Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


VisualCrossing apporte la cartographie au coeur de Microstrategy


Rédigé par le 7 Septembre 2011

Si vous êtes utilisateur de Microstrategy, peut-être avez-vous tenté d'y représenter certaines de vos données sous forme de cartes. Cette fonction est proposée en standard, mais elle reste embryonnaire. Vous pouvez également exporter vos données vers un logiciel de cartographie, vous disposerez alors de toutes les fonctions, mais les étapes d'import-export alourdiront votre processus de production de rapports. Vous pouvez aussi choisir un logiciel compagnon (un "plug-in") comme Visual Crossing. Editeur d'origine allemande, Visual Crossing a été créé par des anciens de Microstrategy. Un connaissance intime qui leur permet de véritablement installer Visual Crossing au coeur de la solution de reporting, afin qu'elle soit la plus transparente possible pour l'utilisateur.



VisualCrossing apporte la cartographie au coeur de Microstrategy
Björn Schäfer, directeur général de Visual Crossing, définit leur positionnement comme un SIG (Système d'Information Géographique) spécifiquement conçu pour le décisionnel.
A noter une fonction "ligne du temps" qui permet de créer des visualisations dynamiques exportables (au format flash) et ainsi de rejouer un scénario directement sur une carte.

Le point fort : l'intégration

Pour créer ses cartes, Visual Crossing se connecte aux meta-data de Microstrategy, lit les attributs des données, détecte automatiquement les données de type géographique, et génère la carte. Visual Crossing utilise les fonds de carte du client, ceux de Google Maps ou ceux de OpenStreetMap.
Point fort supplémentaire de cette intégration, elle fonctionne dans les deux sens. La carte n'est pas simplement un instrument de visualisation, mais devient à son tour un outil d'interrogation. L'utilisateur peut sélectionner sur une carte les points ou les zones qui l'intéressent; et automatiquement créer un état à partir du résultat de sa sélection.
Cette intégration est poussée jusque dans le modèle économique et dans les plans de développement. Visual Crossing est commercialisé suivant le modèle de licence de Microstrategy, par utilisateur. Et une nouvelle version est disponible environ six à huit semaines après chaque nouvelle version de Microstrategy.
Visual Crossing fonctionne également en mobilité, par exemple sur iPad.

Pas encore présent en France

Björn Schäfer, Directeur Général EMEA de Visual Crossing
Björn Schäfer, Directeur Général EMEA de Visual Crossing
Visual Crossing n'est pas encore directement présent en France. les opérations européennes sont gérées depuis l'Allemagne. Mais un jeu d'essai aurait déjà été réalisé par Swatch France, intéressé par la technologie. Des jeux d'essai très rapides à mettre en oeuvre (environ une journée de travail) selon Björn Schäfer. Il recherche d'ailleurs actuellement des revendeurs et des intégrateurs pour les pays francophones.

Pour en savoir plus : http://www.visualcrossing.com




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.