Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


T-Systems France a choisi la plate-forme Oracle Business Intelligence Enterprise Edition pour sa solution dediee a la distribution automobile


Rédigé par Oracle le 2 Avril 2008

Avec la solution decisionnelle d’Oracle, T-Systems France propose une offre de Business Intelligence complete et dediee a la distribution automobile.



T-Systems France a choisi la solution Oracle Business Intelligence Enterprise Edition pour creer une plate-forme decisionnelle dediee aux distributeurs et groupes de distribution automobiles multimarques.

L’objectif de cette SSII appartenant a la division Entreprises du groupe Deutsche Telekom, est de proposer a ses clients specialises dans la distribution et la reparation de vehicules automobiles, une plate-forme complete de Business Intelligence (reporting ad-hoc, reporting operationnel et tableaux de bord), livree cle en main, qui tienne compte des specificites de leur metier et qui s’integre facilement a leurs DMS (Dealer Management Systems : Systemes de Gestion Distributeur). Il est aussi de permettre au distributeur d’optimiser l’acces a l’information cle de gestion et d'ameliorer sa performance.

L’offre decisionnelle cle en main de T-Systems comprend 33 indicateurs metier cles au sein d’un cockpit de pilotage decisionnel et la possibilite de creer simplement de nouveaux indicateurs en fonction des imperatifs de management. Les indicateurs cles de performance, d’activite et de surveillance adressent les activites vehicules neufs et occasion, le service et la piece de rechange. A titre d’illustration, le chiffre d’affaires, la marge, la rotation de stock, le stock paye, la prise d’ordres VN (Vehicules neufs) et VO(Vehicules d’occasion), le delai moyen de RDV et de realisation atelier, par societe, par site, par marque, par compagnon etc.


La mise en œuvre technique et fonctionnelle de cette solution decisionnelle, le support et l’hebergement sont assures par T-Systems France. La mise a jour automatisee de l’entrepot de donnees est quotidienne. L’acces a la solution se fait simplement via une connexion securisee a Internet.

Oracle, seule solution BI a repondre integralement au cahier des charges de T-Systems

Apres avoir consulte les principaux acteurs de niche du marche puis envisage un developpement specifique via une solution « maison », le choix de la SSII s’est finalement porte sur Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, seule offre de BI du marche a pouvoir satisfaire certains incontournables du cahier des charges, comme par exemple les besoins en scorecards auxquels aucun autre editeur de solutions decisionnelles ne pouvait repondre. Les tests et maquettes realisees (POC) en ont fait la demonstration. Sa facilite de mise en œuvre, sa simplicite d’utilisation grace a l’integration native de ses outils de restitution (reporting, tableaux de bords, etc.) ainsi que son approche « Full Web » ont egalement ete des criteres de selection decisifs.

« Nous avons decide de retenir la solution d’Oracle, dont nous utilisons deja la base de donnees, a l’issue d’une serie de tests particulierement probants », declare Yves Bozinovic, Business Development Manager chez T-Systems France. « La puissance de l’outil combinee a la reponse parfaite a nos besoins nous ont convaincus et nul doute qu’avec Oracle Business Intelligence Enterprise Edition, nous allons pouvoir enfin adresser les besoins de nos clients », conclut-il.

Grace a l’adoption d’Oracle Business Intelligence Enterprise Edition et a la creation d’une solution decisionnelle dediee au secteur de la distribution automobile, T-Systems espere seduire de nombreux distributeurs automobiles en attente d’une solution decisionnelle adaptee a leurs metiers.




Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Stefan le 05/06/2008 18:09
Merci de ces précisions qui d'ailleurs n'infirment aucunement mes dits.

Voici également un détail bonus :

XML Publisher = BI Publisher.

Les cubes pour faire du reporting de masse , non , Franck , c'est pas du reporting de masse , mais de l'Information Delivery fortement orienté Finance par exemple. Faire un tour sur Wikipedia.

Je suis d'accord que les X acronymes et termes dans la BI peuvent prêter à confusion. Mais passer les données d'un Teradata avec tiens d'un Oracle dans des cubes Essbase , mouliner le tout pour ensuite générer 4 To de factures avec du Brio avec ou sans le cache d'Essbase, tu m'excuseras si j'y crois pas trop. Pas vraiment coté perfs , avec X CPU on arrive à faire un tas de choses , mais surtout coté complexité et le fait qu'il faut utiliser l'outil adapté au besoin et pas tordre les outils dans tous les sens. Oracle ne possède pas aujourd'hui un outil récent de ce type et arrêtez avec ces histoires de Brio et regardez votre part de marché sur ce segment BI.

Pour montrer que je ne suis pas seulement critique , je trouve par exemple que la solution dashboards ex-Siebel et reprise dans OBIEE est très reussie. Je mettrais ça en avant au lieu de jouer le "leader à tout faire".

D'ailleurs ce que je reproche à Oracle en ce moment c'est de poser dans " On sait tout faire , avec tous les outils , dans tous les sens , dans tous les métiers et avec une perf supérieure à tout le monde qu'on vient de sortir de notre poche comme ça".

Alors que dans les faits , vous avez encore des longues années d'intégration et amélioration des produits rachetés devant vous.

C'est le discours que vous avez piqué à SAP et Microsoft.? :-)

Ils sont pas dans une meilleure situation.

Sans rancune.


11.Posté par Stephane le 05/06/2008 09:34
Bonjour à tous, Bonjour Patricia,

Sujet interressant que voila : Oracle et le Business Intelligence. Histoires de fusions et d'acquisitions.

Faisons un petit zoom sur les solutions Oracle de BI avec une petite clarification est nécessaire selon moi (faible connaissance et culture dans l'eco système BI... merci Franck).

Reporting stand-alone (KPI's, Dashboard, Reporting)
- OBIEE (plate-forme sans ETL .Ex Siebel),
- Oracle BI Publisher (l'offre de reporting de masse intégré à OBIEE ?)

Reporting analytique et Financier stand-alone
- Hyperion (HFM et toute la suite Planning et autres...)
- Essbase (Excel et Datawarehouse).

Reporting Intégré à ERP Oracle
- Oracle Daily Business Intelligence (all domains)
- XML Publisher
- Financial Statement Generator

Couche d'intégration type ETL/EAI
- Oracle Data Integrator (ex. Sunopsis)
- Oracle BI Applications (Oracle Warehouse Builder ...)

Si il me manque un élément, je suis certains que vous corrigerez.

Cordialement,
Stéphane.

10.Posté par Stefan le 30/05/2008 14:54
Les performances et l"ergonomie de Brio sont bien connues, et j'ai déjà travaillé avec cet outil qui ressemble surtout à Impromptu et pas vraiment à un outil de vrai reporting de masse, et surtout un outil qui a été à peine mis à jour depuis 5 ans (!!!)

Parler de l'offre essbase pour du reporting de masse , c'est pas vraiment à moi de complèter mes connaissances du marché , mais plutôt à vous de bien définir ce que c'est le reporting de masse.

Regardez du coté Actuate eReports , ou encore IBI WebFocus pour comprendre ce que c'est. Crystal Reports aussi est un outil proche de ce type d'utilisation.

Par ailleurs , le représentant Oracle que j'ai contacté m'a indiqué que l'outil Oracle OBIEE qui faisait le reporting de masse s'appelle BI Publisher. ( ex XML Publisher )

Par contre , cet outil fait bien de la masse sans bien gérer une bonne mise en page et du vrai "pixel perfect" , indispensable pour ce type de reporting.

Je vous prie donc de bien vouloir vous mettre d'accord avec Oracle avant de me répondre la prochaine fois :-)

Cdt,


9.Posté par Franck le 27/05/2008 00:45
Oui en tres grande partie
mais j'integre egalement Essbase que nous avons utilisé comme cache de reporting ( transformation & calcule ) en laissant l'affichage dynamique/online sur certain intranet/extranet.

8.Posté par Philippe Nieuwbourg le 26/05/2008 23:36
@ Franck,

C'est de l'offre Brio dont tu parles ?

7.Posté par Franck le 26/05/2008 23:33
Stephan,
Pour faire suite a ton invitation:
" je vous invite à me nommer par exemple le nom de la solution/produit Oracle par exemple de reporting de masse "
Pour completer ta culture BI/Reporting
Sur le sujet "Reporting de Masse" oracle avec l'acquisition de l'offre Hyperion herite des produits, d'un savoir faire et de nombreuse reference a plusieurs 10zaine de millier d'utilisateur et des volumes de plusieurs 100 000 de rapport sur des fenetres batch de moins de 4 heures et des serveurs 4 Cpus.
Il faut faire attention avant d'avancer des éléments de bien connaitre le sujet et les acteurs.
Je t'encourage donc a revisité l'offre Oracle pour completer tes connaissances

Franck,


6.Posté par Patrick le 23/04/2008 15:14
Plutôt d'accord avec Stephan. Ce n'est pas parce qu'0racle dispose d'une offre BI crédible depuis ses acquisitions récentes, qu'il faille défendre des contre vérités du genre "même en matière de reporting pur et dur". BO est chez SAP et Cognos chez IBM.

5.Posté par Patricia M le 22/04/2008 08:07
Manifestement, la compréhension de l'offre Oracle nécessite une clarification. Il semble qu'il y ait confusion entre l'offre OBIEE (plate-forme sans ETL mais fédérant des données multi-sources), l'offre Oracle BI Applications (Datawarehouse pré-construit sur les ERP et le CRM avec l'ETL Informatica ) et Oracle BI Publisher (l'offre de reporting de masse). BI Publisher est vendu seul sur n'importe quel environnement technologique ou intégré à OBIEE et a de nombreuses références tant en France qu'à l'étranger. BI Publisher est notamment l'offre de reporting proposé en standard dans les applications Oracle. L'offre Hyperion est complémentaire à OBIEE et intégrée notamment sur la partie ESSBASE dans la dernière version sortie en décembre 2007.

J'invite les lecteurs à consulter le site web d'Oracle pour approfondir l'offre Oracle http://www.oracle.com/solutions/business_intelligence/index.html


4.Posté par Stefan le 17/04/2008 18:32
Je ne doute pas de certains avantages pour la solution BIEE avec des faits à l'appui , tout comme pour d'autres solutions du marché. Néanmoins , je pense que "longtemps" est un mot très fort dans le contexte "unifié" de BIEE qui imbrique des modules ex Siebel , ex Hyperion , enfin , ex beaucoup de choses.

Vu l'acquisition / intégration récénte des ces briques , j'ai donc un peu de mal à accepter votre argumentation.

Par ailleurs , pour avoir utilisé BIEE sur les modules en question de façon récente, je maintiens mon impréssion sur le produit. Si Oracle développe des choses en plus du package standard afin de combler certains besoins , c'est une autre histoire de customisation qui sort du package et de la comparaison que l'on fait. Plus le coût de ces customisatoins qui doit pas être des moindres.

Enfin , excusez moi pour mettre un peu de lumière sur le marché BI aujourd'hui , mais la totalité de vos arguments "fondamentaux" se retrouvent chez les concurrents depuis pas mal de temps , bien avant BIEE. Par exemple la plupart des majors BI ont une seule interface aujourd'hui , une couche unifiée de métadonnées ( expliquez moi pourquoi BIEE a besoin d'OEM iser Informatica alors qu'Oracle a 2 ETL propres par exemple :-) , un seul serveur pour dashboards , ad-hoc , reporting de masse. etc.

Enfin , je vous invite à me nommer par exemple le nom de la solution/produit Oracle par exemple de reporting de masse , par simple curiosité. et son positionnement par rapport aux leaders du marché ( BO et Actuate ) , tous les 2 offrant tous les avantages que vous mentionnez depuis bien plus de temps qu'OBIEE.Avec un exemple d'une appli de dizaines de milliers d'utilisateurs chez un client pour mettre des faits derrière ces paroles. Moi j'en connais des dizaines pour vos 2 concurrents (pour avoir travaillé dessus).

Pourquoi? parce que tout simplement vous afiirmez qu'Oracle est mieux que les autres sur TOUS les plans de la BI, fonctionnel ET technique , ce qui est affreusement FAUX à mon avis. Du style conte de fées.

Revenons donc à la réalité SVP. Les projets/users sont réels et leurs besoins aussi. Le marketing , j'ai des doutes :-)







3.Posté par Patricia M le 15/04/2008 10:28
Les clients qui adoptent OBI EE ou qui abandonnent leurs technologies BI pour déployer Oracle BI EE l'ont tous fait au terme de tests fonctionnels et techniques poussés. Ces clients qui déploient pour quelques dizaines d'utilisateurs ou plusieurs dizaines de milliers d'utilisateurs dans le monde ont tous avancé 3 raisons fondamentales : la simplification de leur architecture BI applicative, l'unicité des méta-données dans un seul serveur BI jouant le rôle de hub analytique multi-sources, l'unification des fonctions utilisateurs totalement intégrées dans une seule interface (tableaux de bord, requête ad-hoc, alertes, reporting de masse, mobilité, analyse multi-dimensionnelle). Dans chacun de ces domaines, OBI EE dans les tests s'est révélé meilleurs aux autres solutions avec un coût total d'acquisition le plus bas. Les retours d'expérience sur OBI EE existent depuis longtemps et les témoignages des clients suffisent pour cela. Ce sont des faits, pas de la publicité.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.