Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Atos passe à l’ère des processeurs ARM en ajoutant le nouveau Bull Sequana X1310 à sa gamme de supercalculateurs


Rédigé par Communiqué de Atos le 20 Juin 2017

Atos, leader international de la transformation digitale, annonce le lancement de Bull Sequana X1310, premier supercalculateur commercialisé embarquant les processeurs ARM. Ce nouveau modèle est le dernier-né de la gamme de supercalculateurs Bull Sequana X1000. Bull Sequana est un supercalculateur ouvert compatible avec les technologies d'avenir de classe exascale, qui le rendront capable à terme de traiter 1 milliard de milliards d'opérations par seconde.



À l'heure où les centres de données sont de plus en plus énergivores et génèrent toujours plus de chaleur, équiper les serveurs de processeurs ARM permet de répondre simultanément aux problématiques de performances, d'énergie et de coûts. ARM, leader des fabricants de microprocesseurs, peut se targuer d'une expertise reconnue et d'une solide part de marché (plus de 90 %) dans le secteur des smartphones.

Une première mondiale avec le projet « Mont-Blanc »
Les partenaires collaborant sur le projet Mont-Blanc (projet européen visant à développer des supercalculateurs éco-efficaces) ont déployé avec succès il y a quelques années la première grappe de supercalculateurs (« cluster ») équipée de lames Bull et exploitant la technologie ARM. Celle-ci ayant aujourd'hui atteint un seuil de maturité lui permettant de prendre en charge des configurations volumineuses, la communauté d’experts du supercalcul exprime son vif intérêt, notamment pour le CPU 64 bits éco-efficace.
Atos coordonne désormais la troisième phase du projet Mont-Blanc, dont l'objectif est de définir l'architecture d'un nœud de calcul de classe exascale fonctionnant avec des processeurs ARM et pouvant être commercialisé. Pour leurs recherches et leurs évaluations, les partenaires Mont-Blanc se baseront sur une plateforme de test développée par Atos qui exploitera l'architecture Bull Sequana X1000. Atos intégrera cette plateforme dans sa gamme de produits standard et la commercialisera sous le nom de Bull Sequana X1310.
« Les partenaires Mont-Blanc sont ravis de cette annonce. Nous sommes depuis longtemps convaincus de l'énorme potentiel que représentent les processeurs ARM pour le calcul haute performance en raison de leur incroyable efficacité énergétique. Nous souhaitons remercier chaleureusement la Commission Européenne pour son soutien tout au long de notre projet. » a déclaré Etienne Welter, coordinateur du projet Mont-Blanc.
« Ce projet fait partie de notre programme Exascale pour 2020, dans le cadre duquel nous développons une nouvelle génération de supercalculateurs. De nombreux instituts et entreprises du monde entier utilisent les supercalculateurs Atos pour accélérer la recherche et l'innovation. Atos a imaginé le système Bull Sequana X1000 comme une plateforme ouverte. L'objectif est d'offrir aux utilisateurs HPC un large éventail d'architectures informatiques et de pouvoir accueillir les futurs processeurs qui permettront d'atteindre l'exaflop. À ce stade, il est donc tout naturel d'enrichir notre gamme de CPU, de processeurs multicœurs et de coprocesseurs avec les processeurs ARM. » explique Agnès Boudot, Directrice de la division supercalcul au sein du groupe Atos.
Les capacités de traitement des grands volumes de données du supercalculateur sont maximisées au sein des services Big Data « Atos Codex », une solution de business analytics intégrée de bout en bout incluant des calculs prédictifs et des analyses cognitives.

Disponibilité
La lame Bull Sequana X1310 intègre trois nœuds de calcul chacun équipé de deux processeurs 64 bits Cavium® ThunderX2 de dernière génération, basés sur le jeu d’instruction ARM® v8. Le nouveau modèle sera disponible au second trimestre 2018.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.