Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Une étude d'EMC France révèle que les entreprises françaises placent l'informatique au cœur de leur stratégie de croissance


Rédigé par Communiqué de EMC le 16 Novembre 2012

Leurs priorités stratégiques pour une meilleure rentabilité : Le stockage, la gestion des données, le Cloud Computing



Actualités :

EMC publie les résultats de son enquête sur la transformation des environnements informatiques des entreprises françaises, selon lesquels 45 % des sociétés de l'hexagone opèreront une transformation dans les 12 prochains mois
44 % des entreprises interrogées considèrent que leur priorité est de développer de nouveaux modèles de développement business
2 sociétés sur 5 transformeront leurs services informatiques dans les 12 prochains mois
Le stockage/la gestion des données figure en tête des priorités informatiques pour 53 % des entreprises
72 % des entreprises alignent leur stratégie informatique sur leurs objectifs commerciaux
Les technologies novatrices, notamment le Cloud Computing (66 %) et les outils d'analyse du Big Data (54 %), feront naître de nouveaux métiers et de nouvelles responsabilités au sein des départements informatiques dans les 3 années à venir.
71 % du panel estime que leur département informatique possède les compétences et connaissances requises pour mener à bien leurs objectifs informatiques.

En détail :

Selon cette enquête 45 % des entreprises opèreront une transformation d'ici l'année prochaine, avec comme principaux objectifs :

1. Développer de nouvelles stratégies et « Routes to market » (44 %)
2. Gagner en rentabilité (38 %)
3. Concevoir de nouvelles solutions/de nouveaux produits (34 %)

Les transformations envisagées semblent se concentrer sur la réduction des coûts, mais aussi à stimuler activement la croissance.

Cette conclusion transparaît également dans les différentes approches privilégiées par les entreprises. 2 sociétés sur 5 déclarent avoir amorcé une transformation de leur service informatique ou prévoient de le faire dans les 12 prochains mois, avec en priorité :

1. Le stockage/la gestion des données (53 %)
2. Le Cloud Computing (47 %)
3. Optimiser la fiabilité des systèmes, l'évolutivité et la performance (36 %)
4. La sauvegarde et la restauration des données (35 %)
5. La sécurité des données (30 %)

Les entreprises attendent des technologies informatiques qu'elles les aident à réaliser leurs objectifs commerciaux. En effet, plus des 2/3 des sociétés interrogées ont directement aligné leur stratégie informatique sur leurs objectifs commerciaux. L'informatique serait ainsi désormais perçue, non plus comme un poste de dépenses, mais comme un vecteur de croissance.



Conclusions de l'étude :

Les compétences informatiques évoluent

Parallèlement à la transformation des business models et des environnements informatiques, c'est l'ensemble des métiers de l'informatique qui se redessine. Le marché prend peu à peu conscience que l'avènement du Cloud Computing et des technologies d'analyse du Big Data, deux des plus grandes avancées informatiques de notre décennie, fera émerger de nouveaux métiers dans les départements informatiques. Plus de 66 % des sondés pensent ainsi que le Cloud Computing donnera naissance de nouvelles responsabilités inédits dans les 3 années à venir et 54 % qu'il en sera de même avec le Big Data. Ils citent notamment les architectes Cloud et les data scientists. Dans l'ensemble les entreprises sont confiantes dans leur capacité à s'adapter à cette évolution. 71 % estiment que leurs services informatiques possèdent les compétences et connaissances requises pour mener à bien leurs objectifs informatiques

Le Big Data sera déterminant pour la compétitivité des entreprises

50 % des personnes interrogées sont convaincues que les technologies d'analyse du Big Data décideront des gagnants et perdants sur leur secteur d'activités dans les 5 années à venir. Cependant, seules 37 % ont indiqué avoir déployé de tels outils ou prévoient de le faire dans les 12 prochains mois, et 20 % déclarent que la gestion et l'analyse avancées des données sont effectivement des priorités. Si l'impact du Big Data n'est pas ignoré, apparemment seule une petite quantité de sociétés françaises entendent miser sur les technologies associées.

La fiabilité reste primordiale pour les entreprises françaises

Alors que l'analyse du Big Data s'inscrit progressivement dans les projets stratégiques des entreprises françaises, ces dernières réalisent que leurs données prennent de la valeur et qu'il devient impératif de renforcer leur protection. 78 % des sondés citent la sécurité et la gouvernance des données parmi les principales préoccupations, 23 % la sécurité réseau et 35 % la sauvegarde et la restauration des données. La confidentialité, la sécurité et la protection des données revêtent donc une importance capitale pour les entreprises modernes.

Le Cloud tend à remplacer les architectures informatiques traditionnelles

Un nombre croissant d'entreprises se tournent vers le Cloud pour transformer leur business model. C'est en effet une priorité pour 47 % des sociétés interrogées. Pour 45 % d'entre elles, tous secteurs confondus, les architectures Cloud remplaceront les infrastructures informatiques traditionnelles d'ici à 3 ans ; une proportion qui grimpe à 58 % dans le secteur des télécommunications. Le Cloud Computing occupera donc vraisemblablement une place centrale dans la transformation des entreprises.

Citation d'un représentant d'EMC :

Jean-Yves Pronier, directeur marketing France, chez EMC

« Cette étude démontre que les entreprises françaises ont déjà entamé des transformations pour bénéficier des avantages du Cloud. Il semble évident que ces changements se poursuivront pour satisfaire de plus larges objectifs, ce qui prouve que la transformation informatique n'est pas une fin en soi mais bien un moteur de compétitivité pour les entreprises. Si elles veulent tirer pleinement profit des innovations technologiques à venir, les entreprises devront faire appel à de nouvelles compétences, en travaillant notamment avec des data scientists et des architectes Cloud, et mettre en place de nouvelles méthodes de travail. C'est en transformant la structure de leur activité, de leur environnement informatique et même de leurs effectifs, qu'elles parviendront à mieux contrôler leurs activités et à acquérir une meilleure visibilité sur leurs marchés, clients et produits. . »

Témoignages :

Thomas Meyer, vice-président en charge des systèmes et solutions d'infrastructure en EMEA chez IDC

« Le Big Data et le Cloud, comme toutes les grandes avancées technologiques, ont une incidence forte sur les départements informatiques et business models. Il est indispensable que les entreprises opèrent une refonte de leur environnement informatique et équipent leurs collaborateurs d'outils décisionnels rapides et abordables, compatibles avec plusieurs sources de données, pour que les fonctions informatiques anticipent les événements plutôt que de réagir a posteriori. Ce n'est qu'ainsi qu'elles pourront aligner leurs ressources informatiques sur leurs objectifs stratégiques et en faire un véritable moteur de leur croissance. Bon nombre d'entreprises françaises sont bien engagées sur cette voie, si l'on en croit les conclusions de l'étude d'EMC. »


Méthodologie de l'étude

Cette étude a été menée à l'occasion de l'EMC Forum de Paris, le 15 novembre 2012, auprès de 761 cadres et dirigeants opérationnels et informatiques, architectes techniques, data scientists et administrateurs de systèmes de stockage/d'infrastructure d'entreprises françaises.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.