Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


AIEVE, une intelligence artificielle et un Data Lake Hadoop pour optimiser votre portefeuille de crypto monnaies


Rédigé par le 2 Mars 2018

AIEVE c’est le nom du système d’apprentissage machine (Machine Learning), mis en place chez Peculium par Abed Ajraou et son équipe. Bienvenue dans le monde complexe du Big Data, mis au service des crypto monnaies, des ICOs, et de la Blockchain.



Photo by Andre Francois on Unsplash
Photo by Andre Francois on Unsplash
Pour simplifier à outrance, puisque ce n’est pas le sujet de l’article, et que personne, à part Pierre Desproges ne sait où est Outrance, vous n’avez pas pu manquer le sujet des crypto monnaies. Les crypto monnaies sont des monnaies virtuelles, dont le Bitcoin lancé en 2009 fait partie, ou encore Ethereum. Elles visent à s’affranchir des intermédiaires bancaires, et s’appuient sur la technologie de la Blockchain. Pour échanger et conserver ses crypto monnaies, on utilise des plateformes, qui gèrent votre portefeuille. La volatilité de ces crypto monnaies est très importante, et la spéculation omniprésente sur ces marchés. Certains, qui se reconnaitront, tentaient d’affirmer, il y a quatre ans que “dans six mois, le monde entier paiera en Bitcoins”. Ils se sont un peu trompés dans le calendrier… mais les cryptomonnaies sont amenées à se développer et de plus en plus de particuliers y investiront peut-être une partie de leurs économies.
Mais comment faire son choix, arbitrer ses positions, investir et désinvestir au bon moment, parmi les 1384 crypto monnaies recensées aujourd’hui (Source Wikipedia ? Comment Monsieur et Madame Michu peuvent-ils mettre un pied dans ce nouveau monde, où plus exactement comment peut-on leur simplifier leur gestion quotidienne.
Tout comme les banques et les courtiers ont mis en place des outils d’aide à la gestion des portefeuilles de valeurs mobilières, Peculium compte proposer un outil d’aide à la gestion de ses portefeuilles de crypto monnaies. “Nous voulons créer un outil beaucoup plus ludique, destiné à l’utilisateur final”, explique Abed Ajraou, associé de Peculium et bien connu des lecteurs de Decideo pour ses chroniques.

Si vous êtes encore là, et avez survécu à cette introduction, rentrons maintenant dans le sujet qui nous intéresse sur Decideo, et qui justifie ce court article : la mise en place, au coeur de Peculium, d’un data lake et d’algorithmes d’apprentissage machine.

Premier service que va proposer Peculium, un service de conseil, qui vous enverra des prévisions sur les crypto monnaies qui composent votre portefeuille. Ce service sera proposé en deux temps : un premier temps sous forme de service générique, basé sur l’analyse des tendances du marché; puis dans un second temps, sous forme de conseils personnalisés, s’appuyant sur la composition réelle de votre portefeuille de crypto monnaies.
Bien plus tard, sans doute en 2019, Peculium évoluera vers un service de passation automatique d’ordres, pour optimiser de lui-même votre portefeuille.

Abed Ajraou
Abed Ajraou
Afin de prévoir l’évolution des différentes crypto monnaies, Abed Ajraou, Chief Data Officer de Peculium a conçu AIEVE, un ensemble d’algorithmes d’apprentissage machine, qui s’appuient sur l’analyse de gros volumes de données.
Au coeur du dispositif, un data lake, stocké dans un cluster Hadoop Cloudera, lui-même hébergé chez Google Cloud. D’une taille modeste pour le moment, 500 Go environ, ce lac de données est amené à grossir rapidement. Y sont injectées d’une part les blockchains des différentes crypto monnaies analysées; mais aussi de nombreuses sources de données, structurées et non structurées, qui servent à anticiper les mouvements de chacune des crypto monnaies.
Ainsi AIEVE utilise les techniques de reconnaissance de texte (NLP) afin d’analyser les actualités publiées sur chacune des crypto monnaies, et déterminer des prévisions. Dans ce domaine, aucun outil n’existe pour le moment sur le marché, et Peculium développe ses propres algorithmes dans un mélange de langage Python et de R. Des outils de visualisation graphique seront également mis à contribution afin de présenter les résultats des modèles.

Bien sûr, tout cela nous fait penser aux systèmes mis en place dans toutes les salles de marché du monde. Mais d’après Abed Ajraou, cela n’existerait pas encore pour le marché des crypto monnaies, et des “tokens”, ces jetons virtuels dont vous faites l’acquisition lorsque vous participez à une ICO - c’est à dire au financement hors marché financier traditionnel d’une entreprise ou d’un projet de nouvelles technologies. Peculium ne sera certainement pas seul sur le marché, et Abed Ajraou a identifié cinq projets concurrents, mais nous n’en sommes qu’au tout début de l’aventure, et les prévisions de croissance des différentes crypto monnaies et crypto valeurs justifient qu’il y ait de la place pour plusieurs acteurs. Peculium a déjà levé plus de 8 millions d’euros, essentiellement en crypto monnaies, auprès de différents investisseurs, et dispose d’un plan de développement à plusieurs années, pour le lancement de ses différents services.

En tous cas, l’architecture Big Data mise en place par Peculium illustre bien la dualité données - algorithmes dans laquelle notre économie fait son entrée. La valeur est certes créée par les données conservées dans le data lake, elles sont indispensables. Mais elles prennent tout leur sens au travers des algorithmes qui sont développés pour les transformer en conseils. Nous passons d’une économie orientée données, à une économie orientée algorithmes.




Commentaires

1.Posté par soum le 02/03/2018 14:19
Un papier interessant qui aborde de maniere assez concise, la complexe problematique de la prevision du portefeuille du marche des crypto monnaies et ce que nous reserve un futur tres proche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.


Twitter
Rss
LinkedIn
Google+
Facebook
Pinterest