Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Publication du rapport de l’OPECST sur l’intelligence artificielle (IA)


Rédigé par Communiqué de l'OPECST le 29 Mars 2017

L’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) vient d’adopter à l’unanimité, sur la saisine de la commission des Affaires économiques du Sénat, un rapport intitulé « Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée » dont les rapporteurs sont M. Claude de GANAY, député (Groupe Les Républicains, Loiret) et Mme Dominique GILLOT, sénatrice (Groupe socialiste et républicain, Val d’Oise).



opecst_rapport_intelligence_artificielle_synthese_4pages.pdf OPECST_rapport_Intelligence_artificielle_synthese_4pages.pdf  (471.52 Ko)
opecst_rapport_intelligence_artificielle_infographie.pdf OPECST_rapport_Intelligence_artificielle_infographie.pdf  (231.94 Ko)

Le concept d’intelligence artificielle renvoie à des technologies multiples, nées dans la seconde moitié du XXe siècle, qui reposent sur l’utilisation d’algorithmes. Leur essor récent reste soumis à une contrainte d’acceptabilité sociale assez forte sous l’effet de représentations souvent catastrophistes. Ces technologies, dont les combinaisons sont en évolution constante, représentent un bouleversement de nature à transformer profondément nos sociétés et nos économies. Les applications sectorielles présentes ou futures sont considérables et les évolutions peuvent être rapides, que l’on pense par exemple à l’éducation, à l’environnement, à l’énergie, aux transports, à l’aéronautique, à l’agriculture, au commerce, à la finance, à la défense, à la sécurité, à la sécurité informatique, à la communication, aux loisirs, à la santé, à la dépendance ou, encore, au handicap.

Le rapport « Pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée » fournit un état de la recherche en intelligence artificielle et fait le point sur de nombreux autres rapports parus récemment sur le sujet en France et dans le monde.

Il présente aussi les enjeux éthiques, juridiques, économiques, sociaux et scientifiques de ces technologies, parmi lesquels la place prépondérante de la recherche privée, dominée par les entreprises américaines et, potentiellement, chinoises, l’accélération du passage à une économie globalisée dominée par des « plateformes », les transformations du marché du travail, les régimes de responsabilité, les biais et les problèmes posés par les données et les algorithmes, le phénomène de « boîtes noires » des algorithmes et la question des « bulles d’information ». Il évoque, par ailleurs, certains sujets d’interrogation liés à la « singularité », à la « convergence NBIC » et au « transhumanisme » ainsi que la nécessité d’une prise en compte grandissante de règles éthiques.

Les rapporteurs invitent à conduire la réflexion sur l’intelligence artificielle de manière sereine et rationnelle, afin de mettre en avant ses opportunités tout autant que ses risques, de rassurer le public et de démystifier les représentations biaisées de l’intelligence artificielle. Les progrès en intelligence artificielle posent des questions auxquelles toute la société doit être sensibilisée.

Ces progrès sont d’abord et avant tout bénéfiques. Ils comportent aussi des risques, qui peuvent et doivent être identifiés, anticipés et maîtrisés. L’avènement d’une super-intelligence ne fait pas partie de ces risques à court et moyen terme. À long terme, la réalité de cette menace n’est pas certaine. Quant à son imminence à court ou moyen terme, elle relève du fantasme.

Ni quête vaine ni projet de remplacement de l’homme par la machine, l’intelligence artificielle représente une chance à saisir pour nos sociétés et nos économies. La France doit relever ce défi. Plutôt qu’une hypothétique confrontation dans le futur entre les hommes et les machines, qui relève d’une forme de science-fiction catastrophiste, les rapporteurs sont convaincus du bel avenir de la complémentarité homme-machine. Nous allons bien plus vers une intelligence humaine augmentée que vers une intelligence artificielle concurrençant l’homme.

Le rapport, à travers ses 15 propositions, se prononce pour une intelligence artificielle maîtrisée, utile et démystifiée : maîtrisée, parce que ces technologies devront être les plus sûres, les plus transparentes et les plus justes possibles ; utile parce qu’elles doivent, dans le respect des valeurs humanistes, profiter à tous au terme d’un large débat public ; démystifiée, enfin, parce que les difficultés d’acceptabilité sociale de l’intelligence artificielle résultent largement de visions catastrophistes sans fondement.




Commentaires

1.Posté par Vallaud Thierry le 29/03/2017 23:38
C'est moi ou j'ai l'impression que ces deux sympathiques parlementaires ni connaissent à priori pas grand chose à l'AI ?

2.Posté par Legrand le 02/04/2017 09:58
C’est un début technologique avec le transhumanisme pour un monde à la big Brother, il y a aussi un danger à utiliser une puce RFID implantée dans le corps comme moyen d'identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

"Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c'est ici la sagesse! Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme et ce nombre est six-six-six."

Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation, même sur votre carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres donne le 6 (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier?). Je n'invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666) ...

après le futur krach économique à cause de la dette on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé (avec une modification faustienne de votre ADN en bonus) il faudra faire un choix et s’y préparer …..
on n’arrête pas le progrès, science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
«Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.» Albert Einstein


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.