Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Quelle démocratisation pour l'élaboration budgétaire ?


Rédigé par par Hervé LESCURE, Dirigeant et Co-fondateur d’Olo-one le 25 Septembre 2008



Hervé LESCURE, Olo-One
Hervé LESCURE, Olo-One
Nous avons le plaisir de vous faire part à l’occasion de cet éditorial d’une évolution majeure dans la « démocratisation » des applications d’élaboration budgétaire en réponse au souhait du marché de se doter de véritable outil de pilotage en lieu et place de simple outil de contrôle.

A titre d’exemple, nous notons depuis quelques temps une forte détermination des entreprises à normaliser leurs processus budgétaires. Cela se traduit souvent par la volonté d’impliquer plus fortement les responsables opérationnels et fonctionnels, de communiquer efficacement dans les phases de construction, afin d’associer et de fédérer tous collaborateurs concernés/impliqués autour des objectifs de l’entreprise.

Pourtant, si les mentalités changent, les outils restent ! Et c’est toujours MS Excel qui demeure l’outil budgétaire par excellence. Sa souplesse, son adaptabilité, ses fonctionnalités de calcul sont autant d’atouts pour mener à bien une construction budgétaire …. mais quid de la maitrise de l’ensemble du processus ?

Le marché n’aimant par nature pas le vide, les éditeurs leaders n’ont pas manqué cette opportunité de croissance pour concevoir ou racheter des offres « industrielles » : Hyperion Planning pour Oracle, Cognos Planning pour IBM, PerformancePoint Planning pour Microsoft, Business Planning pour SAP ou encore MPC pour Infor, …

Les dernières versions de ces applications spécialisées sont la première génération à réellement couvrir l’intégralité du processus budgétaire*; développées d’abord pour le marché américain, hier encore dédiées aux seuls grands comptes, elles sont aujourd’hui accessibles à toutes les tailles de PME ou presque !

Bien évidement, les éditeurs ont tous compris que la souplesse offerte par MS Excel ne pouvait être totalement exclue et ont construit toutes les passerelles d’intégration et de restitution permettant aux « Excel-alcoholics » du contrôle de gestion de garder leurs repères et liberté d’analyses.

Il faut quand même noter que ces applications « industrielle » ne sont pas utiles pour tous ; en effet, pour un processus budgétaire très centralisé, n’exigeant pas la récupération d’un historique important sur un grand nombre d’indicateurs, MS Excel reste l’outil incontournable. Mais si vous devez faire intervenir beaucoup plus de collaborateurs « hors siège » dans votre processus budgétaire, si vous voulez que le budget soit un outil de pilotage, et pas simplement un outil de prévision et de contrôle, alors l’utilisation d’une de ces applications devient presque obligatoire.

Pour répondre à ce nouveau marché d’application décisionnelle 100% Finance, certains intégrateurs comme Olo-one ont recruté des équipes issues du monde du contrôle de gestions opérationnelles en entreprise, rompues à l’exercice budgétaire et à même d’intégrer rapidement et qualitativement le contexte de chaque client.

En espérant que cet éclairage vous aidera à mieux appréhender l’intégration, de cette étape clé dans la gestion de votre entreprise.

* structuration des données, stockage des versions, organisation des remontées de constructions décentralisées, hiérarchisation des accords, intégration de commentaires et de lettres de cadrage, récupération des données réelles historiques, comparaisons chiffrées et les restitutions sous toutes formes (tableaux ou graphiques, PDF, MS Office ou Web) …




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.