Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Décisions, complexité, données : Les 3 principales exigences des dirigeants en matière de décisionnel


Rédigé par Teradata le 20 Septembre 2005

La quatrième étude annuelle de Teradata réalisée auprès de cadres supérieurs souligne une évolution constante et globale des exigences des dirigeants



Teradata, une division de NCR Corporation (Bourse de New York : NCR), leader technologique global en matière d’entrepôts de données, annonce à l’occasion de sa conférence mondiale utilisateurs, se tenant du 17 au 22 septembre à Orlando, les résultats de sa quatrième étude sur la collecte de données, menée auprès des cadres supérieurs de grandes entreprises.

L’étude révèle que les niveaux de crise atteints par les dirigeants suite à l’augmentation constante et globale de la quantité de décisions quotidiennes, de la complexité de ces décisions et de la manne des données à traiter constituent la « nouvelle norme ».

« La tendance sur quatre ans démontre clairement que l’explosion de la quantité de données et de la prise de décision ne sont pas des phénomènes éphémères, » souligne Bob Fair, Directeur marketing chez Teradata. « La capacité à prendre des décisions judicieuses plus rapidement constitue désormais une nécessité cruciale pour l’entreprise. Notre étude démontre que la meilleure réponse à cette problématique consiste à accélérer l’accès aux données combinées à l’historique client, à mieux intégrer l'entreposage de données au sein de l'entreprise et à abréger les délais de réaction pour tous les utilisateurs » ajoute Bob Fair.

Près des trois quarts (71%) des cadres interrogés – l’ensemble des cadres supérieurs des plus grandes sociétés nord-américaines, dont 61% ont un revenu cumulé dépassant le milliard de dollars – ont déclaré que la quantité quotidienne de décisions à prendre a considérablement augmenté l’an dernier. Pour la quatrième année consécutive, l’étude de Teradata met en lumière le fait que l’augmentation des données est globale, avec 97 à 100% des réponses déclarant que la quantité de données augmente, plus de la moitié précisant que cette manne a doublé voire triplé l’an dernier (59% en 2005, en augmentation par rapport à 2004). Pour 98% des participants, les décisions demeurent complexes par rapport aux années précédentes.

« Par rapport aux années précédentes, où les cadres se disaient « noyés » sous les données, les conclusions de cette année montrent que certains d’entre eux commencent à immerger, puisque 57% estiment que la qualité de leurs décisions s’est améliorée depuis l’an dernier », a commenté M. Fair. « Ces cadres commencent à faire face. Il apparaît que cette amélioration est principalement le fruit d’analyses plus performantes, d’un accès plus rapide à des informations détaillées, et d’une expérience plus poussée » ajoute t-il.

On constate que ceux qui prennent de meilleures décisions sont de loin ceux qui ont mis en place des systèmes combinant réactions plus rapides, accès aux historiques clients, accès plus rapide aux données détaillées et intégration des systèmes.

« Il est frappant de voir que 71% des interrogés disent utiliser des entrepôts de données ou s’apprêtent à le faire », poursuit M. Fair. « De même, près de 90% de tous les participants déclarent que l’entreposage des données d’entreprise améliore la rentabilité, la productivité et la croissance à long terme, plus de 80% citant aussi le service client et l’expansion de la clientèle » conclu t-il.

Selon M. Fair, les cadres qui ont pris part à l’étude savent que les enjeux sont élevés.

« Pour 80% des participants, les profits sont les premiers à souffrir d’une prise de décision médiocre, de même que la réputation d’une société, son chiffre d’affaires, son service client et le maintien de ses marges bénéficiaires. »

Les cadres participant en Chine confirment cet avis, puisque 56% d’entre eux citent les profits et le CA comme principales victimes d'une mauvaise prise de décision. En Thaïlande, 77% des cadres ont identifié les profits et la position sur le marché comme principaux éléments à risque en cas de prise de décision médiocre.

D’autres études effectuées cette année par Teradata démontrent que la nouvelle norme est un phénomène mondial ; en effet, les cadres européens et de la zone Asie/Pacifique citent des augmentations similaires ou plus prononcées en matière de décisions, de complexité et de données :

- Plus de 80% des cadres participant en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande ont déclaré que la quantité de données a augmenté depuis cinq ans, et quelque 70% s'attendent à ce que cette tendance se poursuive dans les 5 prochaines années.
- En Chine, 85% des cadres interrogés ont déclaré que la quantité quotidienne de décisions a augmenté par rapport à l’an dernier, 76% précisant que ces décisions sont plus complexes et 89% estimant que la masse de données a augmenté.
- En Thaïlande, 99% des réponses estiment que la quantité quotidienne de décisions a augmenté, et 100% confirment que la masse de données a augmenté.


Au sujet du Rapport 2005-2006 sur la prise de décision en entreprise de Teradata

L’étude Teradata a été menée par Buzzback Online Market Research en juin et juillet 2005 auprès de 348 cadres supérieurs. Soixante pour cent d’entre eux occupent un poste de vice président ou supérieur, y compris des fonctions de direction (CEO, COO, CMO, CTO ou CIO). Soixante et un pour cent travaillent dans des entreprises dont le chiffre d’affaires annuel égale ou dépasse le milliard de dollars. L’échantillon aléatoire de cadres incluait une vaste palette de secteurs et de services. D’autres études Teradata impliquant des questions et conclusions similaires en 2005 ont été menées auprès de 1260 cadres commerciaux et technologiques à travers l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Australie/Nouvelle-Zélande, la Chine et la Thaïlande.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.