Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Une entreprise européenne sur cinq ne prévoit pas d’exploiter le Big Data


Rédigé par Communiqué de Iron Moutain le 7 Décembre 2012

Une étude d’Iron Mountain révèle que la moitié des entreprises européennes ignorent comment procéder pour tirer pleinement parti du Big Data
et que 21 % n’envisagent même pas d’essayer



L’Europe se noie dans le tourbillon du Big Data. Une étude récente nous apprend, en effet, que les entreprises européennes de taille moyenne sont littéralement submergées par la déferlante de données de multiples sources et formats. Les sondés avouent avoir le plus grand mal à saisir les opportunités commerciales promises par le Big Data.

L’étude[i], commandée par le spécialiste de la gestion de l’information, Iron Mountain, indique que la moitié (52 %) des dirigeants européens (57,32% des français) conscients que le Big Data pourrait profiter à leur entreprise ignorent comment procéder. Des 21 % de ceux qui ne prévoient pas d’intégrer le Big Data à leur politique de gestion documentaire, une grande partie (38 %) explique ce choix par le simple fait qu’ils ignorent comment exploiter le volume croissant des informations disponibles. Un petit nombre de répondants (10 %), significatif néanmoins, précise que les hauts dirigeants ne se sentent pas concernés. Ce chiffre grimpe à 21 % dans le secteur de la fabrication.

L’étude a été menée auprès de 760 directeurs d’exploitation des services informatiques et départements marketing, juridique et service client d’entreprises françaises, allemandes, hongroises, néerlandaises, espagnoles et britanniques de 5 secteurs d’activité[ii].

« L’objectif de cette étude était de savoir comment ceux qui sont déjà ou seront responsables au quotidien de la gestion et de l’utilisation du Big Data appréhendent cette problématique », explique Marc Delhaie, PD-G d’Iron Mountain France. « La bonne nouvelle est qu’ils sont réellement enthousiastes quant au potentiel du Big Data et conscients des apports pour leur entreprise. La mauvaise, c’est que bon nombre s’arrêtent à la première difficulté et ne savent tout simplement pas par où commencer face à ces énormes volumes de données générés aussi rapidement. »

« On ne relèvera pas le défi du Big Data en un jour. Le paysage de l’information évolue si vite que ce qui est opportun pour une entreprise aujourd’hui peut ne plus l’être demain. Les résultats de l’étude soulignent la nécessité pour les entreprises de mettre en place des approches structurées visant à maîtriser le flot du Big Data. Mais ce n’est pas parce que la problématique est nouvelle et changeante que les principes de base de la gestion de l’information ne devraient plus s’appliquer : autrement dit, élaborer une stratégie après avoir défini clairement les objectifs pour l’entreprise, en segmentant et en hiérarchisant les données selon les priorités pour faciliter leur gestion. »

Iron Mountain a imaginé un plan d’action en 12 étapes pour aider les entreprises à mieux gérer le Big Data. Fondé sur les principes fondamentaux de la gestion de l’information et de l’archivage des documents, ce plan d’action procure des conseils pratiques pour limiter l’ampleur de la tâche en cernant les besoins réels, structurer l’information pour en simplifier la gestion et tirer profit des avantages potentiels du Big Data.

Le plan en 12 étapes et le livre blanc « Making Sense of Big Data », présentant plus de résultats sont disponibles en téléchargement à l’adresse www.ironmountain.co.uk/bigdata




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.