Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Teradata, vers une nouvelle ère de la socialisation des données


Rédigé par Communiqué de Teradata le 29 Novembre 2010

La nouvelle plate-forme pour médiaux sociaux de Teradata permettra d’explorer et de faciliter la socialisation des données



Selon le cabinet IDC, le volume des informations numériques atteindra 1,2 zettaoctets[1] en 2010 avant de connaître une croissance exponentielleau cours des années suivantes. Pour Teradata Corporation (NYSE: TDC), spécialiste mondial en matière d’entrepôts de données et de solutions analytiques pour entreprises, cet univers numérique en rapide expansion et qui englobe des millions de portails, de sources de données et de conversations par seconde, ouvre une nouvelle ère pour les entreprises. Dans cette perspective, la société a annoncé le lancement d’une nouvelle plate-forme en ligne pour les médias sociaux dédiée à la socialisation des données et dont l’objectif est de servir d’épicentre à la nouvelle « ère de l’exploration des données ». L’expression « socialisation des données » désigne l’intégration de données issues de sources traditionnelles et non-traditionnelles pour présenter une vision plus large et plus complète de la position d’une entreprise dans une communauté, au sein d’un écosystème ou sur un marché mondial.

« En intégrant des données, puis en produisant et en partageant leur résultats par le biais d’analyses, les entreprises peuvent créer une vue holistique nettement plus riche de leurs activités et de l’environnement dans lequel elles évoluent. Cette socialisation des données porte sur la convergence globale des interactions humaines et des technologies en réseau dans

le but de créer un bassin plus profond de nouvelles informations critiques qui offrent une quantité infinie de nouvelle opportunités à exploiter. En explorant cette nouvelle frontière, nous pouvons accroître notre capacité d’innovation, mieux servir nos clients et les communautés, nous développer sur le plan économique et remplir nos objectifs économiques stratégiques », déclare Darryl McDonald, Executive Vice-President de Teradata en charge du développement économique et du marketing.

Le nouveau site Web contient quatre dimensions :
Expert View — des contenus visionnaires stimulants, spécialement créés pour le site à propos de la socialisation des données ;
The Experiment — des informations détaillées relatives à l’étude que Darryl McDonald mène chez Teradata pour explorer le potentiel de la socialisation des données ;
Idea Exchange — un forum pour créer et partager des idées en vue d’aider les entreprises à innover et à se différencier grâce à la puissance des données et de l’analytique ;
Resources — un choix sélectif d’articles, présentations, blogs, livres blancs et études de cas, complété par des liens vers des experts, des sites Web, des associations et des événements.
Les analystes technologiques appuient la démarche de Teradata qui vise à mettre la problématique de la socialisation des données au premier plan. « L’industrie a besoin de données socialisées et de l’intégration d’informations sociales et d’entreprise qui couvrent l’ensemble des points de contact avec les clients et des connexions professionnelles », déclare Seth Grimes, expert en stratégie analytique, Alta Plana Corporation, Washington DC. « L’objectif est de mettre les éclairages relatifs aux médias sociaux au service des activités quotidiennes, et la puissance de l’informatique décisionnelle et de l’analytique d’entreprise au service de l’engagement social des clients. Il est question d’analytique au sens large, d’une prise de conscience totale au niveau de l’entreprise, en vue de permettre la prise de décisions réellement pertinentes. »

Le 25 octobre dernier à San Diego, Darryl McDonald s’est exprimé à propos de la socialisation des données lors de l’événement réservé aux clients et partenaires de Teradata (www.teradata-partners.com). Il s’est concentré sur la façon dont les entreprises peuvent collecter des conversations avec des clients et des bassins de données afin d’autoriser des approches professionnelles intelligentes orientées-action qui enrichissent la compréhension et l’engagement en faveur des communautés et des clients.

« Parmi les exemples concrets de la socialisation des données, les enseignes de la grande distribution les plus proactives utilisent déjà les commentaires et les réclamations déposés en temps réel par leurs clients pour réduire les coûts de gestion de leur centre de contacts et améliorer le niveau de satisfaction des clients. Autre exemple, certains opérateurs de télécommunications utilisent les applications Voix du Client pour capturer des informations relatives à la gestion de la relation client en vue de maximiser la fidélité de leurs abonnés et de réduire les frais de fonctionnement de leurs centres d’appels », souligne Darryl McDonald.

Les informations issues du Web social constituent l’un des principaux moteurs de la rapide expansion de l’univers de données. Avec son équipe, Reineke Reitsma, Vice-présidente et Directrice de Recherches au cabinet Forrester, a produit un graphique représentant les activités et les réseaux qui constituent le Web social. Cette illustration indique quelles applications contribuent à la socialisation des données et à la nouvelle ère de l’exploration.

« Nous sommes à l’orée d’une évolution extraordinaire, poussée par la convergence mondiale d’informations dont l’intégration rendra les analyses et les actions plus pertinentes », poursuit Darryl McDonald. « Les entreprises qui adopteront sans réserve la socialisation des informations en tireront les premiers et les principaux bénéfices, alors que cette nouvelle ère de l’exploration commence seulement à prendre son essor ».

Souvent désignées sous l’appellation « Internet des objets », les données issues de capteurs joueront également un rôle-clé dans cette nouvelle ère. McKinsey & Company a publié un rapport consacré à ce phénomène, qui inclut un visuel représentant différentes façons de « mettre au travail des données issues de capteurs ». Selon ce document, « il est temps que les cadres de toutes les entreprises industrielles structurent leur réflexion à propos de l’impact potentiel et des opportunités qui peuvent émerger de l’ « Internet des Objets ». Nous distinguons six types d’applications émergentes qui se classent dans deux grandes catégories : l’information et l’analyse, l’automatisation et le contrôle. »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.