Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Andreas Lipphardt, l'homme qui a connecté Excel à la base OLAP de Microsoft nous a quitté


Rédigé par Claude-Henri MELEDO, Aldecis le 16 Mars 2012

Je connaissais Andreas Lipphardt depuis 10 ans. Il était créateur de logiciels de "Visual Analytics" et aimait la France ; sa femme était lyonnaise. Nous venons d'apprendre qu'il nous a quitté le mois dernier.



Andreas Lipphardt, l'homme qui a connecté Excel à la base OLAP de Microsoft nous a quitté
Quand je l'ai rencontré la première fois, il était le responsable du développement de l'add-in Excel de MIS AG.
Il a d'ailleurs largement participé au premier add-in mondial entre le tableur de Microsoft et la base Olap de Microsoft. Bizarre qu'il ait fallu l'intervention de cet allemand pour connecter deux produits de Microsoft... Comme à l'époque ce cube ne s'appelait pas encore "Analysis Services", mais Plato (à l'époque de Panorama et des frères Netz), cet add-in s'est appelé "PLAIN = PLATO INTEGRATION". J'en étais le premier revendeur en France à la grande satisfaction de Microsoft qui pouvait enfin lutter contre Hyperion Essbase grâce à cet outil.

Claude-Henri MELEDO, fondateur de Aldecis
Claude-Henri MELEDO, fondateur de Aldecis
Puis quand MIS AG fut vendu (cette offre est actuellement positionnée chez Infor), je lui ai proposé de venir travailler en France chez Aldecis. Mais il avait envie de faire de la Data Visualization de manière indépendante.
Avec un associé il a créé l'éditeur de l'addin Excel "Bonavista Systems", société qu'il revendra en 2007 à XLcubed dont il devint le CTO... avant de reprendre son indépendance toujours avec Bonavista et son produit phare de sparklines appelé "MicroCharts".

Puis il a tenté de créer un produit d'aide au choix du graphique pertinent "ChartTamer" (Nb : Non, la fonction "ShowMe" de Tableau Software n'a jamais été unique). Mais s'il reprenait les principes expliqués dans les livres de Stephen Few, cela n'en faisait pas un logiciel à proprement parler, mais plutôt une collection de "best practices". Pour prolonger son positionnement concurrentiel face à Tableau, mais toujours sur Excel, il venait de réaliser un tableau croisé dynamique de graphiques en cellules, aussi appelé "graphe en trellis". D'ailleurs par la suite Stephen Few s'était éloigné de lui, pour se rapprocher de Tableau Software.

Mais sa vraie réussite restera ses sparklines conçues en police de caractères TrueType, qui pouvaient donc être diffusées en Web (iPad, Microsoft Reporting Services...). Ses compétiteurs (dont je fais partie avec l'add-in BeGraphic*) regretteront sa compétence en Business Data Visualisation qui nous poussait à être encore meilleurs dans cette course à l'exploration graphique et aux dashboards innovants.

Nous venons d'apprendre sa disparition le mois dernier. Mes plus sincères condoléances à sa famille.

* : Au sein de notre addin Excel de visualisations avancées qu'est BeGraphic.com, la bibliothèque "Sparklines for Excel" développée par Fabrice Rimlinger dispose du plus grand nombre de micro-graphes au monde.

In memoriam




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.