Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Predixion Software veut démocratiser l’analyse prédictive

et lance sa croisade contre SAS et SPSS


Rédigé par par Philippe NIEUWBOURG le 28 Octobre 2010

« Les clients de SAS et SPSS sont gavés de l’attitude de leurs fournisseurs et de leurs coûts de licences exorbitants même pour un simple outil de reporting », assène Simon Arkell, CEO de Predixion Software. Sa biographie officielle précise qu’il a participé deux fois aux jeux olympiques à l’épreuve de saut à la perche. Un caractère d’acier dont il aura besoin pour lutter contre SAS, son principal adversaire aujourd’hui. « Nos prospects sont aujourd’hui essentiellement les 8000 clients de SAS, et quelques clients Enterprise Miner ».



Mais revenons un peu en arrière. Predixion Software est une jeune société, qui se positionne sur le marché de l’analyse prédictive. Un marché que le CEO de l’entreprise estime à 2 milliards de dollars, en croissance annuelle de 21 %, sur un marché total de la « business intelligence » estimé à 9 milliards de dollars. Avec ironie, il s’appuie d’ailleurs sur une étude de son concurrent SPSS pour rappeler que 85 % des entreprises prévoient de déployer un solution d’analyse prédictive dans les cinq ans à venir.
Partant du constat que l’essentiel du marché est entre les mains de SAS et de SPSS (maintenant IBM), Predixion a développé une solution disruptive destinée à démocratiser largement ces outils de prévision auprès de l’ensemble des utilisateurs d’outils décisionnels. Pour ce faire Predixion Software applique deux recettes : Excel et le nuage... Microsoft Excel car c’est encore aujourd’hui l’outil décisionnel le plus utilisé dans les entreprises; et le cloud computing car cette tendance, même si elle effleure pour le moment le décisionnel, permet d’avoir accès à ses données à tout moment, de tout endroit.
L’idée du service lancé au mois de septembre est donc de proposer un outil d’analyse de données en mode hébergé, accessible directement par l’utilisateur à partir d’Excel. Et ce service est proposé à partir de 49 dollars par mois et par utilisateur. Un tarif largement « disruptif » par rapport aux offres de SAS ou SPSS.
Mais ce rapprochement avec l’écosystème Microsoft n’est pas le fruit du hasard. Jamie MacLennan, directeur technique de Predixion Software est un ancien de Microsoft. Il y a dirigé une équipe de plus de trente développeurs autour de Analysis Services, a développé les outils d’analyse prédictive de Microsoft et a lui-même déposé vingt-sept brevets dans les domaines du data mining et de l’analyse prédictive. L’équipe est d’ailleurs également complétée par Steve DeSantis, directeur financier, un spécialiste de la finance qui a participé à l’acquisition de DATAllegro par Microsoft pour 275 millions de dollars.

Simon Arkell, CEO de Predixion Software
Simon Arkell, CEO de Predixion Software
La solution Predixion Software fonctionne en mode hébergé, sous forme de cloud « privé » ou « public ». Elle est intégrée à Excel 2007 et 2010, mais aussi à PowerPivot et cette dernière intégration a fait l’objet d’un dépôt de brevet. L’intégration avec SharePoint est également proposée afin de publier les rapports interactifs de prévisions. « L’intégration étroite entre Predixion Insight et SQL Server Data Mining apporte une puissance supplémentaire; l’intégration avec PowerPivot apporte de la flexibilité. Le résultat global est une solution d’analyse prédictive réellement agile », confirme Donald Farmer, Program Manager SQL Server Business Intelligence chez Microsoft.

La stratégie de commercialisation choisie par Predixion Software est de privilégier dans un premier temps certains secteurs : santé, distribution, industrie, services financiers, marketing, assurances. Et de développer pour ces secteurs : un réseau de partenaires consultants spécialisés, des relations avec les groupes concernés chez Microsoft, des modèles d’analyse prédictive adaptés...

Mais pour atteindre les clients déjà équipés et formés aux outils concurrents que sont SAS et SPSS, il faut faciliter leur migration éventuelle. Predixion respecte le standard PMML et propose d’intégrer directement les modèles SAS et SPSS dans son service en ligne. L’éditeur affirme que l’utilisateur sera ensuite en mesure de faire tourner les modèles, de publier les rapports et de les partager, tout cela sans l’aide d’un statisticien. Sur ce point, le message de Predixion Software est clair. Plutôt que de tenter de rallier à leur cause les professionnels de la statistique, formés depuis l’école à l’usage des outils SAS et SPSS, Predixion Software cible les autres utilisateurs; ceux qui ne veulent plus dépendre des statisticiens pour la réalisation de leurs études prédictives.

Les développements futurs de Predixion Software sont orientés vers la collaboration entre services hébergés sur le nuage. Partant du principe que les entreprises vont disposer de plus en plus de données en ligne, hébergées sur différents services, la problématique apparaitra rapidement de les faire communiquer entre eux; l’objectif est d’échanger des données entre services sans avoir besoin de télécharger l’ensemble sur un poste local pour ensuite renvoyer les données vers un autre service. La collaboration entre services sera donc un point clef. Et un point crucial pour le développement de Predixion Software car sans accès aux services de stockage hébergés, l’éditeur ne peut appliquer ses modèles prédictifs. Il existe encore peu de services de business intelligence en mode hébergé. Lyzasoft fait partie de ces précurseurs, et Predixion Software a annoncé il y a quelques jours leur partenariat. Les clients de Lyzasoft pourront appeler les services d’analyse prédictive de Predixion Software et visualiser les résultats de leur analyse dans Lyzasoft. On imagine que des fonctions équivalentes seront ensuite développées par exemple pour profiter de l’offre de cloud Azure de Microsoft.




Commentaires

1.Posté par Vallaud Thierry le 06/11/2010 13:00
Cela peut paraitre un peu bizare au départ Excel pour faire du data mining mais si vous connaissez XlStat pourquoi pas.
J'ai décharger la démo de 30 jours et j'ai essayé sur un gros volume de données c'est assez bluffant. C'est comparable à des freewares comme Rapid Miner et Orange. L'interface est hyper conviviale et on arrive effectivement vite à se débrouiller.
Cela va avoir surement un effet sur les prix des "gros" éditeurs.
Moi je mettrai cela par défaut dans Excel si je pouvais.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.