Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Teradata et Cloudera accueillent les entreprises dans le nouvel univers du traitement de données parallélisées


Rédigé par Communiqué de Teradata le 12 Octobre 2010

Les données non-structurées peuvent être routées depuis n’importe quelle source vers des moteurs analytiques pour un nouveau monde de compréhension utile



Teradata Corporation (NYSE : TDC), (NYSE : TDC), le spécialiste mondial en matière d'entrepôts de données et de solutions analytiques d'entreprise, annonce son partenariat avec Cloudera, le fournisseur principal de logiciels et services de gestion de données basés sur Hadoop.
Ce partenariat établira un lien qui permettra aux clients Teradata d’utiliser la Distribution Cloudera’s Distribution for Hadoop (CDH) afin d’envoyer des données sans structure recueillies à partir de nombreuses sources en ligne vers un entrepôt de données Teradata, où elles pourront être converties en informations analytiques plus détaillées.
Les utilisateurs bénéficieront des capacités améliorées d’intégration et de « demande » pour obtenir une gamme plus étendue d’informations utiles d’un ensemble de données de taille sans précédant, à partir de sources de données structurées ou non-structurées.
Des structures de traitement parallèles, tels que Hadoop, possèdent une affinité naturelle avec les entrepôts de données parallèles, tels que le moteur puissant de base de données analytique de Teradata. Bien que conçues pour des types très différents d’exploration des données, ces deux approches combinées peuvent s’avérer très précieuses lors de l’exploitation de quantités énormes de données à partir d’une grande gamme de sources. Les entreprises qui déploient en parallèle ces deux technologies sont en train d'inventer de nouvelles applications, de découvrir de nouvelles opportunités et de gagner un avantage concurrentiel, selon un expert de solutions de gestion de grands volumes de données.

« Les clients de Teradata utilisent Apache Hadoop en tant que méthode principale pour traiter de grands volumes de données sans structure », a expliqué Scott Gnau, Directeur du Développement, Teradata. « Très rapidement mon téléphone s’est mis à sonner et nos clients voulaient intégrer ces nouveaux outils de compréhension dans leurs entrepôts de données. Teradata Labs s’est penché sur ce problème, et nos efforts nous ont conduit vers Cloudera. »
Hadoop est une structure de traitement parallèle qui permet de faire tourner des programmes écrits en Java, C, Python et autres langages courants. Principalement, il fonctionne en passant en revue les fichiers de journalisation de milliers de serveurs Internet afin d'en extraire des données à des fins de création de rapports. Toutefois, il y a de nombreuses autres manières d’utiliser Hadoop, y compris une utilisation en tant que moteur de collecte et de conversion, pour la reconnaissance et l’analyse d'images, l’analyse de textes, l’analyse de réseaux sociaux et les mouvements de données à grande échelle.

« Nos clients mettent en œuvre la Cloudera’s Distribution for Hadoop (CDH) afin d’analyser des océans de données non-structurées en parallèle. En s’intégrant à la base de données Teradata ces résultats peuvent alors être associés à des profiles d’utilisateurs, des mesures financières et une compréhension opérationnelle, ce qui permet d’amplifier la vue 360° de l’entreprise », explique Mike Olson, Président Directeur Général, Cloudera.
Teradata collabore avec Cloudera et leurs clients partagés pour construire une double voie d'échanges de données entre Hadoop et l'entrepôt de données. « Cloudera est impliqué dans plusieurs de ces projets » a ajouté Scott Gnau. « Cela a conduit à notre partenariat pour construire le Teradata Hadoop Connector for CDH. »
« L’intérêt des utilisateurs dans l’analyse de données complexes n'a jamais été aussi élevé et de nombreuses entreprises ont besoin de stratégies qui intègrent les technologies de gestion des données telles que Hadoop et l’entrepôt des données à toutes les échelles », explique Richard Winter, Président de Winter Corporation, une entreprise de consulting qui se spécialise dans les solutions de traitement de données à très grande échelle. « L’intégration de la Distribution Cloudera pour Hadoop (CDH) et de Teradata permet de prendre en charge un échange bi-directionnel et égal des informations. C’est le type de pierre de fondation que de nombreuses entreprises recherchent lorsqu'ils essayent d'établir un avantage concurrentiel. »

Le Teradata Hadoop Connector for CDH era mis en commun avec Cloudera Enterprise et sera disponible sans coût supplémentaire. Cloudera fournira le soutien commercial pour le Connecteur Hadoop Teradata dans le cadre de sa souscription à Cloudera Enterprise. Par ailleurs, Teradata et Cloudera s’engageront dans des activités de marketing communes, telles que des webinaires, des brochures communes et des formations destinés aux clients. Les objectifs de Teradata sont de poursuivre son intégration avec des projets supplémentaires inclus dans CDH, tels que Hive et d’autres sources ouvertes de technologies.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.