Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Compléter votre entrepôt de données d’entreprise avec des données géospatiales


Rédigé par le 14 Juin 2010

Dans leur système d’information décisionnel les entreprises stockent des données relatives à leurs activités, par exemple marketing, vente, production, achat ou logistique. Les données disponibles permettent d’analyser diverses dimensions de ces activités comme le qui, le quoi, le quand, mais généralement le où n’est appréhendé au mieux que via une donnée de type code postal. Or fonder les analyses sur des données regroupées via un code postal limite fortement les possibilités, et notamment ne permet pas de faire des calculs de distance précis par exemple.



Michel Bruley, Directeur Marketing & PR Teradata Europe de l’Ouest
Michel Bruley, Directeur Marketing & PR Teradata Europe de l’Ouest
Pour aller au-delà du code postal, de nombreuses entreprises tant privées que publiques utilisent des données spatiales pour enrichir d’une réelle dimension géographique l’approche analytique de leur métier. L’utilisation la plus répandue concerne la réflexion sur les implantations par exemple de points de vente, de distributeurs de billets dans le secteur bancaire ou d’antennes de télécommunications. Il s’agit d’intégrer des informations sur des zones géographiques pour calculer un potentiel localisé qui tient compte de l’éloignement de différentes zones et d’adapter la présence en fonction des ambitions et des moyens envisagés.

Pour ce faire les entreprises doivent gérer des données numériques relatives à des territoires, ces données doivent être ancrées dans un système de coordonnées géographiques ou de projection bien défini, de sorte qu'on puisse les situer sur une portion du globe terrestre. Il s’agit de données qui concernent des entités physiques, des activités ou des événements. Mais savoir quelles informations sont disponibles et pouvoir y accéder, sont deux des plus gros obstacles à l’utilisation de données géospatiales existantes. En effet il est souvent difficile de trouver des données géospatiales de qualité, c'est-à-dire adaptées aux besoins de l’entreprise par exemple en termes d’accessibilité, de précision ou de fréquence de mise à jour. Les niveaux de granularité des découpages administratifs et des données statistiques officielles qui y sont associées ne répondent parfois pas à certains types de besoins d’analyse du territoire (analyse de marché, micro marketing).

Si nous prenons le secteur de la distribution par exemple, des données géospatiales peuvent être utilisées pour conserver les clients fidèles et acquérir de nouveaux clients, en améliorant la commercialisation, l'assortiment et la tarification sur la base d’une meilleure compréhension de la localisation des clients, la proximité des concurrents et d’autres données sur la zone concernée (démographie, urbanisme, ...). Concrètement il s’agit de réaliser divers types d’analyses come : identifier les clients localisés dans une zone à risque par rapport à un concurrent actuel ou futur ; analyser la distance, le temps de déplacement pour se rendre dans un magasin et calculer en fonction des données démographiques de la zone la part de marché potentielle ; analyser l’impact des actions des concurrents positionner dans la zone ou évaluer l’impact des variations des horaires d’ouverture sur les différentes zones d’attraction. Globalement toutes ces analyses doivent faciliter des prises de décisions fondées sur la connaissance de la situation compétitive de la zone, des possibilités de 1 : 1 marketing, et permettre de mieux cibler l’assortiment à la lumière du lieu et du positionnement des concurrents, de travailler de manière proactive les meilleurs clients, d’augmenter la marge grâce à un marketing plus ciblé et une tarification ajustée de façon plus efficace ou d’identifier les magasins qu’il convient de remodeler compte tenu du potentiel, voire de fermer.

Tous les secteurs industriels et commerciaux sont concernés par l’utilisation de données géospatiales pour répondre à des questions clés qui les concernent, comme par exemple dans la Banque (Où implanter une nouvelle agence ?), Assurance (Quels engagements avons-nous dans telle zone sinistrée ?) Transport (Comment puis-je répondre rapidement aux demandes d'expédition des clients ?), ou Télécommunications (Quels sont les clients qui pourront bénéficier de ce nouvel équipement réseaux ?).


Récemment ont été développées des solutions qui permettent de convertir les données de localisation basiques d’un entrepôt de données, en coordonnées communes de latitude et de longitude, un processus connu sous le nom de géocodage. Une fois converties, les données géospatiales peuvent être intégrées et analysées conjointement avec les autres données de l’entrepôt et ainsi offrir de nouvelles perspectives d’analyse. La possibilité de réaliser des analyses au sein de l’entrepôt de données permet d’éliminer le recours à des data marts spécifiquement dédiés aux données géospatiales, évitant ainsi des mouvements de données, des redondances, des intégrations de systèmes, et la production d’information commerciales imprécises.

Teradata encourage ses clients à intégrer leurs données géospatiales dans leur entrepôt d’entreprise et à tirer profit des capacités géospatiales de leur base de données et de solutions spécialisées comme FME de Safe Software. FME permet aux utilisateurs de traduire, transformer, intégrer et distribuer rapidement des données spatiales, à partir de plus de 225 formats différents, de manipuler ces données avec le modèle de données requis et de partager ces données spatiales via le Web. Pour aller plus loin sur l’utilisation de données géospatiales vous pouvez utilement consulter le podcast (9’30) ci-dessous d’Andrew Cardno CTO de BIS2 :

http://www.teradata.com/t/podcasts/BIS2-spatial-in-the-enterprise-data-warehouse/




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.