Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Dell révèle les résultats de son indice mondial sur l’adoption des technologies de sécurité, du Cloud, de la mobilité et du Big Data auprès des entreprises de taille moyenne


Rédigé par Communiqué de Dell le 5 Novembre 2014

Dell dévoile les premiers résultats de son indice Global Technology Adoption Index (GTAI), qui révèle l’essentiel des questions relatives à l’adoption des technologies, leur utilisation et leurs avantages
La sécurité est un souci majeur, qui fait obstacle à l’adoption du Cloud, à la mobilité et au Big Data
L’usage de solutions Cloud est corrélé avec une augmentation du chiffre d’affaires, ceux qui ont mis en place des solutions cloud y voient des bénéfices tangibles par rapport à ceux qui n’ont pas adopté ces solutions.
Le manque de stratégie cohérente et les craintes par rapport à la sécurité, ne permettent pas à de nombreuses entreprises de profiter pleinement des bénéfices apportés par les solutions de mobilité. Certaines entreprises ne valorisent pas encore pleinement le Big Data, celles qui s’y emploient affichent des taux de croissance supérieurs



Dell vient de dévoiler lors du Dell World les résultats de son premier Indice mondial concernant l’adoption des technologies, le Global Technology Adoption Index (GTAI), état des lieux de l’usage que les entreprises font réellement des technologies de sécurité, de mobilité, du Cloud et du Big Data. Plus de 2 000 entreprises ont été interrogées à l’échelle mondiale et il en ressort que ce sont les inquiétudes liées à la sécurité qui freinent le plus l’adoption du Cloud, de la mobilité et du Big Data. De plus, si 97 % des entreprises interrogées utilisent ou envisagent d’utiliser le Cloud, et si près de la moitié d’entre elles ont mis en place une stratégie de mobilité, l’adoption du Big Data accuse un retard avec 60 % environ des entreprises interrogées qui ignorent comment s’y prendre pour en tirer parti.

«Nous savons que la sécurité, le Cloud, la mobilité et le big data sont des priorités IT dans tous secteurs d’activité, mais nous souhaitons avoir une compréhension approfondie des réalités pratiques de l’utilisation de ces technologies par les entreprises aujourd'hui, ce qui potentiellement pourrait les empêcher de les utiliser à leur plein potentiel », déclare Karen Quintos, directeur du marketing, Dell. «Cette recherche permet de dépasser les effets de mode et nous fournit une feuille de route claire sur les moyens d’aider nos clients à se développer."

« En dépit de l’augmentation des risques liés à la sécurité et de leur dépendance croissante à la technologie et à Internet, de nombreuses PME ne sont pas suffisamment prêtes à faire face aux menaces actuelles, encore moins à celles à venir », explique Laurie McCabe, partenaire, SMB Group. « Ces entreprises savent que des technologies innovantes, comme le Cloud, la mobilité et le Big Data, sont un moteur pour l’innovation et un vecteur de compétitivité. Mais elles doivent surmonter leurs préoccupations vis-à-vis de la sécurité avant d’en exploiter tout le potentiel. »

Les inquiétudes sécuritaires demeurent un obstacle majeur

L’Index GTAI de Dell révèle que les décideurs IT persistent à considérer les questions de sécurité comme l’obstacle principal au déploiement des technologies de mobilité (44 %), à l’utilisation du Cloud (52 %) et à l’exploitation du Big Data (35 %). Si ce sont les inquiétudes liées à la sécurité qui freinent les investissements des entreprises dans les technologies majeures, on constate à l’inverse que le manque d’accès à des informations relatives à la sécurité les empêche d’être suffisamment préparées en cas de violation. Seuls 30 % des sondés déclarent disposer d’informations suffisantes pour prendre des décisions éclairées de gestion du risque, et seule une entreprise sur quatre dispose d’un plan en réaction à tous les types de failles de sécurité.

La question de la sécurité devient d’autant plus problématique que les dirigeants la négligent. La sécurité figure au nombre des priorités stratégiques de 28 % seulement des entreprises sondées. Pourtant, dans les entreprises dont les dirigeants prennent part aux décisions liées à la sécurité, la confiance est nettement plus grande. Parmi les entreprises très confiantes dans leur système de sécurité informatique, 84% des cadres supérieurs sont entièrement ou assez engagés, comparativement à seulement 43% des cadres supérieurs travaillant dans des entreprises qui ne sont pas sûres de leur sécurité.

Parmi les autres découvertes significatives de l’Index GTAI, on notera que :
· Le budget ‘sécurité’ est affecté en premier lieu à la protection contre les hackers (43 %) et au respect des règlementations (37 %)

· Dans 39 % des entreprises interrogées seulement, le personnel est pleinement informé des règles de sécurité de l’entreprise

· Seules 13 % des entreprises sondées placent la sécurité au service de l’innovation, tandis que 18 % seulement l’utilisent pour accroître leur compétitivité


La révolution Cloud, c’est maintenant

Les résultats de l’Index GTAI de Dell le confirment sans l’ombre d’un doute : nous sommes dans l’ère du Cloud. Pratiquement tous les décideurs IT interrogés déclarent que leur entreprise utilise ou prévoit d’avoir recours aux solutions Cloud. Seuls 3 % des sondés ne manifestent aucune intention d’exploiter les solutions Cloud. Ces résultats établissent aussi un lien très clair entre l’utilisation du Cloud et la croissance de l’entreprise. Parmi celles qui utilisent le Cloud, 72% des entreprises interrogées ont connu une croissance de 6% ou plus au cours des trois dernières années, avec seulement 4% qui connaissent une croissance nulle ou négative. Ceci est en contraste frappant avec les entreprises qui n’utilisent pas le Cloud, où seulement 24% ont des taux de 6% ou plus de croissance, et 37% ont connu soit une croissance nulle ou négative.

En dépit des taux d’utilisation du Cloud et des avantages évoqués ci-avant, l’adoption et la mise en place du Cloud sont confrontées à plusieurs défis majeurs, qui s’expliquent surtout par un manque de compréhension et d’expérience, en plus des inquiétudes liées à la sécurité. Les entreprises s’appuient en grande partie sur des sources extérieures pour s’informer sur le Cloud : 58 % des sondés consultent un partenaire informatique, 45 % se tournent vers les sites web de vendeurs. Le manque de compréhension et d’expérience des solutions Cloud figure dans le trio de tête (33 %), raisons pour lesquelles les entreprises hésitent encore à l’adopter. La sécurité, comme évoquée précédemment, est la raison numéro 1 (52 %).

Parmi les autres constatations significatives sur le Cloud, on notera que :
Les trois avantages les plus fréquemment cités par les entreprises qui utilisent le Cloud sont : une meilleure utilisation des ressources informatiques (44 %), des économies financières (42 %) et une efficacité accrue (40 %).
50 % des entreprises utilisent un seul type de Cloud, tandis que 26 % en utilisent plus de deux types différents. Celles qui utilisent plusieurs types de Cloud en retirent plus d’avantages.
L’adoption de la mobilité stagne en dépit des bénéfices évidents qu’elle présente

Les résultats de l’Index GTAI de Dell révèlent les bénéfices indéniables de la mobilité des salariés en termes d’efficacité et de productivité : 41 % des sondés placent l’efficacité en tête des avantages perçus de la mobilité, et 32 % y voient surtout la productivité accrue de leurs employés. Dans les pays en voie de développement où l’utilisation d’appareils mobiles prévaut, les entreprises adoptent plus volontiers les pratiques BYOD (34 % en Amérique Latine et 37 % en Asie Pacifique, contre 30 % en Amérique du Nord et 20 % en Europe/Moyen-Orient/Afrique).

En dépit des opportunités manifestes inhérentes à une stratégie de mobilité, des obstacles demeurent, celui de la sécurité en tête. La moitié des sondés considèrent « le risque d’une violation de données via la perte de terminaux et sur des réseaux sans fil mal protégés » comme le principal risque de la mobilité, tandis que 44 % nomment « la crainte d’une faille de sécurité » comme le plus gros obstacle au développement de la mobilité au sein de l'entreprise. Le risque que des terminaux fournis par l’entreprise soient mal utilisés apparaît comme un problème de sécurité majeur. Les résultats montrent le lien étroit établi entre une politique formelle d’encadrement des pratiques du BYOD et le succès de la mobilité, pourtant seuls 32 % des sondés disposent de telles règles.

Parmi les autres résultats significatifs concernant la mobilité, on notera que :

· 28 % des sondés considèrent l’augmentation de la bande passante sur le réseau comme une priorité pour le développement de la mobilité, en particulier dans les pays en voie de développement. Le développement d’outils permettant d’accroître l’efficacité des employés (25 %) et d’applications (22 %) sont aussi des facteurs importants.

· Si l’accès Cloud aux bases de données (76 %), aux e-mails (81 %) et aux intranets (70 %) est compris dans la plupart des programmes BYOD, 55 % seulement de ces programmes prévoient des protocoles de fin de vie/désinstallation des actifs.

· Après la sécurité, ce sont le coût (40 %) et la complexité de gestion de plates-formes et terminaux multiples (36 %) qui sont cités comme les risques les plus importants liés à la mobilité.



Le Big Data regorge de potentiel

Les résultats de l’Index GTAI de Dell révèlent une constante dans l’attitude des entreprises face au Big Data : elles ne savent pas quel usage en faire. Tandis que 61 % des sondés à l’échelle mondiale déclarent disposer de métadonnées analysables, seuls 39 % comprennent comment extraire de la valeur du Big Data et s’y emploient. En outre, aux yeux des sondés, le Big Data ne revêt pas le même caractère prioritaire que la sécurité, le Cloud et la mobilité.

Le Big Data présente pourtant un potentiel de compétitivité majeur. Les entreprises les plus efficaces à extraire des renseignements utiles du Big Data affichent des taux de croissance nettement supérieurs à ceux d’autres entreprises. Le taux de croissance moyen sur trois ans (14 %) des entreprises qui exploitent le mieux le Big Data est près de deux fois supérieur à celui de celles qui savent moins bien l’utiliser (8 %).

Si l’efficacité des applications marketing est démontrée (35%) et la sécurité (35%), ce sont avant tout des considérations de coûts et de sécurité qui bloquent les projets d’analyse du Big Data. Les sondés interrogés désignent le coût prohibitif des infrastructures et les difficultés à sécuriser les données. Les principaux obstacles à la mise en place de stratégies d’analyse du Big Data sont les coûts d'exploitation (34%), le manque de soutien de la direction (22%) et le manque de compétences techniques (21%) que des obstacles supplémentaires dans les stratégies de données volumineux. En réponse aux préoccupations de sécurité, la plupart des entreprises tirent parti des clouds privés (43%) ou des serveurs traditionnels (24%) à la place de clouds publics (11%) pour stocker leurs données.

Parmi les autres constats sur le Big Data, on notera que :
· Les données opérationnelles constituent le type de données le plus communément utilisé : 67 % des entreprises interrogées déclarent analyser leurs données opérationnelles; les données CRM (47 %), celles relatives aux ventes (39 %) et les données sociales (34 %) sont les autres types de données les plus utilisés.

· Les entreprises considèrent qu’elles n’exploitent que 53 % en moyenne du potentiel que représentent l’ensemble des données disponibles.

· Les industries telles que les services financiers (57%), la santé et les Télécoms (56% les deux) sont plus susceptibles de tirer profit du Big Data que d'autres.


À propos de l’indice mondial d’adoption des technologies (GTAI)

Pour développer l’indice GTAI, Dell a chargé TNS de mener des enquêtes quantitatives et des entretiens qualitatifs auprès de décideurs informatiques du monde entier. 2 038 employés d’entreprises de taille moyenne, du public et du privé, représentant huit secteurs industriels et réparties dans 11 régions du monde, ont été interrogés de façon à permettre une analyse en profondeur par secteur ou par région. L’enquête a été menée entre le 15 juillet et le 2 septembre 2014, et présente un indice de confiance de +/- 2,2 %. Pour une analyse en détail des résultats, veuillez consulter les conclusions du GTAI en ligne : www.dell.com/techadoption




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.