Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Se former à l'intelligence d'affaires au Québec


Rédigé par le 6 Novembre 2011

La Business Intelligence, que les québécois appellent très justement l'intelligence d'affaires, est un secteur en forte croissance. D'un côté ou de l'autre de l'Atlantique, les entreprises sont fortement consommatrices de solutions et de conseils. Du côté de l'offre, c'est plutôt aux Etats-Unis que les succès se forgent, même si des éditeurs non-américains comme QlikView, Yellowfin, et bien sur tous nos éditeurs français (Prelytis, Bime, ReportOne, Digdash, BI Board…), y parviennent également. Pour un étudiant, choisir de se former à l'intelligence d'affaires au Québec peut donc être un choix judicieux, à mi-chemin entre les cultures européenne et nord-américaine. Des formations et une approche bilingue, au coeur de l'Amérique du Nord, mais avec des formations de qualité également reconnues en France. Vous cherchez à ajouter une facette internationale à votre cursus, vous perfectionner en Business Intelligence à Montréal peut être un bon choix.



Campus de l'Université de Sherbrooke
Campus de l'Université de Sherbrooke
Voici quelques-unes des formations que nous avons identifié autour de l'intelligence des affaires :
- HEC Montreal : une maîtrise scientifique en intelligence d'affaires orientée vers le marketing (essentiellement analytique et statistiques).
- Université de Sherbrooke : une maîtrise scientifique en stratégie de l'intelligence d'affaires, où tous les domaines sont abordés (ETL, KM, reporting, DW, stratégies des organisations, analytique, ...).

Thomas BARDIN, Etudiant à l'Université de Sherbrooke
Thomas BARDIN, Etudiant à l'Université de Sherbrooke
"Il faut noter que ces deux maîtrises sont qualifiées de MSc (maîtrise scientifique), appellation anglo-saxonne (utilisée aux USA et au Canada) différente de nos master en France ou masters spécialisés (notés MS)", précise Thomas BARDIN, actuellement étudiant à l'Université de Sherbrooke en maitrise.

- Université Concordia, cours sur la data intelligence
- A la John Molson School of Business (qui dépend de l'Université Concordia), un Master of Science in Administration
- Le Certificat en gestion informatisée et affaires électroniques proposé à l'UQAM comprend un module sur les systèmes décisionnels. "L’objectif de ce cours est d’approfondir des méthodes et des technologies de prise de décisions. Parmi celles-ci, on retrouve les Systèmes interactifs d’aide à la décision (SIAD), les Systèmes intelligents d’affaires (BIS), les systèmes experts comme systèmes d’aide à la décision mais aussi les systèmes à base de connaissance. Une attention particulière sera portée sur les tableaux de bords comme outils d’évaluation de la performance stratégique. Ces tableaux de bord utilisent de plus en plus souvent des entrepôts des données, des traitements analytiques en ligne (de type OLAP) et du «forage» de données (data mining). Le tout est présenté dans une optique de l’entreprise électronique (e-business) avec une proposition d’un modèle de «e-business intelligent»".

"Aujourd'hui de très nombreuses universités offrent des cours sur l'intelligence des affaires", confirme Marc-André LEGER, chargé de cours à l'Université de Sherbrooke.
Thomas BARDIN a choisi l'Université de Sherbrooke et nous explique les raisons de son choix : "La particularité de la maîtrise en BI de l'Université de Sherbrooke est la place qu'elle donne à la pratique. C'est la principale raison qui m'a amené suivre cette formation. Ayant un grand poids dans la formation, les projets sont en fait des résolutions de problématiques d'entreprises où nous apprenons de nombreuses facettes du métier de consultant/analyste BI. Par exemple dans un de nos cours, nous aidons actuellement le département marketing d'un grand groupe canadien à améliorer la qualité de ses sources de données pour tendre vers la fameuse "single version of the truth"".
Des connaissances qui met également en pratique au travers d'un blog récemment ouvert dont il tient la rubrique Intelligence des affaires.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.