Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Tableau Software confie à Bruno Saint-Cast son nouveau développement européen


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 15 Décembre 2010

Présent en France au travers d’un distributeur non exclusif, Tableau Software testait sans grande conviction le marché européen depuis quelques années. L’éditeur a choisi 2011 comme année de bascule pour poser les premières briques d’une présence commerciale directe.



Bruno SAINT-CAST, VP Europe de Tableau Software
Bruno SAINT-CAST, VP Europe de Tableau Software
Officiellement, QlikView devrait se réjouir de l’arrivée de Tableau Software sur le marché européen ; une arrivée qui valide l’existence d’un marché sur lequel QlikView était un peu seul. Mais dans la réalité, c’est une page qui se tourne pour QlikView avec le débarquement en Europe de son principal concurrent aux Etats-Unis. Et pour piloter cette guerre commerciale, Tableau Software a choisi un français, Bruno Saint-Cast, qui vient de prendre le poste de vice-président Europe. Bruno Saint-Cast connaît bien le décisionnel (Brio Software) et a ensuite assuré pendant plusieurs années le lancement puis le succès commercial de Salesforce. Une double expérience qui a certainement intéressé la direction de Tableau Software.

Tableau Software est un éditeur d’outils de reporting et d’analyse qui s’adresse directement aux utilisateurs. Il répond aux problématiques émergentes de rapports et d’analyse simples, rapides et efficaces, pour des utilisateurs métiers qui ne souhaitent pas dépendre d’une architecture décisionnelle complexe gérée par la DSI. Le développement de solutions telles que Tableau Software prend le contre-pied de la concentration du marché ces trois dernières années. En regroupant autour de plates-formes (SAP, Oracle, IBM) les composants décisionnels, l’entreprise a perdu en réactivité et les utilisateurs se sentent moins libres que précédemment. Ils cherchent donc des alternatives qui sans remettre en cause les choix d’infrastructures de la DSI, leur permettent une meilleure agilité. On constate alors soit un grand retour vers Excel, soit le choix de solutions plus légères comme QlikView, Tableau, ou d’autres encore dans l’open source. Des choix qui sont parfois même encouragés par les DSI qui préfèrent se focaliser sur la stabilisation de leurs infrastructures et laisser les utilisateurs gérer leurs propres outils.

Même si l’éditeur réalisait déjà à distance un chiffre d’affaires conséquent (on parle de un à deux millions d’euros par an), uniquement sur la notoriété de l’entreprise et au travers d’opérations de vente à distance, les rares distributeurs recrutés sur le vieux continent n’ont pas fait de miracles. L’éditeur n’avait d’ailleurs jusqu’à ce jour mis aucun moyen à leur disposition. Tableau Software a donc décidé que le bon moment était arrivé pour s’installer en Europe. Bruno Saint-Cast couvrira dans un premier temps les trois grands pays : Grande-Bretagne, Allemagne et France, mettant en place à la fois une équipe de ventes directes et un réseau indirect. La crise est passée par là ; Tableau Software investit donc en Europe, mais de manière raisonnable, et la pression commerciale se fera sentir dès les premiers trimestres. Un développement que nous suivrons de près.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.