Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Préparer l’entreprise à la « Génération Swipe »


Rédigé par Davy NYS, Pentaho le 29 Juin 2015

La technologie a conditionné les générations successives devenues de plus en plus impatientes et dévolues à un univers d’informations, de produits, services et loisirs toujours plus grand. Ce besoin de donner rapidement satisfaction aux clients a donné naissance à de nouveaux modèles économiques conçus pour leur rapidité. Aujourd’hui, cette impatience dans la vie de tous les jours change radicalement les attentes de chacun au travail. Explorons ce sujet !



Davy NYS, Now Vice President, Global Strategic Sales at Pentaho - a Hitachi Datasystems Company
Davy NYS, Now Vice President, Global Strategic Sales at Pentaho - a Hitachi Datasystems Company
«Je le veux MAINTENANT !!! » (Brève rétrospective)

En 1982, le coursier FedEx relevait un défi avec une promesse de livraison radicale: « Livrer impérativement et avec certitude le lendemain matin ». Un engagement resté inégalé jusqu’en juin 2014, lorsqu’Amazon lançait son offre pour une livraison le jour même. A présent, Amazon vise d’ici quatre à cinq ans à utiliser des drones pour livrer des colis de l’entrepôt jusque chez les clients en 30 minutes. Cependant pour les services de divertissement, le jour même ne marche pas lorsqu’il s’agit de rejoindre iTunes, Netflex et Spotify. La livraison doit être immédiate.

Quand les gens peuvent se procurer les produits et services de consommation qu’ils désirent aussi rapidement, ils commencent à s’attendre à la même chose au travail. Nous entendons beaucoup parler de la nature exigeante de la génération Y, première génération conditionnée par la révolution numérique. Attendez que la « génération Swipe », qui n’a jamais connu la vie sans internet et smartphones, commence à travailler en nombre. Il sera impensable pour eux d’attendre une semaine, une journée ou même cinq minutes pour obtenir une réponse à une requête de Business Intelligence. Ils ne pourront pas plus imaginer pourquoi ils devraient entrer des détails personnels dans une base de connaissances relationnelle. Ils sont habitués à des applications qui tracent leur position et activités, utilisant ainsi ces données pour remplir automatiquement des formulaires. Peut-on s’attendre à ce qu’ils complètent un papier ou des notes de frais incommodes à base de tableur ?

Cette mentalité du “Je le veux maintenant” génère de grandes problématiques telles que la BYOD « Bring your own device » et les téléchargements gratuits. La démocratisation de la Business Intelligence (BI) et de l’analytique est une tendance qui se développe. En effet, les nouvelles générations sont de plus en plus en demande au sein de l’entreprise de la même expérience d’information que celle qu’elles ont avec Google où elles explorent des informations et trouvent instantanément des réponses via de simples interfaces qui ressemblent à leurs applications. Cependant, sans données nettoyées et gouvernées à la source dans lesquelles l’entreprise peut puiser, n’importe quelle réponse instantanée risque d’être truffée d’erreurs qui pourraient potentiellement mener à des décisions coûteuses. Il n’est pas non plus envisageable de revenir à d’anciens processus informatiques aux long temps de latence et aux capacités d’exploration de données limitées. Cela ne nous préparerait pas à la prochaine génération de travailleurs et ne serait pas non plus adapté à la nature « temps réel » des entreprises d’aujourd’hui.

Intégrer l’analytique à l’entreprise

La meilleure façon de répondre à ces problématiques est d’embarquer des fonctions analytiques directement au sein des applications que les gens utilisent quotidiennement au travail, telles que les systèmes d’automatisation du marketing, de CRM et de RH. Ainsi, les utilisateurs métiers peuvent prendre des décisions au point d’impact en utilisant les applications de leur département et en puisant dans des données déjà organisées, préparées et croisées par l’informatique. C’est en fait ce qui se passe déjà. Selon sa dernière étude, Gartner estime que plus de la moitié des entreprises qui utilisent la BI utilisent l’analytique intégrée. (Gartner, “Use Embedded Analytics to Extend the Reach and Benefits of Business Analytics”, Daniel Yuen, 3 octobre 2014).

Qu’on ne se méprenne pas ! Toutes ces initiatives pour moderniser l’analytique au sein de l’entreprise n’ont pas comme seul objectif de calmer des jeunes gens impatients. Plus vite des décisions solides et profitables sont prises au sein des entreprises, plus les rendements sont importants pour les actionnaires. Ceci explique qu’une évolution technologique générale soit actuellement en marche. On observe partout des architectures de l’information, conçues à l’origine pour servir exclusivement des systèmes de données relationnels rigides et fermés, évoluer pour intégrer des systèmes de fichiers distribués ouverts et d’importants jeux de données dynamiques non structurés, et traiter l’information à une vitesse sans précédent.

De nombreuses entreprises étendent l’analytique intégrée au-delà de l’entreprise jusqu’aux clients et partenaires. La popularité croissante de la technologie du cloud influence la tendance à intégrer l’analytique encore davantage. Reposant sur des architectures ouvertes, les technologies cloud permettent d’embarquer l’analytique plus facilement. Elles arrivent généralement avec des interfaces conviviales et satisfont également le désir d’être opérationnels quel que soit l’endroit où les décisions sont prises.

Accompagnons donc nos nouvelles générations impatientes ! Leur monde de satisfaction immédiate rehausse la barre pour un nouvel ensemble d’applications plus performantes, plus rapides et plus sécurisées dans le monde du travail. Cela signifie que lorsqu’il s’agit d’analytique, il est possible « d’offrir la lune » à ses employés.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.