Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Sun lave-t-il plus blanc avec le BI Power Pack ?


Rédigé par Solveig Emerard-Jammes le 15 Février 2005

Sun organise la résistance face à la montée des solutions décisionnelles intégrées et annonce le lancement du BI Power Pack. Un Power Pack dans lequel le matériel est fourni par Sun Microsystems, l’ETL par Sunopsis, l’entrepôt de données par Oracle et l’analyse et le reporting assuré par Hyperion, sans oublier le service réalisé partout en France par Business & Décision, Cenisis ou Prospective Software… Le tout pour 80 000 €. Doux rêve ou offensive prometteuse en direction du segment « mid-market » tant convoité par tous ?



Sun lave-t-il plus blanc avec le BI Power Pack ?
La nouvelle offre BI de Sun Microsystems a été conçue avec le concours de plusieurs acteurs du marché de l’informatique décisionnelle, notamment avec différents intégrateurs et revendeurs spécialisés dans ce domaine. Le fait de proposer un prix unique pour une solution composée de plusieurs briques matérielles et logicielles ressemble fort à la création d’une solution « clé en main ».
Toutefois, le fait d’offrir 19 jours de services et de conseils pour l’installation et l’intégration de ces outils décisionnels, ainsi que la maintenance durant un an, semble concrétiser une nouvelle étape témoignant de la volonté des éditeurs d’offrir aux grandes PME/PMI les moyens d’obtenir rapidement les fruits d’un premier investissement dans le décisionnel.
Le BI Power Pack est proposé à 80 000 € et le prix de lancement est fixé à 60 000 € jusqu’au 30 juin 2005. Sun Microsystems ne doute pas que le rapport qualité-prix sera également un facteur motivant pour le choix de cette nouvelle offre.

Une nouvelle offre à la fois modulaire et intégrée

Présenté par Sun comme une nouvelle solution décisionnelle, le Power Pack BI est en réalité un ensemble de matériel et de logiciels provenant de différents éditeurs qui ont créé un partenariat pour proposer une solution commune. Etant vendue comme une suite décisionnelle, cette offre a l’avantage d’être plus ou moins intégrée, tout en étant composée d’outils modulaires.
Jean-Yves Pronier, responsable marketing chez Sun explique, en effet, qu’il était possible de se tourner vers un éditeur intégré pour proposer une offre conjointe. Toutefois, le choix s’est finalement porté sur l’outil Sunopsis ETL pour la partie extraction et transformation des données, sur l’entrepôt de données d’Oracle (Oracle 10g Standard Edition One) et sur Hyperion Intelligence pour ce qui concerne les requêtes, l’analyse et la restitution. De par l’intégration des outils de ces trois acteurs du marché, le Power Pack BI couvre l’essentiel de la chaîne décisionnelle.
A cette offre logicielle, Sun Microsystems ajoute un serveur pour réaliser le stockage de données au choix entre un environnement Solaris 9 (Sun Fire V240) ou Windows Server 2003 (Sun Fire V20z).
Enfin, quatre jours et demi pour des services d’accompagnement lors de l’installation, ainsi que quinze jours supplémentaires pour des services décisionnels d’intégration sont compris dans le forfait du BI Power Pack. Les services décisionnels couvrent la définition d’un domaine fonctionnel (finances, marketing, ventes…), la réalisation d’un prototype et sa présentation à la direction générale, ainsi que la proposition d’une étude d’opportunité. Ces services seront assurés par le réseau Business & Décision pour l’Ile de France, la région Rhône-Alpes, PACA, l’Est et le Sud-Ouest, par Cenisis dans le Nord et par Prospective Software pour l’Ouest. Ce découpage géographique vise à permettre une relation de proximité avec les entreprises de taille moyenne, disséminées sur l’ensemble du territoire français.

Des réponses intéressantes aux besoins des PME/PMI

Sun et ses partenaires visent principalement la cible des 3283 entreprises françaises dont le chiffre d’affaires est compris entre 100 et 500 millions d’Euros. De plus, certaines filiales de grands groupes pourraient également être intéressées par cette nouvelle offre.
Pour répondre aux besoins de cette cible particulièrement difficile à convaincre en matière d’informatique décisionnelle, les arguments de vente d’une telle solution ne sont pas très éloignés de ceux propres à intéresser les grands comptes. En effet, les grandes PME/PMI sont tout autant exposées à une pression concurrentielle accrue, à des impératifs de réactivité, de connaissance du client, et très prochainement à l’obligation de se mettre en conformité avec les nouvelles normes comptables. Toutefois, force est de constater que les grandes PME/PMI françaises sont réellement peu équipées de solutions décisionnelles qui leur permettraient de passer moins de temps sur l’agrégation et la consolidation de chiffres, d’apporter aux décideurs des indicateurs leur permettant d’agir rapidement, ou d’analyser les profils et comportement clients.
L’objectif de Sun et de ses partenaires semble donc d’évangéliser les patrons de grandes PME/PMI et les responsables fonctionnels avec le même discours tenu aux grands comptes, il y a quelques années, avec en appui une offre « tout en un » qui permet de compresser le temps passé à se construire une chaîne décisionnelle et à la mettre en oeuvre.

Le prix de cette solution est-il intéressant ? A titre de comparaison, Microsoft SQL Server 2000 avec son module OLAP et son module de reporting est annoncé à environ 2000 euros pour les mêmes dix utilisateurs auquel est limité le BI Power Pack. Il faut bien entendu ajouter à ce prix le serveur et les prestations de service correspondant. La différence n’est donc pas réellement significative.

Quelques questions en suspens

Toutefois, Sun présente son Power Pack BI comme étant une offre sans surprise, et de ce fait, place la barre relativement haut. Le tout n’est pas de l’affirmer, il faudra maintenant s’y tenir, car les grandes PME/PMI sont justement soucieuses de se lancer dans la création d’un système décisionnel qui peut devenir extrêmement coûteux.
Pour commencer, il serait donc important d’éclaircir certains flous : d’une part, la documentation commerciale précise qu’il s’agit d’éléments non contractuels en matière d’architecture technique, à savoir le matériel fourni par Sun Microsystems, ce qui laisse supposer certains coûts supplémentaires, que le client n’apprécierait guère de « découvrir » par la suite. D’autre part, la question des licences et de la maintenance à payer au-delà de la première année peut être synonyme de coûts cachés importants puisque de manière générale, ils s’élèvent à environ 15 à 20 % du prix public initial. Sun affirme qu’ils ne seront de l’ordre que de 10 % du prix du Power Pack…
Dernier point, avec une quinzaine de jours de service, on ne fait pas grand-chose. Il y a fort à parier que les clients devront mettre la main au portefeuille pour concrétiser leurs projets. C’est d’ailleurs certainement sur ce supplément que comptent les intégrateurs partenaires du projet. Le niveau du prix de promotion ne leur permet en effet pas de rentabiliser leurs consultants. Un autre intégrateur, non partenaire de ce projet, nous confiait d’ailleurs récemment que dans une telle opération, l’objectif est essentiellement marketing. « Les clients n’achètent jamais la solution en promotion. Mais c’est un moyen d’attirer leur attention et de les emmener vers de vrais projets ». Rendez-vous fin 2005 pour faire le point avec Sun et ses acolytes sur le succès de cette offre, qui reste une alternative intéressante à des solutions intégrées comme celle de Microsoft.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.