Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


460 milliards d'enregistrements au bout des doigts de HANA


Rédigé par par Philippe NIEUWBOURG le 21 Octobre 2010



Vishal Sikka à SAP TechEd (Photo SAP)
Vishal Sikka à SAP TechEd (Photo SAP)
Ce chiffre de 460 milliards, SAP va le matraquer pendant les prochains mois. Il s'agirait, d'après les déclarations de Vishal Sikka, directeur technique de SAP, de la taille de la base sur laquelle le premier client de HANA effectue ses recherches en quelques secondes. Ce premier client, un très grand industriel des biens de consommation, aurait mis au défit SAP d'analyser 40 To de données brutes, compressées en mémoire et réduites à moins de 5 To. L'occasion rêvée pour SAP de tester HANA (High Performance Analytic Application). Cette base de données d'un nouveau genre, fonctionnant totalement en mémoire, pourrait selon SAP assurer dans les prochaines années à la fois les besoins décisionnels et les besoins transactionnels des entreprises. Une véritable révolution si l'objectif est atteint, qui permettrait à SAP de s'affranchir des bases de données de son principal concurrent, Oracle.
Le premier prototype de HANA aurait été construit par HP, sur la base de serveurs lames. A terme, il pourrait s'agir de serveurs allant jusqu'à 64 cœurs de processeurs Intel, équipés de 2 To de mémoire vive et de 4 To de disques SSD.

La principale question reste la pertinence de ce nouveau modèle et sa capacité d'adoption par les entreprises. Si du point de vue technique HANA serait une révolution, encore faut-il que les clients la souhaitent, et savoir dans quel délai ils seraient prêts à l'adopter. Il semble que les clients SAP ERP Business Suite et R/3 pourront bénéficier de l'accélération apportée par HANA, mais sans doute faudra-t-il attendre une nouvelle version majeure de l'ERP pour intégrer nativement ce changement radical d'architecture. Un changement tellement radical qu'il n'interviendra sans doute de manière large que d'ici la fin de la prochaine décennie. L'ERP étant devenue la colonne vertébrale de l'entreprise, quel DSI se risquera à pénaliser l'activité quotidienne en adoptant cette technologie révolutionnaire ? Sans doute les premiers clients seront-ils des entreprises plus petites, start-up filiales de grands groupes, qui pourront prendre le risque de remettre à plat l'organisation de leur système d'information.

Mais quelque soit son délai d'adoption, SAP aura réussi avec HANA un coup de maître en matière de communication, reprendre l'initiative sur le terrain de l'innovation, et faire taire les mauvaises langues qui ne voyaient dans l'éditeur qu'un supertanker difficile à manœuvrer. L'initiative de Hasso Plattner autour de HANA, développée en s'appuyant sur des travaux universitaires, montre que l'on peut être le premier éditeur au monde de progiciels de gestion, et remettre en question les bases de son infrastructure.
Les clients, heureusement, feront leur choix.




Commentaires

1.Posté par Francois Nguyen le 23/10/2010 16:50
Quelques infos de plus dans la vidéo : http://www.virtualsapteched.com/configurationTest.aspx#uoMbwOqdmpE+jSCFb0pen4CMYc5OIyH8utopu4X9nfk= (les 10 dernières minutes de la présentation).

- environ 45 To de données
- compressées en 5 To
- ... et une machine qui "ne" coûte que 593 000 USD !

Et d'être d'accord avec cette phrase de l'article "La principale question reste la pertinence de ce nouveau modèle"...


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.