Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Une étude révèle un réel besoin d'éducation des entreprises sur les avantages des médias sociaux et des solutions d'analyse (Big Data)


Rédigé par Communiqué de Teradata le 12 Septembre 2012

Un rapport conjoint de Mzinga, Teradata Aster et du Center for Complexity in Business de l'Université du Maryland se penche sur le rôle des logiciels sociaux et de l'analyse big data



Teradata (NYSE : TDC), le spécialiste des solutions analytiques, et Mzinga® (http://www.mzinga.com), un pionnier des solutions, des services et de l'analyse en matière d'intelligence sociale dédiée aux entreprises, viennent de publier les résultats d'une récente enquête sectorielle consacrée à l'utilisation des technologies sociales et des solutions d'analyse big data.

Principaux constats de l’enquête

- 80 % des participants à l'enquête ont déclaré utiliser des technologies sociales dans un ou plusieurs secteurs d'activité, notamment le marketing, la collaboration entre employés, le service et l'assistance client, ainsi que les ventes.

- Malgré le profit qu'elles tirent des technologies sociales, 49 % des entreprises déclarent ne pas utiliser pleinement le potentiel de ces dernières et seulement 12 % reconnaissent que les technologies sociales les ont aidées dans le cadre de leur mission et de leurs responsabilités quotidiennes.

- Les principaux champs d'action des technologies sociales susceptibles d'avoir un effet sur la confiance et l'influence sont l'expérience client, le service et l'assistance, le marketing ou l'expérience de marque, la collaboration entre employés et le partage des connaissances, ainsi que les ventes.

- 75 % des personnes interrogées ne mesurent pas le retour sur investissement de leurs programmes sociaux, étant donné que ceux-ci sont essentiellement utilisés au cas par cas.

- Parmi ceux qui ne mesurent pas le retour sur investissement, 31 % ne savent pas si leur fournisseur propose des solutions analytiques, 14 % ont un fournisseur ne proposant pas ce type de service et 44 % n'ont pas de fournisseur de solutions analytiques du tout.

- Certains sondés ne savent même pas quel type d'informations peuvent fournir les solutions analytiques, tandis que d'autres émettent le souhait d'une formation plus approfondie sur les fonctionnalités analytiques.

- De nombreux participants à l'enquête ont indiqué avoir une influence sur le choix des technologies sociales adoptées par leur entreprise, mais ignorent comment quantifier efficacement leur utilité ou trouvent les solutions analytiques trop complexes.

- Les technologies big data conservent de belles perspectives de marché: 42 % des personnes interrogées connaissent mal les technologies big data.

- Les sondés ont conscience de l'intérêt que présente l'étude des perspectives déduites en temps réel des interactions sociales, mais sont incapables d'indiquer dans quel délai ils comptent mettre en œuvre une solution de ce type.

- Les participants les plus intéressés attendent d'une solution big data qu'elle inclue les retours et les préférences des clients ; l'analyse des tendances des utilisateurs, des comportements et des contenus ; ainsi que le retour sur investissement.

Menée conjointement avec Teradata Aster et le Center for Complexity in Business (CCB) de l'Université du Maryland, le but premier de l'étude était d'élaborer un rapport de référence pour le secteur, visant à fournir aux professionnels un aperçu de l'adoption, de l'utilisation et de l'état actuel des logiciels sociaux professionnels et des solutions d'analyse big data dans les entreprises.

« Les résultats de l'enquête montrent que les entreprises les plus diverses sont intéressées par les technologies analytiques et les avantages que celles-ci peuvent leur apporter en matière de prise de décision », commente William Rand, professeur assistant et directeur au Center for Complexity in Business. « On constate toutefois une méconnaissance de la meilleure façon de mettre en œuvre les solutions analytiques et un manque de cohérence des supports d'analyse entre les différentes plates-formes. Ceci témoigne d'un réel besoin du marché en matière de formation et d'harmonisation des systèmes d'analyse de référence ».

« Le Center for Complexity in Business de la School of Business Robert H. Smith de l'Université du Maryland est spécialisé dans l'application de méthodes de calcul sophistiquées aux problématiques des entreprises modernes. La collaboration avec Mzinga et Teradata Aster sur ce projet s'inscrit donc parfaitement dans notre approche. Teradata Aster est une plate-forme de découverte qui permet aux entreprises d'effectuer des analyses de gros volumes de données, tandis que Mzinga est un leader dans le domaine des logiciels sociaux dédiés aux entreprises. Les réflexions d'avant-garde contenues dans ce rapport sont clairement le fruit de la rencontre de partenaires extrêmement novateurs», complète William Rand.

Cette enquête, menée en ligne au printemps 2012, a rassemblé plus de 500 participants issus de secteurs d'activités très variés, tels que les médias, les services financiers, le consulting, le marketing, les ressources humaines, l'ingénierie et bien d'autres.
Le rapport complet de l'enquête sectorielle consacrée à l'utilisation des technologies sociales et des solutions d'analyse big data dans les entreprises peut être téléchargé à l'adresse: http://www2.mzinga.com/survey2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.