Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Audits de licences abusifs : L’USF délivre ses conseils pratiques aux clients SAP


Rédigé par Communiqué de l'USF le 7 Juillet 2016

Face à la recrudescence des alertes d’utilisateurs SAP ayant vécu des audits de licences agressifs de la part de l’éditeur, l’USF, l’association des Utilisateurs SAP Francophones, délivre trois conseils pratiques pour éviter les redressements abusifs.



Ces conseils constituent un point d’étape dans les travaux du Groupe de Travail « Audit de Licences », créé en février 2016. Le Groupe de Travail présentera plus en détail l’avancée de ses réflexions lors de la Convention USF, les 12 et 13 octobre prochains à Nancy. Il éditera également fin 2016 un Livre Blanc pour traiter la problématique des audits de licences tant sous l’angle commercial, technique que juridique, en priorisant les actions à mettre en œuvre avant, pendant, et après l’audit.
« Nous sommes contactés depuis plusieurs mois par des utilisateurs SAP échaudés par des audits de licences particulièrement agressifs, ayant pour conséquence des redressements qui sont chiffrés pour certains en dizaines de millions d’euros » indique Claude Molly-Mitton, Président de l’USF. « Au nom des utilisateurs SAP, nous dénonçons fermement ces pratiques, qui s’apparentent très fréquemment à une stratégie d’obtention de compléments de revenus commerciaux ».
Pour aider les utilisateurs confrontés à ces situations, l’USF a souhaité délivrer dès maintenant quelques premiers conseils pratiques aux utilisateurs, afin de leur permettre de se protéger des pièges des audits :
► Conseil n°1 : En amont de l’audit, définir contractuellement, et très clairement, les clauses d’audit, notamment sur la fréquence, le processus de déroulement, les métriques mesurables et le mode d’application des remises contractuelles en cas d’achat complémentaire de licences.
► Conseil n°2 : Pendant l’audit, ne pas fournir d’information ou de document non indispensable ou dont on ne connaît pas exactement le contenu, comme par exemple, les cartographies applicatives ou des flux de l’entreprise, ou le fichier créé à partir de la fonction audit du logiciel lorsque l’utilisateur n’en maîtrise pas le contenu.
► Conseil n°3 : En aval de l’audit, demander formellement à SAP un document de clôture de l’audit, et ne pas accepter le démarrage d’un nouvel audit sans avoir clôturé le précédent.
« Notre principal enseignement à ce jour est qu’en matière d’audit, l’essentiel se joue sur la phase amont, en fonction des dispositions que les clients prennent avant même le démarrage du processus par l’éditeur » précise Patrick Geai, Vice-Président de l’USF et Animateur du Groupe de Travail Audit de Licences. « Ces travaux ont pour objectif immédiat d’aider concrètement les utilisateurs à éviter les abus de l’audit de licences. Nous voulons également alerter l’éditeur sur ses pratiques commerciales largement contestables. La situation de tension qu’elles créent avec les utilisateurs nous paraît peu constructive, alors même que SAP tente de convaincre ses clients d’adopter sa nouvelle solution S/4HANA ».




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.