Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Roambi adapte la résolution de ses graphiques au nouvel iPad


Rédigé par le 16 Mars 2012



Thibaut de Lataillade, Mellmo France
Thibaut de Lataillade, Mellmo France
Avec sa résolution "retina" de 2048 sur 1536 pixels, qui affiche donc 3,1 millions de points (soit quatre fois plus que l'iPad2), le nouvel iPad dont les premiers exemplaires ont été livrés aujourd'hui même repousse les limites de la précision graphique. Mellmo, éditeur de l'application de visualisation graphique de données Roambi annonce avoir fait évoluer ses applications natives "Analytics" et "Flow" afin de tirer profit des nouvelles capacités graphiques, du nouveau processeur et de la gestion des couleurs du nouvel iPad.
Une évolution que d'autres acteurs avaient également anticipé. Chez Prelytis, les graphiques sont adaptés à ces écrans depuis la sortie de l'iPhone 4S. "Nos graphiques sont dessinés dans les navigateurs. Ils sont vectoriels et s'adaptent aux capacités de la machine", explique Alexandre Schneider, CEO de Prelytis.

Nous avions présenté Roambi il y a moins d'un an, lors de son arrivée en France. Depuis la société a grandi : 4 personnes en France, sous la direction de Thibaut de Lataillade et 150 employés dans le monde (+50% en moins d'un an).
Les produits ont évolué. Deux nouvelles formes de représentations ont été lancées : "Squares" qui propose un tableau d'indicateurs de couleurs et "Layers" qui propose un tableau composite, où chaque cellule peut être à son tour une jauge, un micrographe, une tendance, etc.

Roambi Flow, le logiciel qui permet de créer des rapports complets avec intégration d'éléments dynamiques et interactifs, est maintenant capable d'importer une présentation Powerpoint ou Keynote, et de la convertir en un document mobile. Il ne reste plus qu'à intégrer dans ce rapport les éléments interactifs, soit en recouvrant une zone existante, soit en ajoutant un élément qui s'ouvrira à la consultation.

En France cinq premiers clients ont été signés. Roambi rencontre un bon accueil principalement dans les instituts d'étude, les laboratoires pharmaceutiques (où les tablettes équipent de plus en plus les visiteurs médicaux) et dans le secteur du luxe.

A noter que Roambi séduit deux profils d'utilisateurs, les grands décideurs qui adoptent l'iPad comme un outil à la fois pratique et valorisant pour accéder à leurs données; et les consommateurs d'informations qui apprécient là aussi d'emporter avec eux toutes leurs données sur un appareil moderne.
En revanche la tranche intermédiaire des analystes n'est pas cliente de ce type d'applications. Leur métier consiste à parcourir les données, interagir, croiser des informations qui n'étaient pas prévues au départ; et ils se sentent à l'étroit dans une application dédiée à la visualisation de données préparées.
En France Roambi a commencé à travailler avec plusieurs intégrateurs partenaires (Logica, Capgemini, Keyrus et Business & Decision). D'autres sont en cours de démarrage. Un accord OEM a également été conclu avec Cegedim qui intègre Roambi dans sa solution de CRM destinée aux laboratoires pharmaceutiques.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.