Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Visualiser la météo : le parapluie datavis


Rédigé par le 10 Mars 2014

L’internet des objets ne sert pas uniquement à la collecte de données. Il peut habilement et artistiquement être utilisé pour visualiser de l’information, sous une forme immédiatement compréhensible par notre cerveau, sans nécessiter de phase d’interprétation.



Le développement de l’internet des objets conduit parfois à des évocations techno-poétiques, comme celle du Petit Parapluie ou Little Umbrella. Aujourd’hui vous suivez les prévisions météo en consultant des cartes, des symboles, des chiffres… vous pouvez tout savoir, de la pression atmosphérique, du type de nuages, de la force du vent et des précipitations. Mais cela répond-il en réalité à votre questionnement basique … fera-t-il beau demain ?
Trop fréquemment, notre génération connectée à de multiples écrans ne pense qu’à la visualisation de données sous forme d’affichage. Mais les objets qui nous entourent peuvent être aussi d’excellents indicateurs visuels. Nous en sommes d’ailleurs déjà entourés, les feux de circulation, le drapeau autorisant la baignade sur la plage, la manche à air d’un aéroport, la plaque en vitrocéramique dont la couleur rouge symbolise la chaleur… mais bien des choses restent à inventer.

Au croisement de la poésie et de la visualisation de données, le parapluie connecté à l’API de Yahoo Météo, vous permet de visualiser en un clin d’œil le temps qu’il fait quelque part sur la planète.
Vous pouvez bien sur le programmer pour savoir le temps qu’il va faire chez vous, mais aussi garder un œil sur vos destinations favorites en construisant une « forêt de parapluies » qui vous donne le temps un peu partout dans le monde. On pourrait même imaginer une mappemonde symbolisée sous forme de parapluies installés à la position de chaque continent ou de chaque pays. La forme de la terre ne dépendrait alors plus que du temps qu’il fait aux différents endroits.
Le petit parapluie est donc bien un outil de visualisation de données. Il est connecté à des données rendues disponibles par Yahoo, et transforme les donnés numériques qu’il reçoit en un indicateur visuel, un parapluie plus ou moins ouvert, qui vous indique immédiatement si cet accessoire devra vous accompagner aujourd’hui.

Imaginé par Julien Levesque, ce parapluie connecté est « composé d’un petit parapluie en papier qui s’ouvre et se ferme en fonction de la météo, le dispositif permet une visualisation poétique du temps à venir ». Au croisement de l’art et de l’internet des objets, cette petite chose sympathique nous permet surtout de réfléchir à de nouvelles formes de représentations visuelles des données qui nous entourent.

Et dans l’entreprise, si nous pensions à d’autres formes de représentation graphique que les tableaux de bord que nous aimons tenter de faire rentrer dans nos écrans toujours plus grands. Une usine de ballons pourrait installer à l’entrée un ballon gonflable dont la taille symboliserait les ventes de la semaine passée.
Sur le site de l’artiste vous trouverez d’ailleurs d’autres idées combinant la technologie et la poésie, le message et le sentiment.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.