Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Atos remporte un contrat auprès de GENCI pour fournir l’un des supercalculateurs les plus puissants au monde


Rédigé par Communiqué de Atos le 18 Juin 2017

Atos, via sa marque technologique Bull, remporte auprès du GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) un contrat pour livrer fin 2017 l’un des supercalculateurs les plus puissants au monde. Successeur du système Curie installé au TGCC (Très Grand Centre de Calcul du CEA, Bruyères-Le-Chatel), le supercalculateur Bull Sequana d’une puissance globale de 9 PFlops, capable d’effectuer 9 millions de milliards d’opérations par seconde, servira la recherche française et européenne. L’annonce a été officialisée hier dans les locaux du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.



Un supercalculateur pour accélérer la recherche académique et industrielle
Ce nouveau supercalculateur sera mis à disposition des chercheurs français et européens pour les accompagner dans des domaines académiques et industriels nécessitant une très grande puissance de calcul et de traitement de données.

Les applications de calcul intensif sont nombreuses et diverses, à l’instar de la climatologie où le supercalculateur aidera à modéliser de manière très fine les conditions météorologiques passées, présentes ou futures dans le cadre des exercices internationaux du GIEC. Appliqué aux sciences de la vie, le calcul haute performance permet de travailler à l'échelle des processus chimiques élémentaires dans les systèmes moléculaires, ouvrant ainsi la voie à des avancées majeures dans la personnalisation de la médecine. Dans le domaine de l’énergie, il permet d’optimiser le processus de combustion dans les moteurs et turbines mais aussi de développer des alternatives basées sur l’électrique avec des batteries de nouvelle génération, sur l’éolien, l’hydrolien ou demain la fusion. Enfin, en astrophysique, seul un supercalculateur de cette puissance permet de simuler l’univers dans son ensemble et par conséquent d’être à même de mieux comprendre son origine et son évolution.

L’équivalent de 75 000 PC connectés entre eux
Conçu à partir de la plateforme de dernière génération Bull Sequana X1000, qui sera capable à terme d’atteindre l’exaflop (un milliard de milliards d’opérations par seconde) – ce supercalculateur disposera, pour sa première tranche, d’une puissance de calcul crête de 8,9 petaflops et d’une capacité mémoire distribuée de presque 400 Teraoctets.
Une extension de sa configuration est prévue courant 2019, elle devrait porter sa capacité de calcul à plus de 20 petaflops.

Constitué de plus de 124 000 coeurs de calcul, il bénéficiera de la technologie brevetée « Direct Liquid Cooling » (DLC) de refroidissement à eau à température ambiante, permettant d’économiser jusqu’à 40% d’énergie par rapport au refroidissement à l’air.

« La conception du successeur de Curie est l’illustration du savoir-faire des ingénieurs d’Atos, confirmant le leadership européen d’Atos dans le domaine des supercalculateurs. Après le supercalculateur Curie livré en 2011 et qui faisait déjà partie des plus puissants au monde, nous sommes fiers de la confiance que nous renouvelle GENCI pour l’accompagner chaque jour dans le développement de la recherche académique et industrielle » explique Philippe Vannier, Conseiller du Groupe pour la Technologie chez Atos

« GENCI se félicite de l’achat, auprès d’Atos, d’un nouveau supercalculateur, qui va activement contribuer au maintien de la compétitivité scientifique de nos chercheurs français. Cette acquisition fortement attendue marque en effet une accélération des investissements de la France dans les infrastructures de recherche. Ce sera également un formidable atout au service des industriels, notamment les PME et les startups. Cet équipement de haute performance représentera enfin le fer de lance de notre engagement dans l’infrastructure européenne de recherche PRACE (PartneRship for Advanced Computing in Europe) dans laquelle GENCI représente la France avec une forte implication », Philippe Lavocat, PDG de GENCI.
Le groupe Atos, leader du supercalcul en Europe, compte 22 supercalculateurs au classement TOP500 des machines les plus puissantes au monde.

Fiche technique du nouveau supercalculateur :
♣ L’ensemble des nœuds de calcul constitué de 9 cellules Sequana est équipé de processeurs dernière génération Intel® Xeon® Skylake-EP et de processeurs manycores Intel® Xeon Phi™ KNL pour un total de plus de 124 700 cœurs ;
♣ La puissance de calcul crête est de l’ordre de 8,9 PFlops (6,86 PFlops en technologie x86_64 et 2,08 PFlops en technologie accélératrice) ;
♣ La capacité mémoire distribuée de l’ordre de 400 To ;
♣ La technologie brevetée « Direct Liquid Cooling » permet de refroidir la machine avec de l’eau chaude, réduisant la consommation d'énergie jusqu’à 40% par rapport au refroidissement à l’air ;
L’ensemble de la solution fonctionne sous le nouvel environnement Bull SCS 5 basé sur le système d’exploitation Linux Red Hat 7.x. La solution comprend également un cluster de stockage multi niveaux Lustre capable de délivrer un débit minimum de 300Go/s (à terme 500 Go/s) pour une volumétrie utile minimum de 5 Pio




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.