Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

Je l'attendais depuis plusieurs mois. Et je ne l'ai pas vu venir ! Quoi donc ? Mais la traduction de ce fameux "Big Data" !

Présent au Québec pour quelques semaines, et enchainant plusieurs conférences sur le sujet (GUCQ - Groupe d'Utilisateurs Cognos au Québec; Boule de Cristal avec SAS...), c'est forcément le bon moment pour dénicher enfin la traduction en bon français de cet horrible anglicisme du "Big Data". Et ce sont mes confrères du magazine Direction Informatique - merci Jean-François Ferland - qui m'ont confirmé ce que j'avais écouté, sans véritablement l'entendre : données volumineuses !

Et oui, nous ne parlerons plus au Québec de "Big Data" mais de "Données Volumineuses". Et voici en bonus, ma première interview au Québec sur les données volumineuses. Imparfaite à mon goût, mais bon, puisqu'elle a été mise en ligne, partageons là :-)

Comme tout bon français, je ne suis pas encore convaincu par cette traduction, persuadé, à tort, que "Big Data" fait plus moderne que "Données Volumineuses", mais au moins l'effort est fait. Je suis certain que même au Québec, on continuera à parler de "Big Data", mais pour celui qui veut défendre notre langue, la plus belle au monde bien entendu, il dispose maintenant de l'expression adéquate.

Bien sur, ni Big Data, ni Données Volumineuses, ne reflètent la complexité et l'ampleur du sujet, mais grâce à nos amis québécois, voici un pas de franchi. Je tâcherai de le respecter... de temps en temps... :-)

Par le Mardi 15 Mai 2012 | 0 commentaire

> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO
Partager ce site



Profil
Je suis journaliste, formateur et auteur, spécialiste de l'informatique décisionnelle. Passionné par l'évolution de ce domaine vers le "Big Data", également appelé "Données Volumineuses", j'ai décidé d'écrire un livre en français sur le sujet, peut-être le premier. Etudes de cas, panorama des outils, vision des experts... et les coulisses de la production du livre, que je vous propose de découvrir au fil de ces billets.

Philippe NIEUWBOURG



   
     
Rss
Facebook
Twitter
Mobile
LinkedIn