Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Talend à l’affut des clients Genio


Rédigé par le 17 Septembre 2007

Sans perspective à long terme depuis le rachat de Hummingbird par OpenText les clients Genio (dont on estime le nombre à 300 en France et 600 dans le monde) intéressent Talend et son ETL en open source.



Yves de MONTCHEUIL, Directeur Marketing de Talend
Yves de MONTCHEUIL, Directeur Marketing de Talend
Talend, éditeur de l’ETL en open source éponyme, annonce aujourd’hui une offre de migration destinée aux clients de Genio, ETL détenu par Hummingbird/OpenText.
« Pour des entreprises utilisatrices d’outils obsolètes comme Genio, migrer vers un nouvel outil comporte un obstacle majeur : l’obligation de redévelopper l’ensemble de leur architecture d’intégration », explique Yves de Montcheuil, directeur marketing de Talend. « Il n’est pas simple de basculer d’un ETL à un autre ; il faut le plus souvent prendre les processus un par un et les redévelopper ». Le client semble de plus souvent confronté à un problème de « mémoire », face à des processus développés plusieurs années auparavant et pas ou mal documentés.

Talend propose une démarche qualifiée par l’éditeur de structurée et outillée. Une démarche qui s’appuie à la fois sur un outil de migration spécifiquement développé par Talend et des compétences humaines proposées sous forme de service.

Première étape, un audit, facturé sur la base de trois jours/homme, qui permet d’analyser le référentiel Genio, de cartographier les processus à migrer et d’estimer la charge de travail.
Puis la migration en elle-même, facturée au temps passé. Cette migration utilise l’outil conçu par Talend qui plonge au cœur du référentiel Genio pour tenter d’y récupérer automatiquement un maximum d’informations. Les méta-données par exemple sont automatiquement recrées à l’identique dans le référentiel Talend. L’utilisation de l’ETL Talend est bien sur obligatoire pour bénéficier de cette prestation, mais le client peut en choisir la version professionnelle payante ou la version open source mise à disposition gratuitement.

Trois gros clients de Genio qui préfèrent encore garder l’anonymat seraient en passe d’achever leur migration et prévoiraient dans la foulée l’abandon total de Genio. Le gain constaté par les clients, et estimé par Talend, serait de l’ordre de 50 à 70 % sur un projet classique de migration ETL. Fort de ce succès annoncé, Talend envisagerait d’autres programmes de migration assistée, pour les clients Sunopsis (Oracle) ou DataStage (IBM) en particulier.





Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par BDELE le 28/11/2008 14:27
L'article date de mars 2007
les commentaies arrivent en septembre 2008... soit
A t'on des retours d'expérience sur ces migrations depuis un an au moins un des clients a du se laisser tenter ? non ?
Sinon on parle de gain estimé de 50% à 70% (gain en quoi ??)

12.Posté par Anonyme le 24/09/2008 08:05
Quelques corrections : Genio a depuis sa version initiale géré nativement l'ELT, c'était en 1997/1998. Aucun codage SQL n'est à faire et le passage ETL ELT se fait très facilement. On peut également réaliser des traitements "mixtes" ELT / ETL. Ce double fonctionnement est une des forces de Genio.
Concernant DataStage, il n'existe actuellement pas de mode ELT. Ce mode arrivera tardivement sur Information Server 8.1 mais aucune date de sortie n'est annoncé actuellement.

11.Posté par Un ancien développeur Génio le 23/09/2008 12:07
Genio gérait nativement le mode ELT bien avant la naissance de Talend et sans écrire de code à la "mano". (code : ForEach / ForAll)
Par contre, tout a fait d'accord qu'écrire du SQL nuit fortement à l'intéret de l'outil d'intégration de données

10.Posté par Yves de Montcheuil le 23/09/2008 09:24
Contrairement à ce que "Anonyme" veut bien laisser entendre à visage caché (travaillerait-il pour Open Text?), Talend est le premier outil d'intégration à supporter nativement les modes ETL et ELT. Genio, tout comme DataStage ou Informatica, n'ont embrassé l'ELT que pour répondre à la "menace" Sunopsis (qui lui ne gère pas l'ETL mais seulement l'ELT). Ou alors on fait de l'ELT "à la mano", ce qui équivaut à écrire du code manuellement et l'intérêt de l'outil est perdu, en particulier pour la gestion des métadonnées.
Quand au choix du terme "gros clients" dans l'article (et non, ce n'est pas un communiqué!) cette responsabilité incombe au journaliste.
Yves @ Talend (pas anonyme...)

9.Posté par Anonyme le 16/09/2008 09:44
Pour aller dans le sens du Consultant Expert, un ETL d'aujourd'hui qui veut adresser les vrais grands comptes se doit de gérer les modes ETL (le travail est réalisé par le moteur Talend en mode ligne à ligne avec mémoire système et cache disque) et ELT (le travail est sous-traité au SGBDR via génération de SQL). On peut alors et alors seulement parler de performances et de montée en charge sur de grosses volumétries. Maintenant, les grands comptes ne sont pas les seuls concernés par les avantages d'un ETL et de mon point de vue, c'est surtout sur les petits comptes que Talend trouve tout son intérêt. Deux choses donc : primo, le communiqué de Talend aurait gagné en crédibilité en parlant de "trois clients importants" plutôt que "gros", et secundo pour connaître intimement un vrai "énaurme" client Genio en mode ETL et ELT, une migration ne m'y paraît pas une hypothèse réaliste à court terme.

8.Posté par Edouard Guérin le 10/09/2008 22:00
A vrai dire, Talend gère le parallélisme. Ca reste assez technique (artisanal ?) je l'accorde mais ça marche plutôt pas mal. Après avoir testé la parallélisation de traitements (lectures de flux Textes via le Web puis insertion de données dans un datawarehouse), je peux attesté que les gains de temps sont assez énormes : x10 environ. Maintenant il est vrai que ça n'est pas si simple, que sur des problématiques type ERP on va passer beaucoup de temps etc... mais ça n'est pas infaisable.

Quant aux grosses volumétries, les millions de lignes passent pas mal avec Talend et même en Java. C'est vrai que c'est assez osé mais ça passe, il faut juste éviter les lookup... (à moins de swapper sur le disque et de détruire les performances). Il est vrai que Java est limitant sur l'allocation mémoire mais en découpant bien tous les traitements ETL on arrive quand même à gérer de bons volumes. Alors évidement ça prends peut-être plus de temps à développer qu'une solution propriétaire, c'est peut-être aussi plus capricieux, mais on ne peut pas tout avoir.

7.Posté par Consultant Expert le 10/09/2008 20:26
Le Marketing chez Talend veut surement ressembler à celui de Microsoft .)
Les 3 gros clients représentent sans doute 3 PME utilisant une base de données comme ACCESS... Je ne peux pas croire que le cache Java de Talend puisse charger des volumes de données importants et puisse faire du parallèlisme comme genio V7 ou datastage PX.

J'aimerai bien avoir une étude Talend / GENIO comme celle de Genio / SSIS effectuée par les gens de la société parisienne STRATNERS.


1 2