Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Entrepôt de données et gestion des risques des entreprises


Rédigé par par Michel BRULEY, Teradata le 5 Octobre 2009

La presse relate régulièrement les conséquences dramatiques du vol ou de la perte d’un ordinateur portable contenant des informations clés (données personnelles, n° carte bancaire, ...) sur des millions de clients. Face à de tels événements, on comprend mieux l’intérêt de prendre par avance des mesures pour empêcher ou limiter les conséquences. C’est l’objet de la gestion des risques. Le risque est généralement défini comme la possibilité de perte ou de dommage, la gestion des risques étant le processus d'évaluation des risques et d'élaboration de stratégies pour gérer ce risque.



Michel Bruley, Directeur Marketing & PR Teradata Europe de l’Ouest
Michel Bruley, Directeur Marketing & PR Teradata Europe de l’Ouest
La gestion des risques n'est pas spécifique à l'informatique. Au contraire, elle existe depuis des siècles et est régulièrement pratiquée par de nombreux financiers, économistes, statisticiens, psychologues, ingénieurs et biologistes. Suivant les cas il s’agit par exemple de gérer les conséquences d’un risque nucléaire pour l’environnement, dans le monde de la finance d’utiliser des techniques de couverture de change ou de swap de taux d’intérêt, ou dans le domaine de la sécurité, de réduire le nombre d'accidents et de blessures.

L’Assurance, dans une large mesure, est apparue comme l'une des principales approches pour gérer le risque. L’Assurance réduit le risque en le distribuant sur une base plus large, ce qui rend une activité avec une réelle possibilité de perte ou de dommage plus abordable. Beaucoup de ce que nous avons appris de cette façon de faire est maintenant entré dans une discipline plus large de gestion des risques, fondée sur une évaluation très rigoureuse des risques afin de développer des approches pour les gérer. La formule d’évaluation généralement acceptée est : la gravité de la menace fois la probabilité d'occurrence.

Dans le contexte des technologies de l'information, il est généralement admis que le risque est lié à la probabilité des pertes générées à la suite d'incidents survenant dans le cycle de vie d'un ou de plusieurs éléments du système d'information. Par conséquent, il convient de concentrer les efforts de gestion sur la sécurisation des vulnérabilités, le respect des normes et le traitement des situations d'urgence pour assurer la continuité des opérations. Cela ne signifie pas que les risques qui ne relèvent pas de ces domaines doivent être ignorés (comme la perte d'un membre clé du personnel, le retrait d’un fournisseur ou une réduction drastique de budget), mais les domaines mentionnés ci-dessus doivent être considérés comme des priorités.

Les entreprises comptent sur les outils de gestion des risques non seulement pour mesurer et gérer le risque, mais également pour saisir des opportunités de croissance. Les responsables de la gestion du risque se doivent de prendre en compte l’ensemble des spécificités des risques qu’ils analysent, et de créer de la transparence pour permettre des décisions plus avisées. Un des obstacles typiques à la transparence vient de la gestion de l’information. Bon nombre d’institution sont confrontées au défi suivant : les données liées aux risques sont suspectes en raison de leur caractère incomplet, inaccessible, rigide ou inopportun, invérifiable ou non intégré.

La gestion des risques relève du domaine de la gestion des connaissances, donc des méthodes et techniques permettant d'identifier, d'analyser, d'organiser, de mémoriser, et de partager les compétences métier, les savoirs faire, les savoirs mis en œuvre par l'entreprise pour atteindre ses objectifs. Mais l'information étant la principale richesse des organisations modernes, il n’est pas étonnant de trouver les entrepôts de données parmi les outils de gestion des risques. Ces derniers peuvent en effet aider à réaliser des analyses de tendances, à signaler des événements inhabituels, à gérer des dispositifs d’alerte, etc.

Pour aller plus loin vous pouvez utilement consulter mes autres articles sur ce sujet :

De la valeur de la gestion des risques
http://www.daf.info/De-la-valeur-de-la-gestion-des-risques_a345.html

Pour maîtriser les risques, relier les silos de données
http://www.decideo.fr/Pour-maitriser-les-risques,-relier-les-silos-de-donnees_a1766.html




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.