Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Qui seront les grands gagnants de l'adoption du cloud ?


Rédigé par Olivier Leduc, Teradata le 11 Août 2017

De plus en plus de sociétés adoptent le cloud computing, et bientôt interviendra le point de basculement où la majorité des données commerciales seront stockées dans le cloud. Grandes et petites entreprises se dotent de logiciels qui permettent la transformation à moindre coût. Cela va presque sans dire qu'en tant que « porte-drapeau », le département informatique mène la danse pour la migration digitale avec 67% des données attendues pour un stockage dans le cloud d'ici à deux ans. Se trouvent encore quelques réticences compréhensibles de la part des services juridiques prudents par principe, mais généralement, les choses vont devenir de plus en plus « nuageuses » à partir de maintenant. Et donc quels vont être les grands gagnants ? Qui va bénéficier de la migration massive des données commerciales en direction du cloud ?



Olivier Leduc, Senior Pre-Sales Solution Architect, Teradata
Olivier Leduc, Senior Pre-Sales Solution Architect, Teradata
Les Employés

Si les services informatiques sont prêts, sans nul doute, à mener la migration des données vers le cloud, le service RH ne se tient pas pour autant en retrait, et ce pour la plupart des entreprises. Au moment même où la structure des organisations se transforme en conséquence, la façon dont les RH sont agencées connait une évolution, et ainsi la demande exercée sur ses ressources est plus forte que jamais. Pour atteindre une agilité pertinente, un stockage dans le cloud paraît le choix naturel.

Les employés profitent d'un service RH dynamique détenant des données stockées en toute sécurité et facilement accessibles. La visibilité proposée sur un ensemble d'activités des salariés leur garantit un retour d'expérience optimal. Les sociétés peuvent alors identifier leurs meilleurs éléments à partir d'une analyse détaillée de ces données, et s'assurer qu'elles comprennent intégralement et justement les besoins de leurs employés. 53% des services du Royaume-Uni sont déjà prêts à accueillir le cloud en tant qu'option de stockage ; pour les employés ravis c'est tout simplement faire preuve de bon sens.

Les Clients

Afin de stimuler l'expérience client, un stockage hébergé sur le cloud devient rapidement un outil essentiel dans l'arsenal de nombreuses sociétés. Le prochain changement radical du RGPD (Règlement Européen sur la Protection des Données) aura un impact massif sur la façon dont les entreprises gèrent leurs données client. Les responsables devront être très vigilants et prendre garde au maintien de l'intégrité et de la sécurité de l'information.

D'ici un an, tout le monde aura besoin d'un système étanche, et c'est là où le cloud peut vraiment jouer un rôle prédominant pour les entreprises - aujourd'hui, 46% des équipes tentent de mieux exploiter et comprendre les données clients associées au cloud, et je ne serai pas surpris de voir ce chiffre s'envoler avec l'introduction du RGPD. Le cloud peut permettre à tous les clients de disposer de leurs données comme ils le souhaitent.

Le service financier

La finance est un autre domaine où se trouve un niveau de risque conséquent autour de la capacité du cloud à gérer des données. Les dirigeants se posent sans arrêt des questions quant à la pérennité des solutions de cloud et si des vendeurs tierce parties ne deviendraient pas des failles de sécurité potentielles. Mais la technologie du cloud offre de nombreux avantages concrets pour les services financiers -une flexibilité accrue, une standardisation et une mise aux normes, entre autre.

Tout ceci intervient à une cadence confortable de changement et d'adoption. Environ la moitié des services financiers souhaitent que des mesures soient prises afin de sécuriser les données dans le cloud ; dès que les dirigeants entreverront la vaste gamme des options générées par le cloud, ce chiffre bondira.

Le futur défi du cloud ne sera pas son adoption- les bénéfices sont trop grands pour cela. En fait, avoir l'assurance qu'elles ont une stratégie de cloudréaliste, qui évite les silos de données et garantit leur visibilité est véritablement la question à laquelle les organisations vont avoir àrépondre.

A propos de l'auteur
Olivier Leduc travaille chez Teradata France en tant qu'Architecte Avant-Vente. Il accompagne les différents clients et prospects lors des évolutions autour de leurs écosystèmes de données.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.