Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Syntec Numérique lance son premier tableau de bord du secteur et des métiers « logiciels et services informatiques »


Rédigé par Communiqué de Syntec le 18 Janvier 2013

Avec pour objectif de délivrer les principaux indicateurs socio-économiques du marché et des métiers « logiciels et services informatiques », Syntec Numérique a réalisé avec le BIPE un tableau de bord* d’indicateurs fiables et représentatifs.



Avec cet outil, Syntec Numérique souhaite fournir à l’écosystème numérique des mesures précises de références, qui permettent d’analyser et mieux comprendre ce marché porteur de croissance. Ces chiffres sont issus d’une longue réflexion de l’équipe de l’atelier statistique de Syntec Numérique.

Sur le plan social, les chiffres révèlent un secteur créateur d’emplois, qui offre des conditions de travail attractives avec une rémunération brute moyenne de 46,5 K€, contre 32 K€ en France. Sur le plan économique, le chiffre d’affaires total des entreprises du secteur s’élève à 62,9 milliards d’euros, représentant une valeur ajoutée créée par salarié de 92,6 K€. Concernant la branche des services informatiques, la valeur ajoutée affiche un taux de croissance trois fois plus fort que celle de l’ensemble des produits sur cette dernière décennie.

Ces chiffres, issus de la statistique publique, seront ajustés dans une 2ème parution courant 2013 afin de prendre en compte les informaticiens de la fonction publique et certains grands acteurs non référencés dans ce périmètre.

Pour accéder en ligne aux premiers résultats du tableau de bord Syntec Numérique / BIPE, cliquez ici




Commentaires

1.Posté par MUNCI le 18/01/2013 17:00
La plupart de ces chiffres sont connus de longue date, publiés par le Min. du Travail (voir notamment http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/M-Informatique_et_telecommunications.pdf) et déjà diffusés sur le site du MUNCI à de nombreuses reprises.
Le MUNCI ne partage absolument pas certainement interprétations totalement erronées du Syntec Numérique et publiera en début de semaine prochaine des rectificatifs démontrant les erreurs grossières du syndicat patronal.
En particulier, il est faux de dire que "certains grands acteurs sont non référencés dans ce périmètre", en effet le périmètre en question (fourni par l'INSEE) est un périmètre professionnel et non sectoriel qui couvre TOUS les salariés du privé (+ demandeurs d'emploi) des métiers IT.

2.Posté par MUNCI le 04/02/2013 10:18
Cette étude sur les chiffres de l’emploi informatique fournit sans surprise des chiffres accessibles pour la plupart sur les sites publics (Dares, Min. du Travail, Insee…) et souvent relayés par le MUNCI ces dernières années (notamment sur le chômage des informaticiens) tout en présentant certains résultats de façon assez trompeuse (pyramide des âges, salaires…).
Malgré son (apparente) bonne volonté, le syndicat patronal, par la voix de son président, continue malheureusement à contester la fiabilité de certains chiffres… sur des bases totalement erronées.
Lire la réaction du MUNCI : http://munci.org/Operation-mi-verite-mi-embrouillage-du-Syntec-Numerique-sur-les-chiffres-de-l-emploi-informatique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.