec Talend.
Quand aux références, c'est un beau sujet. Pentaho ne communique pas ouvertement à l'heure actuelle sur toutes ses références contenant pourtant des noms aussi prestigieux que Google utilisant Kettle. C'est leur droit. Pour celles que scToile.com a acquise vous les trouverez sur notre site.
A bientôt pour cette belle année 2008 qui s'annonce pour TOUS les OSBI !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.