Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


[Promotion] Livre blanc Datastax : NoSQL, Hadoop et Spark enrichissent les expériences Big Data


Rédigé par le 17 Mai 2017



Datastax a rédigé un livre blanc, qui présente l'évolution des architectures de stockage de données dans le monde du Big Data. On y parle de Hadoop, Spark, des bases de données NoSQL, etc. Ce document, publié initialement dans Big Data Quarterly, a été traduit et adapté en français.

NoSQL, Hadoop et Spark enrichissent les expériences Big Data

Tandis que l’écosystème Big Data poursuit son expansion, de nouvelles technologies viennent répondre aux exigences de gestion, de traitement, d’analyse et de stockage des données. Elles permettent ainsi aux entreprises de tirer parti des nombreuses sources d’informations qui affluent en permanence.

Bases de données NoSQL, projets open source tels que Spark, Hive, Drill, Kafka, Arrow et Storm ou produits commerciaux locaux et cloud, l’avenir du Big Data se façonne autour de nouvelles approches novatrices sur l’ensemble du cycle de gestion des données. Les domaines les plus pressants sont le traitement des données en temps réel, l’analyse interactive, l’intégration et la gouvernance des données, ainsi que la sécurité.

La révolution Big Data gomme les strictes délimitations entre les types de données, tous étant considérés de la même manière. Il s’agit dès lors d’une opportunité unique d’utiliser le potentiel de toutes ces données pour fournir des informations aux décideurs.

À NOUVEAUX PROBLÈMES, NOUVELLES SOLUTIONS

En répondant aux besoins de stockage et de gestion des données peu adaptées aux lignes et aux colonnes, les technologies NoSQL occupent le devant de la scène : elles représentent un monde plus vaste qui se connecte à Internet dans son ensemble, à l’Internet des objets et aux clouds.

Les bases de données NoSQL peuvent fonctionner avec des équipements standard, prendre en charge les données non structurées, non relationnelles qui affluent dans les entreprises et maîtriser la prolifération de nouvelles sources. Elles sont disponibles dans un grand nombre de structures qui ouvrent des possibilités avec de nouveaux types de sources de données, ce qui permet d’utiliser les connaissances institutionnelles enfermées dans les PC et les silos de chaque département. Par exemple, la technologie émergente de chaînes de blocs est conçue pour stocker des données, de type grand livre, selon une approche hautement distribuée sur tout l’Internet.

Les quatre principaux types de bases de données dans la catégorie NoSQL sont les suivants : les magasins clé-valeur, qui permettent de stocker les données sans schéma, avec clé et valeurs réelles, les bases de données organisées en familles de colonnes, qui stockent les données dans des colonnes, les bases de données graphe, dont les structures de stockage utilisent nœuds, arêtes et propriétés, et les bases de données orientées documents, qui permettent le simple stockage d’agrégations de documents.

Et, malgré l’implicite du nom, les fournisseurs de bases de données NoSQL répondent de plus en plus aux besoins de leurs clients qui souhaitent utiliser SQL comme langage de requête principal. Le paysage NoSQL est encore relativement nouveau, mais il évolue rapidement et propose de nouvelles fonctionnalités permettant d’améliorer accessibilité, interopérabilité, sécurité et gouvernance et montre les prémisses de son futur potentiel pour l’entreprise.

Téléchargez ce livre blanc en français, en remplissant correctement le formulaire ci-dessous.