Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


RoamBi une application gratuite sur iPhone pour créer des graphiques à la volée


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 28 Mai 2009



Copie d'écran de RoamBi sur l'iPhone
Copie d'écran de RoamBi sur l'iPhone
Le postulat de MeLLmo, une startup californienne est simple et de bon sens : « un graphique vaut mieux qu’un grand tableau de chiffres ». Mais notre vie professionnelle est remplie de tableaux de chiffres... il faut donc transformer l’un en l’autre !

Avec son application RoamBi, MeLLmo propose de convertir à la volée des tableaux, des feuilles de calcul, des fichiers... en graphiques directement affichables sur votre iPhone. Et c’est là une seconde innovation de l’éditeur, choisir la plate-forme Apple comme véhicule principal de diffusion de son application. Partant d’un principe simple, les utilisateurs d’iPhone (plusieurs millions dans le monde tout de même) sont plus « branchés » que les autres, naviguent dans les applications du bout des doigts, et aiment manipuler des données graphiques directement à l’écran.

L’application est gratuite, téléchargeable sur le site AppStore, mais une version Premium payante est annoncée pour le prochain trimestre par l’éditeur. Axe de communication, la plate-forme Apple ne sera pas seule ciblée. MeLLmo annonce travailler déjà avec Salesforce.com pour analyser les données commerciales et les pousser vers les iPhone's des commerciaux. Une version SaaS de RoamBi devrait également voir le jour.

MeLLmo est une société créée par Santiago Becerra, pas vraiment un inconnu du monde du logiciel et de ses déclinaisons graphiques puisqu’il a créé Graphical Information (revendue à Oracle en 1998) puis Infommersion qui a développé Xcelsius, revendue ensuite à Business Objects.




Commentaires

1.Posté par MELEDO le 30/05/2009 15:24
Quel dommage que RoamBI n’applique pas les meilleures pratiques en matière de visualisation de données. L’interface donne une impression d’autonomie et de navigabilité aux utilisateurs, mais accède à des graphes dangereux, car faussant la perception des valeurs. Par exemple l’échelle qui maximise la visibilité, mais qui distord l’évolution est un vieux truc que même les politiciens les plus véreux n’oseraient plus faire.

Donc c’est d’abord une interface ludique (transformer le camembert en « roue de la fortune » pour sélectionner un élément est amusant). Mais l’outil n’applique pas les principes des sparklines (graphes réduits au maximum, pouvant rentrer dans une cellule) précisés par le gourou Edward Tufte et déjà mis en pratique dans plusieurs logiciels de représentation graphique (dont les trois leaders sont des éditeurs européens).

Bref un outil « bling-bling » dans la veine de son grand frère Xcelsius, apportant une demi-réponse à un vrai besoin de densifier l’accès aux données dans un monde saturé d’informations.

2.Posté par Stefan le 02/06/2009 15:29
Au risque de rajouter un peu d'essence sur le feu, je ne connais que très peu d'éditeurs BI ayant intégré les considerations des gourous dashboard dans leur produits ( Stephen Few par exemple ).

Des composants Sparkline, Bullet Charts etc. ça court pas les rues. mais on voit bien tous les responsables métier courir derrière des camemberts 3D, pourtant ce qu'il y a de pire dans une visualisation...



3.Posté par MELEDO le 26/06/2009 17:12
Intéressant que d'évoquer de Stephen Few (jusqu'à preuve du contraire, je n'ai vu aucun français à ses cours).

Mais attention : Pour simplifier le débat, cet ancien responsable bureautique n'évoque les graphes "business" que pour les cas d'utilisation par des experts et uniquement quand ils ont 20 mn. de temps disponible au calme. Certes il est plus concret que Tufte, mais peut-on croire un consultant dont l'activité est rémunérée par Bonavista ou Tableau Software (plus connu par les utilisateurs de Hyperion Essbase sous le nom de "visual explorer") ?

D'autres outils comme Begraphic ou Bissantz n'ont pas acheté son accord... et tous génèrent des sparklines (in-cell charts) y compris de type "histogramme", dont le "bullet chart" (thermomètre) n'est qu'une déclinaison de l'option de "cluster".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.