Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Une gestion plus intelligente des services financiers grâce à une technologie plus intelligente : conviée à la Chambre des représentants, Teradata prône une action rapide


Rédigé par Communiqué de Teradata le 25 Juillet 2011

La technologie de pointe utilisée pour la gestion analytique des bases de données permet déjà aux banques d’économiser des millions de dollars par an



Le Bureau Fédéral des Etudes Financières (Office of Financial Research) va jouer un rôle décisif pour empêcher une nouvelle catastrophe systémique, telle que celle qui est survenue en 2008, a expliqué Dilip Krishna, Vice-président en charge des services financiers de Teradata Corporation, à la Commission en charge des services financiers (US Committee on Financial Services) de la Chambre des représentants. « Le Bureau va devoir se mettre au travail rapidement et efficacement, et la meilleure façon d’y parvenir est de s’appuyer sur des méthodes de gestion des données et des technologies analytiques qui ont fait leurs preuves afin de créer dans les meilleurs délais le noyau d’une base de données de référence permettant de procéder à l’analyse des risques systémiques », a-t-il déclaré. La Commission a sollicité le témoignage de Teradata Corporation (NYSE: TDC), spécialiste mondial des solutions analytiques portant sur les grands volumes de données et les entrepôts de données.

Dilip Krishna, expert en gestion des risques et en gestion financière, a fermement invité le Bureau à accélérer le processus selon un calendrier précis. « La gestion analytique des données doit être mise en œuvre en se basant sur les données que fournissent déjà les institutions financières. »
Se sont succédés lors de l’audience organisée par la Commission MM. Richard Berner, conseiller du secrétaire d’état au Trésor ; Nassim N. Taleb, professeur au Polytechnic Institute de l’Université de New York et auteur de The Black Swan ; et Alan Paller, Directeur de recherches à l’Institut SANS.

« La technologie développée par notre société permet aux entreprises et au gouvernement d’exploiter des données détaillées pour faciliter la prise de décisions tactiques et obtenir des renseignements stratégiques, ainsi que pour identifier des tendances émergentes et y répondre de façon rapide et pertinente », souligne Dilip Krishna. « Nombre de clients de Teradata utilisent les techniques analytiques pour détecter les activités frauduleuses et y réagir en quelques secondes. Une telle réactivité, qui leur permet d’économiser des centaines de millions de dollars chaque année, a transformé leur façon de travailler. »

Cette consultation intervient au moment-même où la loi Dodd–Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act qui vise à réformer les pratiques de Wall Street et à protéger les consommateurs, fête son premier anniversaire. Cette loi a pour objectif de « promouvoir la stabilité financière des États-Unis en améliorant la responsabilisation et la transparence du système financier pour mettre fin à la pratique « too big to fail » qui permettait de sauver des établissements financiers grâce à l’argent public et protéger les contribuables américains contre les pratiques de services financiers abusifs, entre autres objectifs ». Les témoignages sont archivés en-ligne sur le site de la commission de la Chambre des représentants en charge des services financiers (House Committee on Financial Services).

« Une transparence effective et une surveillance responsable impliquent le suivi continu et la fusion des données issues de différentes sources au sein d’une base de données intégrée immédiatement accessible », précise Tim Day, Vice-président en charge des affaires gouvernementales de Teradata. « Cette technologie est utilisée depuis de nombreuses années par les meilleures entreprises de différents secteurs économiques, et notamment du secteur financier. Toutes sortes d’entreprises font confiance aux solutions Teradata pour capturer des données de diverses origines et les analyser en moins d’une seconde afin d’en tirer des informations pertinentes et un avantage compétitif. »

Depuis sa création, Teradata est à la pointe du marché des entrepôts de données et compte plus de 1 200 clients et plus de 250 000 installations, notamment chez huit des dix premières banques commerciales et d’épargne mondiales.
Les clients de Teradata se réunissent régulièrement dans le cadre de forums où ils présentent les innovations apportées au domaine de l’analytique des grands volumes de données afin d’améliorer les performances des entreprises. Principal événement consacré chaque année aux utilisateurs des solutions Teradata, la Teradata PARTNERS User Group Conference & Expo aura lieu cette année du 2 au 6 octobre au Centre des conventions de San Diego (Californie). Cette initiative annuelle organisée par les clients de Teradata est la première conférence-exposition pédagogique mondiale dédiée à l’analytique en entreprise et aux entrepôts de données. Législateurs, décideurs, utilisateurs de technologies et journalistes peuvent découvrir le programme de cette manifestation en cliquant ici.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.